Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 20 Janvier 2018

  •   Aboubaker Khaled
  • dimanche 26 novembre 2017 18:49

Les données des Algériens ne sont pas protégées faute de textes juridiques spécifiques au numérique

La question de l’identité numérique n’est pas encore tracée ou définie, que ce soit sur le plan juridique, éthique ou institutionnel.

 

L’Algérie ne peut pas être protégée numériquement tant qu'elle n’a pas de textes juridiques spécifiques pour la protection des données personnelles,  ont souligné les intervenants de la matinale du CARE (Cercle d’action et de réflexion autour de l’entreprise), ce dimanche  Alger qui a eu pour thème : « Identité numérique pour la  promotion  de l’économie numérique ».

L’identité biométrique des Algériens est en chantier à travers les institutions de l’Etat dans le cadre du projet e-Administration, mais « la question de l’identité numérique n’est pas encore tracée ou définie, que ce soit sur le plan juridique, éthique ou institutionnel. A ce stade, on parle seulement d’un aspect technique d’une existence numérique et administrative formelle des individus », a souligné Maître Hind Benmiloud, avocate spécialisée dans les TIC, cybersécurité et cybercriminalité.

Dans son intervention, la juriste a précisé que l’Algérie « n’a pas une définition juridique de l’identité numérique ni de textes sur la protection des données personnelles », mais l’Etat « a garanti cette protection dans les articles 46 et 51 de la Constitution  de 2016 ». Ajoutant dans le même sens que  certains estiment que « l’adresse IP est une identité numérique, mais en réalité, cette question n’est pas encore tranchée, malgré le débat qui anime de nombreux juristes ».

De l’identité biométrique à l’identité numérique

Pour Abderrezak Henni, directeur général de la Modernisation de la documentation  et des archives au ministère de l’Intérieur, « l’Etat a mis toutes les dispositions matérielles pour la protection des données personnelles des citoyens ». En s’étalant sur les caractéristiques de la carte d’identité  biométrique, Henni a souligné que celle-ci est conforme à toutes les normes internationale et elle peut être considérée comme document de voyage parce que celle-ci est certifiée ICAO

A la même occasion, le représentant du ministère de l’Intérieur a annoncé qu’un projet de loi sur les données personnelles « est en préparation au niveau du ministère de la justice et il passera au Conseil des ministres bientôt ».

De son coté, Karim Cherfaoui, CEO de Divona Algérie, pense que « l’identité numérique est une question complexe et n’a pas une seule définition propre dans son aspect économique, juridique et personnel et elle ne peut pas se définir seulement dans aspect biométrique ». D’ailleurs, dans le cas algérien, « les problèmes de l’authentification et de l’identité numérique bloquent le développement de l’économie numérique du pays ».  « Les entreprises dépensent des sommes énormes pour préserver la sécurité de leurs données, mais dans la loi ne suit pas ce rythme », renchérit Jamel Zerouk directeur Division Chief Operation and Certification Officer à HB Technologies. 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie :Ouyahia et Yousfi recoivent les responsables des groupes SEAT et Sovac

La vente des premières SEAT IBIZA qui a commencé il y a quelques jours a vu un grand engouement de la part des Algériens au niveau des showroom des concessionnaires.

CPP : De quoi la maltraitance de Ouyahia par Bouteflika est-elle le nom ?

Le CPP de RadioM n’a pas boudé les thèmes forts de la semaine politique. Surprise, il a été beaucoup question du DRS.

Partenariat Public-Privé, Intégration avec la Tunisie, l’avenir comme ligne rouge présidentielle

  La chronique économique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite des sujets brulants de l’actualité sous l’angle de la trajectoire stratégique. Le verrou politique borne l’horizon au plus près.