Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 24 Mars 2017

  •   Oussama Nadjib
  • mardi 22 novembre 2016 12:18

Houda-Imane Faraoun met fin à un"intérim" de 11 mois de Mohamed Habib à la tête de Mobilis

Mohamed Habib, un intérim qui a duré près de 11 mois


La Ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication Houda-Imane Faraoun met fin à un "intérim" à la tête de l’opérateur Mobilis qui a duré près de 11 mois ! Pourtant après le limogeage de Saad Dama en décembre 2015 il était question de désigner un nouveau responsable capable "d’anticiper" dans un secteur où les évolutions sont "rapides".



La Ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication Houda-Imane Faraoun a décidé de mettre fin à l'intérim assuré depuis le 4 décembre 2015 à la tête de l'opérateur public public par Mohamed Habib. Selon certains médias qui ne citent pas de sources la "sanction" est tombée à la suite d'un recul de la performance de Mobilis.

Directeur général adjoint du pôle commercial d’Algérie Télécom, Mohamed Habib, avait été désigné PDG par intérim de l’opérateur public de téléphonie mobile Mobilis, à la suite du limogeage de Saad Dama à qui l'on reprochait d'avoir pris des initiatives qui ont précarisé la situation de la maison mère Algérie Télécom (AT) sa maison mère. M. Mohamed Habib n'exerçant qu'un intérim l'expression "limogeage" utilisée par certains médias nationaux parait impropre.

Pour rappel, le ministère de la Poste et des TIC avait expliqué le limogeage de Dama par la "la volonté des pouvoirs publics d'insuffler une nouvelle dynamique à l'entreprise dans un environnement extrêmement concurrentiel pour un secteur qui connaît des évolutions et des transformations rapides."

Mohamed Habib a assuré un intérim de près de 11 mois alors que le communiqué du ministère annonçant en décembre 2015 que "le nouveau responsable qui sera désigné sera appelé à anticiper les évolutions que connaît l’industrie des télécommunications mobile en général et y adapter dès maintenant le management de l’entreprise."

Il est difficile de ne pas noter que la ministre soucieuse des évolutions rapides du secteur des télécoms n’a pas été très diligente dans la désignation d’un nouveau PDG sachant que la règle pour un intérimaire est de veiller à garder la boutique et non à prendre des décisions. Cette mise à l'écart annonce-t-elle la désignation d'un vrai patron et non d'un intérimaire?


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Est ce que vous comptez recourir rapidement à internet pour payer des factures ? - 30.8%
Est ce que vous préférez attendre de vous assurer de la sécurité des transactions avant de commencer ? - 37.4%
Vous ne vous sentez pas concerné car vous n’avez pas de carte CIB ou son équivalent des chèques postaux ? - 25.2%

Total votes: 575

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

[Le BLOG ECO] Présidentielle française 2017 : It is the economy, stupid!

 Bien qu’ils soient très décriés, les sondages en période de campagne électorale offrent toujours des enseignements précieux. Concernant la présidentielle française, l’un d’eux revient sur les attentes des électeurs en matière d’économie (*). Et il s’avère que la majorité d’entre eux considère justement que les enjeux économiques sont leur principale priorité.

Algérie - La Direction de la Sûreté nationale tire la sonnette d'alarme sur l'ampleur de la contrefaçon locale

Cafés, pâtes alimentaires, margarine, eau d'oranger, miel, sucre vanillé, tabacs, détergents, produits cosmétiques, shampoings et parfums sont parmi les produits fabriqués localement victimes de contrefaçon locale, ont relevé des représentants de la DGSN lors de la seconde journée du séminaire sur la contrefaçon.

Opep : la réunion du comité de surveillance se tiendra dans un contexte pétrolier délicat

Lors de sa dernière réunion à Vienne, en janvier dernier, le comité de surveillance redoutait le non-respect des quotas de production fixés ; aujourd’hui, c’est surtout l’augmentation des stocks mondiaux d’or noir, principalement sous l’effet de l’augmentation de la production américaine, qui l’inquiète.