Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 23 Novembre 2017

  •   Aymen Zitouni
  • samedi 17 mai 2014 17:52

Algérie-Du Wifi-Outdoor dans les montagnes mais pas dans les espaces publics

Le PDG d'Algérie Télécom lors de l'ouverture des journées d'information sur le large bande à Alger/ Ph: Y.Ferhat

Lors de la cérémonie d’ouverture des journées d’information sur la large bande organisée mercredi dernier à Alger par Algérie Télécom, Azouaou Mehmel s’est expliqué sur quelques  sujets ayant trait aux activités de l’opérateur historique.

 

Le PDG de  d’Algérie Télécom, Azouaou Mehmel a indiqué, mercredi dernier à Alger lors de l’ouverture des journées d’information sur le large bande, que le Wifi-Outdoor qui va être mis en service dans les prochains jours ne concernera que la « clientèle spécifique » qui a déjà exprimé une demande. Il s’agit, selon lui, des universités (campus et résidences), des hôpitaux et autre clientèle institutionnelle. Pour les espaces publics, « il faut revoir l’aspect réglementaire », a-t-il dit.

 « Pour le wifi, vous n’avez pas le droit d’offrir un service de connectivité sur l’espace public si vous n’êtes pas autorisé par le régulateur. Nous avons peut-être toutes les licences mais pas toutes les fréquences. Pour avoir des fréquences pour ce service, il faut avoir des autorisations spécifique à ARPT », a expliqué M. Mehmel sans autres précisions.

Cependant, le PDG d’Algérie Télécom a indiqué que cette technologie « pourrait être une solution pour les zones montagneuses ou isolées où il n’ y a pas d’autres solutions pour offrir l’internet à des prix abordables ».

Pas de restrictions sur les téléchargements

Interrogé sur la chute du débit de téléchargement après le lancement des nouvelles offres internet et le doublement des débits des anciennes offres de l’opérateur historique, M. Mehmel a expliqué que « c’est un problème technique qui survient lors du basculement d’un système à un autre ». Dans ce sens, il a écarté toutes décisions d’Algérie Télécom de limiter l’accès à internet. Toutefois, M. Mehmel a avoué que « tôt ou tard il faudra qu’on arrive à une segmentation de clientèle en termes de bande passante ».

Pour lui, toutes les offres d’Algérie Télécom sont illimitées, mais  dans un canal limité physiquement. « Nous avons encore une marge de manœuvre avec la bande passante disponible qui est de 190 Go avec un pic de consommations de 156 Go. Mais, on a va l’augmenter encore dans quelques jours de 10 Go », a-t-il assuré.

Coupures dans les câbles à fibre optique

Sur les récurrentes coupures de connexion au réseau internet enregistrées ces derniers jours au niveau de plusieurs régions du pays, M. Mehmel regrette ces « contraintes que subissent les clients d’Algérie Télécom », estimant que les projets de développement et les chantiers qui sont lancés un peu partout à travers le pays sont à l’origine de ses coupures. « C’est quotidiennement que nous avons des coupures de nos supports à fibre optique à cause de ces travaux », a-t-il précisé, ajoutant que des « efforts doivent être faits pour sécuriser les câbles à fibre optique ». « Nous travaillons avec les autorités locales pour essayer de coordonner les travaux. Mais on ne peut pas faire autrement pour l’instant », a avoué le PDG d’Algérie Télécom.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Les Yaici et "Saida", persévérance d’une famille et grandeur d’une marque

  Le groupe Saida, qui active aujourd’hui dans l’agroalimentaire sous la direction de Samir Yaici, prend de l’ampleur et étend sa présence dans le marché chaque jour un peu plus. Ses mots d’ordre ? La qualité et l’originalité.

"L’Algérie résiste mieux que les autres pays africains à la crise pétrolière" (rapport)

Il est prévu que la situation soit moins inconfortable pour l’Algérie, dans les mois à venir.

"Le décret relatif au projet des 4000MW est illégal"-Badache (Audio-vidéo)

Le ministère de l’énergie n’a pas respecté son devoir d’impartialité en désignant Sonatrach et Sonelgaz pour participer au projet, selon M. Badache.