Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 23 Août 2017

  •   Aymen Zitouni
  • mercredi 24 août 2016 17:01

Algérie -Les opérateurs de la téléphonie mobile « se disputent » le leadership du marché

A l’occasion de la publication des résultats financiers du deuxième trimestre 2016, des opérateurs de la téléphonie mobile n’ont pas manqué de proclamer leur leadership sur le marché…jusqu’à avoir  deux leaders sur un marché qui compte trois opérateurs.

 

Devant la passivité de l’Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications (ARPT), seul organe habilité à statuer- après audit- sur les chiffres des opérateurs téléphoniques, le ton est donné pour mettre en lumière les efforts consentis et les résultats réalisé au deuxième trimestre 2016.

Le premier, Ooredoo qui a rendu public ses résultats financiers, a annoncé à l’occasion du départ de son DG Joseph Ged, être devenu « le leader du marché en Algérie avec un chiffre d'affaires record de 252 millions dollars américains, au 2ème trimestre 2016 ».

« Les investissements consentis ainsi que la démocratisation du mobile, ont contribué à consolider le leadership de l'opérateur dans le pays. Grâce aux résultats du 2ème trimestre, Ooredoo surperforme à nouveau ses concurrents et devient officiellement le leader du marché », explique l’opérateur dans un communiqué.

La réplique n’a pas tardé à venir de la part de l’opérateur historique Mobilis qui a annoncé lui aussi être « le premier du marché en termes de chiffre d'affaire et de nombre total d'abonnés ». Mobilis souligne avoir abordé l'année 2016 avec une très forte croissance à deux chiffres de ces indicateurs économiques et financiers.

Selon le communiqué de l’opérateur public, son chiffre d’affaires a connu une augmentation de +20% au  premier semestre 2016 par rapport à la même période de 2015, en s'établissant à 57,2 milliards de DA (environ 519 millions de dollars) avec un nombre d'abonnés global de 16,5 millions, « dépassant pour la première fois les autres opérateurs de téléphonie mobile ».

Djezzy, le leader du marché, selon les derniers chiffres de l’ARPT, n’a pas encore réagi. Assiste-t-on alors  à une redistribution des parts de marché dans le secteur de la téléphonie mobile ? Ou s’agit-il d’une cacophonie que seul le gendarme des télécoms peut trancher ?

Compétition pour le leadership du marché

A l’évidence, ces annonces renseignent sur le niveau de compétition qui règne dans ce marché qui ne cesse de progresser depuis l’avènement de 3G mobile et l’attribution des licences 4G pour les trois opérateurs. Selon les derniers chiffres de l’ARPT, le parc abonnés global (GSM et 3G) a atteint les 44,3 millions d'abonnés au 31 mars 2016, avec un chiffre d'affaires de 93 milliards de DA.

En termes de parts de marché GSM, Djezzy avec 46,33%, reste le leader dans ce segment, suivi respectivement par Mobilis avec 28,90% et Ooredoo avec 24,77%. Dans le segment 3G, c’est l’opérateur historique qui arrive en tête avec 40,09%, suivi par Ooredoo avec un taux de 34,52%.  Djezzy qui a commencé à commercialiser la 3G que tardivement (près de 7 mois après le lancement officiel), détient 25,39% des parts de ce marché.

Globalement, sur le marché de la téléphonie mobile (GSM et 3G), l’opérateur Djezzy détient la plus grande part de marché avec 38,43%, suivi de Mobilis (33,12%) et Ooredoo (28,45%), selon le bilan de l’ARPT établi au premier trimestre 2016.


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vous êtes d’accord avec ces dépenses à cause d’un pic de consommation de quelques jours par an car l’électricité est un droit constant ? - 26.7%
Vous pensez que cela est trop couteux pour le pays et qu’il vaut mieux se discipliner et arrêter la course financière derrière le PMA ? - 35.6%
Vous pensez que la croissance du PMA va se ralentir si les couts des investissements sont plus supportés par les usagers dans l’avenir ? - 28.7%

Total votes: 565

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Un été brûlant en Algérie: 32.000 hectares de forêts ravagés par les feux

Les feux de forêts ont ravagé 32.000 hectares dans les wilayas de l'est et du centre du pays durant la période allant du 1er juin au 20 août, ont indiqué mardi à Alger des responsables du secteur.

La Tunisie ambitionne de devenir membre de la CEDEAO avant fin de 2017 (Youssef Chahed)

La Tunisie œuvre à devenir, avant la fin de l’année 2017, membre de la Communauté économique des états de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) , a affirmé, mardi, le chef du gouvernement Youssef Chahed.

La tarika Karkarya, un courant soufi d’origine marocaine fait des vagues en Algérie

Depuis quelques jours, une vidéo d'une nouvelle secte religieuse en Algérie, la Tarika Karkarya, dont les adeptes portent une djellaba en damier, fait le tour des réseaux sociaux algériens. Et suscite des polémiques.