Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 28 Avril 2017

  •   Reuters
  • lundi 12 septembre 2016 08:32

Contrecoup boursier pour Samsung après le rappel du Galaxy Note 7


Samsung Electronics a chuté à son plus bas niveau en près de deux mois à la Bourse de Séoul lundi, contrecoup du rappel de son téléphone Galaxy Note 7 dont la batterie risque de prendre feu.


Le titre a fini en baisse de 6,98%, son plus fort recul en une séance en plus de quatre ans et son plus bas niveau depuis le 12 juillet.
Cette baisse correspond à une perte de capitalisation de quelque 16.000 milliards de wons (14,3 milliards de dollars ou 12,8 milliards d'euros) pour le géant sud-coréen de l'électronique grand public qui avait jusque-là plutôt bien résisté depuis qu'il avait lui-même pris l'initiative, le 2 septembre, de rappeler 2,5 millions de Galaxy Note 7.
Au total, sa valeur boursière a fondu d'environ 20 milliards de dollars depuis cette date.
Samsung Electronics, le premier fabricant mondial de smartphones, a demandé samedi à tous les utilisateurs de Galaxy Note 7 d'éteindre immédiatement leur batterie et de retourner dès que possible les combinés à leur vendeur.
Dans la foulée, les autorités de régulation de plusieurs pays ont relayé la consigne et des compagnies aériennes ont commencé à diffuser des messages spéciaux demandant à leurs passagers d'éteindre spécifiquement ces téléphones.
"Certains pensaient que le Galaxy Note 7 serait le meilleur smartphone jamais conçu mais il est possible qu'il reste dans les mémoires comme le pire", dit Lee Seung-woo, analyste chez IBK Securities à Séoul.
Avec ce rappel sans précédent, les spécialistes du secteur craignent une chute des ventes de Samsung et surtout un impact durable pour l'image du groupe, qui était en train de rétablir ses parts de marché face à Apple et la concurrence chinoise.
Certains analystes estiment que le groupe pourrait perdre jusqu'à cinq milliards de wons de ventes, en tenant compte des coûts liés au rappel.
Nomura a réduit de 900 milliards de wons, à 3.100 milliards, son estimation du bénéfice de la division de téléphonie mobile de Samsung au troisième trimestre. Cette division avait généré en 2015 un bénéfice d'exploitation de plus de 10.000 milliards de wons, soit 38% du total du groupe.
"Même si Samsung équipe ses Note 7 de nouvelles batteries, il n'en vendra pas autant qu'il espérait", commente Greg Roh, analyste chez HMC Investment. "Et à long terme, il lui faudra beaucoup investir dans le marketing pour que ses futurs produits n'en souffrent pas."
Samsung avait lancé en mars sa nouvelle gamme Galaxy S7 et comptait frapper fort en commercialisant le Note 7 le 19 août, un peu moins d'un mois avant la sortie du dernier iPhone d'Apple.
Le rappel a contraint le groupe sud-coréen à suspendre les ventes de son smartphone sur le marché américain, où il était vendu à près de 900 dollars, et à en reporter le lancement en Europe.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 26.04.2017 Macron-Le pen Nouveau monde en marche ?, Classement RSF Grine boulet de l'Algérie?

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vidéos

"Les ventes de tablettes en baisse dans le monde, en hausse en Afrique"- Khadidja Kazitani-Deloitte Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Renault Algérie va lancer le montage de la Clio GT Line à Oued Tlélat dès le mois d’octobre 2017

  Renault Algérie verra prochainement le lancement de la deuxième phase de l’investissement, réalisé dans le cadre du partenariat entre l’Algérie et le constructeur français.

Algérie - L’exportation des véhicules de l’usine de Renault à Oran est envisageable (ministre)

Selon le ministre de l’Industrie Abdeslam Bouchouareb, elle peut être envisagée une fois la capacité de production de cette usine égale ou supérieure à 100.000 véhicules/an.

Tunisie- L'amnistie des corrompus "repentis" n'améliorera pas le climat économique, bien au contraire (ONG)

Selon Selim Azzabi, un conseiller du président tunisien ce projet de loi d’amnistie devrait concerner 4.000 à 8.000 « fonctionnaires n’ayant pas tiré profit de manière directe ou indirecte (de la corruption, NDLR) et n’ayant pas abusé de l’argent public », et de 2000 à 3000 « citoyens en ayant tiré profit directement et indirectement ».