Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

  •   Tunis Afrique Presse
  • vendredi 2 juin 2017 10:15

Tunisie: Des Licences de l’Internet des objets octroyées à 29 sociétés


Des Licences de l’Internet des objets ont été octroyées, jeudi, à Tunis, à 29 sociétés, suite à l’appel d’offres concernant l’attribution des licences pour l’installation et l’exploitation des réseaux d’accès pour la fourniture des services de l’internet des objets (Internet of Things -IOT), lancé le 14 février 2017 par le ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique.

 


A cette occasion, le ministre des Technologies de la communication et de l’Economie numérique, Anouar Maarouf, a souligné que les sociétés qui ont obtenu ces licences vont contribuer à créer la valeur ajoutée dans le domaine des technologies de l’information et de la communication, à travers l’exploitation d’appareils de télédétection permettant un contrôle instantané et à distance des institutions, ministères, hôpitaux et autres.


Et d’ajouter que le développement de cette nouvelle technologie, permettra aux chefs de ces projets de créer des solutions innovantes et de générer de la valeur ajoutée dans tous les domaines relatifs à l’agriculture, la santé, le transport, l’environnement, l’énergie, soulignant l’importance du rôle que peut jouer l’internet des objets dans la protection des ouvrages sensibles, des forets et des frontières contre le danger du terrorisme, à travers la télédétection instantanée des plans et tentatives terroristes.


Le ministre a, par ailleurs, assuré que d’autres appels d’offres pour l’attribution de licences de l’internet des objets seront lancés, dans les jours à venir, et cibleront les entreprises opérant dans le domaine des TIC.De son côté, le président de l’Association Internet des objets, Imed Ammar, a estimé que cette nouvelle technologie, qui a fait ses preuves dans d’autres pays à l’instar de la France, l’Allemagne, l’Inde et les Etats Unis, est de nature à favoriser la création d’emplois.


Dans le domaine médical, des télédétecteurs spéciaux sont utilisés, permettant la surveillance des signes vitaux du patient pour les transmettre par la suite au médecin, ce qui implique que la présence physique du médecin n’est pas obligatoire pour effectuer ces contrôles, a indiqué le président de l’Association Internet des objets.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).

La France expulse un imam salafiste vers l'Algérie

  La Cour a rejeté la demande de l'avocat de l'imam de suspendre provisoirement son expulsion.

L'UA appelle la communauté internationale à soutenir la résolution politique du conflit en Libye

  Une force tripartite de l'UA, de l'Union européenne (UE) et de l'ONU tente de venir en aide aux migrants africains bloqués en Libye.