Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 22 Avril 2018

  •   Aboubaker Khaled
  • dimanche 26 novembre 2017 18:49

Les données des Algériens ne sont pas protégées faute de textes juridiques spécifiques au numérique

La question de l’identité numérique n’est pas encore tracée ou définie, que ce soit sur le plan juridique, éthique ou institutionnel.

 

L’Algérie ne peut pas être protégée numériquement tant qu'elle n’a pas de textes juridiques spécifiques pour la protection des données personnelles,  ont souligné les intervenants de la matinale du CARE (Cercle d’action et de réflexion autour de l’entreprise), ce dimanche  Alger qui a eu pour thème : « Identité numérique pour la  promotion  de l’économie numérique ».

L’identité biométrique des Algériens est en chantier à travers les institutions de l’Etat dans le cadre du projet e-Administration, mais « la question de l’identité numérique n’est pas encore tracée ou définie, que ce soit sur le plan juridique, éthique ou institutionnel. A ce stade, on parle seulement d’un aspect technique d’une existence numérique et administrative formelle des individus », a souligné Maître Hind Benmiloud, avocate spécialisée dans les TIC, cybersécurité et cybercriminalité.

Dans son intervention, la juriste a précisé que l’Algérie « n’a pas une définition juridique de l’identité numérique ni de textes sur la protection des données personnelles », mais l’Etat « a garanti cette protection dans les articles 46 et 51 de la Constitution  de 2016 ». Ajoutant dans le même sens que  certains estiment que « l’adresse IP est une identité numérique, mais en réalité, cette question n’est pas encore tranchée, malgré le débat qui anime de nombreux juristes ».

De l’identité biométrique à l’identité numérique

Pour Abderrezak Henni, directeur général de la Modernisation de la documentation  et des archives au ministère de l’Intérieur, « l’Etat a mis toutes les dispositions matérielles pour la protection des données personnelles des citoyens ». En s’étalant sur les caractéristiques de la carte d’identité  biométrique, Henni a souligné que celle-ci est conforme à toutes les normes internationale et elle peut être considérée comme document de voyage parce que celle-ci est certifiée ICAO

A la même occasion, le représentant du ministère de l’Intérieur a annoncé qu’un projet de loi sur les données personnelles « est en préparation au niveau du ministère de la justice et il passera au Conseil des ministres bientôt ».

De son coté, Karim Cherfaoui, CEO de Divona Algérie, pense que « l’identité numérique est une question complexe et n’a pas une seule définition propre dans son aspect économique, juridique et personnel et elle ne peut pas se définir seulement dans aspect biométrique ». D’ailleurs, dans le cas algérien, « les problèmes de l’authentification et de l’identité numérique bloquent le développement de l’économie numérique du pays ».  « Les entreprises dépensent des sommes énormes pour préserver la sécurité de leurs données, mais dans la loi ne suit pas ce rythme », renchérit Jamel Zerouk directeur Division Chief Operation and Certification Officer à HB Technologies. 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie-Commerce : Plus de 8000 agents de contrôle seront déployés sur le terrain durant le Ramadan

    Les marchés spécifiques aux mois de Ramadan « visant à promouvoir la production nationale » seront ouverts au moins cinq jours avant le début du mois sacré.

Algérie : Le déficit commercial en recul de 83,6%, selon les douanes

  Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 96% durant les trois premiers mois de 2018 contre 75% à la même période de l'année précédente.

Algérie : "La généralisation de la retraite complémentaire a pour objectif l’amélioration du pouvoir d’achat" (Zemali)

          Le défi du Conseil national de la mutualité sociale (CNMS) est de pouvoir généraliser le système et principe de la retraite complémentaire, qui permettra aux travailleurs de bénéficier des ressources complémentaires à l’âge de la retraite.