Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 23 Février 2017

  •   Boualem Alami
  • lundi 9 février 2015 17:09

360 millions d'euros en 2015 pour la modernisation des aéroports marocains

Vue sur l’aéroport de Casablanca (photo publiée sur www.skyscrapercity.com).

Le programme de modernisation comprend la reprise des travaux de rénovation et de modernisation du terminal international T1 de l’aéroport de Casablanca, suspendus en 2010 à la suite de malfaçons. 43,5% de ce budget seront investis dans la poursuite du développement des capacités aéroportuaires du pays.

 

 

Un communiqué de l’Office national des aéroports (ONDA cité par L’Usine Nouvelle indique que son budget d'investissement pour 2015 prévoit quelque 3,88 milliards de dirhams, soit près de 360 millions d'euros, pour la modernisation des aéroports marocains.

Le programme de modernisation, précise le communiqué, comprend la reprise des travaux de rénovation et de modernisation du terminal international T1 de l’aéroport de Casablanca, suspendus en 2010 à la suite de malfaçons. Les travaux porteront notamment sur une reconfiguration de ce terminal dédié aux compagnies aériennes étrangères, le Terminal 2 étant réservé à la compagnie marocaine RAM. Un budget de 1,4 milliard de dirhams a été dégagé de l’enveloppe globale pour financer cette rénovation, qui doit être achevée en 2016.

Près de la moitié des 360 millions d’euros prévus par l’ONDA en 2015, soit 43,5 %, sera investie dans la poursuite du développement des capacités aéroportuaires du Maroc, alors que la sûreté et la sécurité des aérodromes accapareront 939 millions de dirhams (86,6 millions d'euros), précise l’ONDA.

La construction d’un nouveau centre de contrôle régional à Agadir a bénéficié d’une allocation de 645 millions de dirhams, soit 60 millions d’euros environ. 

 

Hausse du trafic de 8% en 2015

 

Le programme 2015 de l’ONDA comprend également le réaménagement et l’extension du terminal 2 de l’aéroport de Casablanca, la construction d’une nouvelle tour de contrôle et l’augmentation de 50% de la capacité du parking voitures, avec un financement de 2 milliards de dirhams.

L’ONDA prévoit une hausse du trafic passagers de 8% en 2015, avec un chiffre d’affaires de 3,5 milliards de dirhams, soit 369,2 millions d’euros. En 2014, le trafic passagers a augmenté de 4,84%, avec 17 millions de voyageurs, dont une hausse de 16,34% du trafic domestique, contre une croissance moyenne de 3,7% pour le trafic international, dont 20,3% vers l’Afrique. Le chiffre d’affaires 2014 a augmenté, quant à lui, de 9% à 3,2 milliards de dirhams.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Vidéos

CPP : Alger, sous stress étudiant, a-t-elle déjà voté Macron ?

Vidéos

Ali Hamani, président de l’APAB: "Les prix des boissons augmenteront en 2017"

A ne pas manquer

Prev Next

Les Bourses européennes, à l'exception de Londres, ouvrent en très légère hausse

Aux changes, l'euro poursuit sa remontée autour de 1,0560 dollar après l'annonce par François Bayrou de sa décision de ne pas se présenter à l'élection présidentielle française et sa proposition d'alliance acceptée par Emmanuel Macron.

Déjà substantiels, les investissements saoudiens au Maroc semblent promis à un bel avenir

Selon un membre du Conseil d'affaires maroco-saoudien, Mohamed Ben Badr Al Doussari, le volume des investissements saoudiens au Maroc devait dépasser les 38 milliards de dirhams à fin 2016.

"Alnaft est à l’écoute des partenaires étrangers pour être au rendez-vous de la reprise des investissements dans l’amont pétrolier" (Sid Ali Betata)

  Sid-Ali Betata, président du Comité de direction de l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT), confirme qu’un appel à la concurrence, axé essentiellement sur des projets de développement, est inscrit dans le plan d’actions d’ALNAFT pour 2017 Il se dit optimiste sur l’attractivité de l’amont pétrolier algérien. Entretien exclusif.