Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 23 Novembre 2017

  •   Aymen Zitouni
  • vendredi 20 juin 2014 14:12

Algérie-Azouaou Mehmel n’exclut pas un possible « retour en arrière » sur les offres internet illimité

Le PDG d'Algérie Télécom, Azouaou Mehmel lors de son passage à l''émission Invité du Direct de Radio M, la webradio de Maghreb Emergent/Ph: S.Ferkali

Pour réduire la consommation et les coûts de l’acquisition de la bande passante internationale, Algérie Télécom a conclu un accord avec Google pour installer des serveurs Cache en Algérie, a révélé le PDG d’Algérie Télécom.

 

Algérie Télécom devrait à termes proposer des offres facturées en fonction de l'usage. C’est ce qu’a laissé entendre le PDG de l’opérateur historique, Azouaou Mehmel lors de son passage mercredi dans l’émission hebdomadaire de l’ « Invité du Direct » de Radio M, la webradio de Maghreb Emergent. Pour lui, l’internet illimité ne pourra subsister que pour des services de qualité inférieure aux attentes et usages de plus en plus grandissants des consommateurs.  « A termes, vous serez obligés de payer à l’usage », a précisé M. Mehmel qui s’est étalé sur le débat en cours sur l’Illimité dans les services data.

Selon lui, il existe un débat  en Europe et en Amérique du Nord sur le « retour en arrière » sur l’illimité  dans les services internet en raison d’une confrontation entre les opérateurs d’infrastructures et les fournisseurs de services au sujet des prix de la bande passante.

M. Mehmel a expliqué que l’illimité est en train de tuer le métier de l’opérateur des infrastructures, dans le sens où les fournisseurs de services data exigent des baisse des prix de la bande passante pour satisfaire le client final. Une exigence, a-t-il dit,  que les opérateurs d’infrastructures ne peuvent pas remplir à long terme.

La bande passante est facturée en fonction des tarifs d’acquisition

Concernant les tarifs de la bande passante que fournit Algérie Télécom aux opérateurs, M. Mehmel a précisé qu’ils sont « étudiés en fonction des tarifs d’acquisition » d’AT à l’international. « AT est actionnaire dans certains consortiums qui disposent de l’infrastructure. (…) il y a des coûts qu’il faudrait rentabiliser », s’est-il défendu contre les accusations des fournisseurs de service data de pratiquer des prix prohibitifs de la bande passante.

Pour réduire la consommation et les coûts de l’acquisition de la bande passante internationale, Algérie Télécom a conclu un accord avec Google pour installer des serveurs Cache en Algérie, a révélé le PDG d’Algérie Télécom. « Les contenus les plus consultés par les internautes algériens sont stockés ici ( en Algérie) pour éviter de recourir à la bande passante internationale », a-t-il précisé, ajoutant que Algérie Télécom dispose de 200 Go de bande passante avec un pic de consommation de 160 Go.

Pour lui, cette opération a pour but d’optimiser les coûts et la qualité de service vu que « nous avons constaté que le gros du trafic data concerne la vidéo sur Youtube (qui a appartient à Google, NDLR) ».

 Pour écouter l'émission, cliquer sur la play-list suivante :

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Les Yaici et "Saida", persévérance d’une famille et grandeur d’une marque

  Le groupe Saida, qui active aujourd’hui dans l’agroalimentaire sous la direction de Samir Yaici, prend de l’ampleur et étend sa présence dans le marché chaque jour un peu plus. Ses mots d’ordre ? La qualité et l’originalité.

"L’Algérie résiste mieux que les autres pays africains à la crise pétrolière" (rapport)

Il est prévu que la situation soit moins inconfortable pour l’Algérie, dans les mois à venir.

"Le décret relatif au projet des 4000MW est illégal"-Badache (Audio-vidéo)

Le ministère de l’énergie n’a pas respecté son devoir d’impartialité en désignant Sonatrach et Sonelgaz pour participer au projet, selon M. Badache.