Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

Les Etats-Unis ont mis en avant, vendredi, la consolidation du processus démocratique au Maroc, en soulignant encore une fois, le caractère “crédible” des élections législatives, tenues en octobre 2016 dans le Royaume, qui “étaient exemptes de toutes irrégularités systémiques”.
“Les observateurs internationaux et nationaux jugent que les élections législatives de 2016 étaient crédibles et (…) exemptes de toutes irrégularités systémiques”, note le Rapport sur la situation des droits de l’Homme au titre de l’année 2017, rendu public à Washington par le Département d’Etat US.

MAP

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya a pris part à Washington à la réunion du Groupe des 24 pour les questions monétaires et le développement, consacrée principalement à la thématique de la reprise économique mondiale.
La rencontre s’est déroulée en marge des réunions de printemps du Groupe de la Banque Mondiale et du FMI, en présence des premiers argentiers des pays membres du G24 et de la directrice générale du FMI, Christine Lagarde.
La réunion a constitué l’occasion d’évoquer le renforcement de la croissance inclusive, l’intensification de la coopération internationale et l’intégration régionale.
A l’issue de cette réunion, le G24 a appelé à mettre en place un solide dispositif mondial de sécurité financière, avec, en son centre, un FMI qui repose sur un système de quotes-parts et dispose de ressources adéquates.
Dans le communiqué sanctionnant sa réunion, le groupe s’est engagé, au minimum, à maintenir la capacité de prêt actuelle du FMI, et a demandé le rétablissement du ratio historique ressources propres et ressources empruntées du FMI.
Le G 24 dit attendre avec intérêt l’achèvement de la quinzième révision générale des quotes-parts et l’adoption d’une nouvelle formule de calcul d’ici aux réunions du printemps 2019 ou, au plus tard, d’ici à l’assemblée annuelle de 2019.
"Nous sommes préoccupés par la lenteur des travaux à ce jour, et appelons le Comité monétaire et financier international à dégager un consensus entre ses membres afin d’achever la révision en temps voulu", a indiqué le groupe dans son communiqué.
Les pays membres du G24 ont plaidé en faveur d’une formule révisée qui redéploie davantage les quotes-parts des pays avancés au profit des pays émergents ou en développement dynamiques.
Ils ont également engagé les institutions financières internationales et la communauté internationale à continuer d’apporter leur soutien aux pays en développement, affectés de manière disproportionnée par les crises des réfugiés.
Le G24 a estimé, par ailleurs, que les restrictions commerciales récentes sont particulièrement préoccupantes. " Pour amplifier la contribution du commerce à l’économie mondiale, nous appelons à œuvrer au développement d’un système commercial ouvert, fondé sur des règles, multilatérales et équitables, qui profite à tous", a-t-il souligné.

APS

Les faibles pluies de 2017 ont entraîné d'importantes sécheresses qui ont affecté une grande partie de la région du Sahel, où plus de dix millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence pendant la saison maigre, a déclaré vendredi l'ONU.
La saison maigre, qui dure généralement de juin à août, a déjà commencé en mars dans certaines régions, et entraîne de nombreuses pertes au sein du cheptel.
La crise est donc plus profonde que celle que subissent habituellement les communautés de bergers et de bergers-agriculteurs, en particulier, a dit le porte-parole adjoint du secrétaire général, Farhan Haq, citant le Bureau de la coordination des affaires humanitaires.
Globalement, plus de dix millions de personnes auront besoin d'une aide alimentaire pendant la saison maigre, soit jusqu'à 7,1 millions de personnes dès maintenant, a-t-il dit.
Par ailleurs, 1,6 million d'enfants de moins de 5 ans vont vraisemblablement souffrir de malnutrition aiguë sévère, soit une augmentation de 46% par rapport aux estimations de 2017, a dit M. Haq.
La Mauritanie et des régions du Burkina Faso, du Mali, du Sénégal et du Tchad sont parmi les zones les plus affectées de la région du Sahel, selon l'ONU.

Xinhua

Un détachement de l’Armée Nationale Populaire a découvert, vendredi dans la zone de Tarat dans la wilaya d'Illizi, une importante cache d’armes et un lot de munitions, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale.
"Un détachement de l’Armée Nationale Populaire a découvert, le 20 Avril 2018, près de la bande frontalière au niveau du secteur opérationnel Nord-Est in Amenas /4e RM, dans la zone de Tarat/Illizi une cache contenant une quantité d’armes et un lot de munitions", indique la même source.
Cette cache d'armes contenait: Un (01) Fusil Mitrailleur de type FM, un (01) Fusil à lunette, deux (02) Pistolets Mitrailleurs de type kalachnikov, deux (02) Roquettes d’hélicoptère anti-char, 208 cartouches de différents calibres, et (03) chargeurs de munitions.

APS

Suspendue depuis 2008, la Commission mixte tuniso-sud-coréenne se réunira, à partir du 23 avril 2018 à Séoul.
Le ministre des Affaires étrangères, Khemaïes Jhinaoui, conduira les 23 et 24 avril 2018 une délégation tunisienne à cette échéance bilatérale, à l'invitation de son homologue sud-coréenne Kang Kyung-hwa.
Invité par son homologue sud-coréenne,, Jhinaoui aura, au cours de sa visite en Corée du Sud, une série d’entretiens avec de hauts responsables sud-coréens, selon un communiqué rendu public samedi par le département des Affaires étrangères.
Ces entretiens offriront l’occasion d’examiner les moyens de renforcer la coopération bilatérale et d’échanger les vues sur l’ensemble des questions régionales et internationales d’intérêt commun.
Au cours de sa visite, Khemaïes Jhinaoui aura également des séances de travail avec des chefs d’entreprises sud-coréens.
D’après le même communiqué, cette visite se veut une occasion pour dynamiser la diplomatie tunisienne en Asie et plus particulièrement avec son partenaire sud-coréen.
Il s’agit de renforcer les relations d’amitié et de coopération entre les deux pays notamment dans les domaines de l’investissement, des technologies de l’information, de l’économie numérique, du transport, de l’infrastructure et de l’enseignement supérieur.
La Corée du Sud est l’un des principaux pays ayant soutenu la Tunisie en matière de transition démocratique, de promotion des droits de l’Homme et de développement, particulièrement dans les domaines des technologies de l’information et de la gouvernance électronique, de l’infrastructure et de la recherche scientifique.
La visite du chef de la diplomatie tunisienne en Corée du Sud va aussi offrir l’occasion d’examiner les moyens de développer la coopération tripartite sur la base des programmes et projets de développement envisagés par la Corée du Sud en Afrique et dans le monde arabe, notamment dans les domaines de la santé, de l’infrastructure et de développement des ressources humaines.
Les relations diplomatiques tuniso-sud-coréennes remontent à 1969.

TAP

L’Indice des prix à la consommation (IPC) a enregistré au cours de mars dernier une légère hausse de 0,1% par rapport au mois précédent, selon le Haut-commissariat au plan (HCP).
Cette variation résulte de la hausse de 0,2% de l’indice des produits alimentaires et de la stagnation de l’indice des produits non alimentaires, explique le HCP dans une note relative à l’IPC du mois de mars 2018.

MAP

L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a réussi cette semaine à apporter une aide urgente à des centaines de familles déplacées dans la ville de Mourzouk, dans le sud de la Libye, une région qui a désespérément besoin d'aide humanitaire.
"De récents affrontements meurtriers entre des groupes armés dans et autour de la ville de Sabha ont forcé environ 1.900 familles libyennes à fuir leurs domiciles", a déclaré vendredi le porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d' un point de presse à Genève.
Un convoi d'aide d'urgence du HCR a quitté Tripoli le 4 avril dernier. Sept camions chargés d'articles d'aide de première nécessité ont pu entrer le lendemain à Sabha où l'aide humanitaire a été distribuée à 850 familles déplacées.
"L'accès à Mourzouk et Oubari plus au sud a été initialement bloqué pour des raisons de sécurité, et l'aide a dû attendre à Sabha", a précisé M. Mahecic, cité par un communiqué.
Toutefois, au début de cette semaine, la population locale a commencé à emprunter les routes principales de Sabha à Mourzouk. Le HCR a saisi cette fenêtre d'opportunité pour acheminer d'urgence des articles de secours essentiels à la ville de Mourzouk. Mercredi, 370 familles déplacées y ont finalement reçu l'aide dont elles avaient grandement besoin.
En Libye, 368.000 personnes ont récemment regagné leur foyer mais plus de 184.000 déplacés ont toujours besoin d' aide humanitaire, alerte le HCR. Pour répondre aux besoins de plus d' un demi-million de Libyens déracinés par le conflit, l'agence onusienne a augmenté ces derniers mois de 300% sa capacité d'intervention et ses ressources.
Le HCR rappelle que la population libyenne déplacée dans le sud du pays a cruellement besoin d'abris adéquats et d'articles ménagers de première nécessité, notamment des trousseaux d'hygiène, des matelas et des ustensiles de cuisine. Cette situation humanitaire est d'autant plus préoccupante que l'accès humanitaire dans cette partie de la Libye a été restreint pendant des semaines et la situation y demeure extrêmement volatile. "Beaucoup ont cherché refuge dans les écoles, les hôpitaux et autres bâtiments publics", a fait remarquer M. Mahecic.

Xinhua

Le département d’Etat américain a mis en avant vendredi le respect de l’intégrité des personnes et des libertés individuelles en Algérie, soulignant les mesures prises par le gouvernement pour promouvoir les droits de l’homme.
Dans son rapport annuel sur les droits de l’homme dans le monde pour 2017, le département relève que l’Algérie n’a enregistré aucune privation arbitraire de la vie ou de crimes pour des motifs politiques. De même aucune disparition ou condamnation pour torture n’a été signalée durant la période sous revue.
Le département d’Etat rappelle, à ce titre, que la loi algérienne interdit la torture et prévoit des peines d’emprisonnement allant de 10 à 20 ans pour les agents publics reconnus coupables de torture.
S’agissant des conditions dans les prisons et les centres de détention, la 42e édition de ce rapport affirme, qu’elles ne soulèvent pas de préoccupations en matière de droits de l’homme.
Le gouvernement a en effet consacré des centres de détention spécifiques aux prisonniers âgés de moins de 27 ans. Selon le même rapport, la surveillance indépendante des prisons est assurée en Algérie.
A ce titre, le gouvernement a autorisé le Comité international de la Croix-Rouge et des observateurs locaux des droits de l’homme de visiter les prisons et les centres de détention où les conditions carcérales sont conformes aux normes internationales, indique le département d'Etat.
Le rapport met en exergue la création d’un bureau chargé des droits de l’homme auprès de la DGSN et dont l’une des missions qui lui sont assignées est l’amélioration des conditions de détention.
Par ailleurs, ce rapport présenté par le secrétaire d’Etat par intérim, John Sullivan, affirme que les libertés individuelles, y compris la liberté d’expression et celle de la presse, sont garanties en Algérie, relevant aussi que la constitution consacrait la liberté de la presse, alors que "les débats publics et les critiques des médias à l’égard du gouvernement, largement répandues", sont tolérées.
Toujours au chapitre des libertés, la diplomatie américaine note que la constitution donne aux citoyens la possibilité de choisir leur gouvernement lors d'élections libres, périodiques et équitables, au suffrage universel et égal et au scrutin secret.
A ce propos, le rapport met en exergue la révision de la Constitution en 2016 qui a, entre autres, limité les mandats présidentiels à deux exercices. Citant le constat établi par les observateurs internationaux des élections législatives de 2017, le département américain souligne l’organisation réussie de ce scrutin.
Au cours de la période couverte par le rapport, les ONG et les groupes locaux de défense de droits humains en Algérie ont continué d’activer en toute liberté, constate le département d’Etat.
Le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) qui a remplacé la commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’homme dispose d’une autonomie budgétaire et a la responsabilité d’enquêter sur les violations présumées des droits de l’homme.
Le document met également en avant la protection apportée par l’Algérie aux milliers des réfugiés sahraouis, en indiquant que le gouvernement a augmenté son soutien aux sahraouis pour parer aux conséquences de la baisse de l’aide des donateurs internationaux.
L’Algérie offre également une protection contre l’expulsion des réfugiés, menacés dans leur pays d’origine.
Le département d’Etat qui cite des observateurs internationaux a reconnu que depuis le début des violences au Mali en 2012, "l’Algérie a fait face à des flux de migrants incompatibles avec les mouvements migratoires traditionnels".

APS

L’union générale tunisienne du travail (UGTT) a annoncé, vendredi, qu’il a été décidé, suite aux événements qui se déroulent dans le pays, de convoquer une réunion urgente du bureau exécutif, aujourd'hui à 17 heures, au siège de l’organisation syndicale à Tunis.
L’UGTT a, également, indiqué sur sa page facebook que la commission administrative se réunira d’urgence, lundi prochain, pour examiner la situation dans le pays.

TAP

L’Institut Amadeus, l’Initiative de Prospective Agricole et Rurale (IPAR, Sénégal) et le Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES) ont annoncé, vendredi à Abidjan, la création d’une Alliance régionale pour le suivi de l’adhésion du Maroc à la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).
“A l’issue des ateliers de réflexion tenus vendredi dans le cadre de la conférence +Le Maroc dans la CEDEAO : élargissement ou approfondissement ?+, l’Institut Amadeus et ses partenaires régionaux : l’IPAR et le CIRES, annoncent la création d’une Alliance régionale pour le suivi de l’adhésion du Maroc à la CEDEAO”, indique une déclaration conjointe.

MAP

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie: Grève générale dans tous les ports du pays les 26, 27 et 28 avril

  Cette décision a été prise à l’unanimité par le bureau exécutif élargi de l’UTICA consacré à l’examen du dossier des entreprises spécialisées dans l’amarrage, le désamarrage et la protection des navires ainsi que des différentes préoccupations des professionnels.

Algérie: le coût de réalisation des logements dans le Sud supérieur de 20% à celui des autres régions du pays

Le coût de réalisation d'un logement au Sud est estimé à 43.000 DA/m², contre 36.000 DA/m² dans les autres régions du territoire national.

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).