Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Août 2017

  •   Lynda Abbou
  • samedi 3 juin 2017 15:15

Algérie-Télécom : Un nouveau SG du syndicat sur fond de suspicions persistantes sur la gestion des œuvres sociales

Samir Messahel, le nouveau SG du syndicat d’Algérie Télécom

C’était la bataille du pot de terre contre le pot de fer. Le syndicat d’Algérie Télécom (AT) a depuis jeudi un nouveau secrétaire général en la personne de Messahel Samir.

 

L’ancien secrétaire général, Oukal Mustapha, dans le collimateur de la Fédération nationale UGTA des travailleurs de PTIC (FNT/PTIC) n’a même pas assisté à la réunion extraordinaire du conseil syndical. Messahel Samir était candidat unique et il a été élu pour trois ans.

Oukal Mustapha est chargé de tous les maux possibles dont d’avoir commis de «graves dépassements » selon un membre de la Fédération. Son remplacement s’est fait selon une opération rodée supervisée par le secrétaire général de la fédération Mohamed Tchoulak, et le secrétaire national de l’UGTA, Noureddine El Wassaa.

Tout semble être rentré «dans l’ordre » selon les vœux de la fédération. Mais le comité de participation de l’entreprise a eu quand même le temps de révéler, lors d’une conférence de presse, que la Fédération avait des choses à se reprocher dans le domaine de la gestion des œuvres sociales d’Algérie Télécom.

Mercredi, à la veille de la tenue de la réunion extraordinaire du conseil syndical, le président du Comité de Participation d’Algérie Télécom (CP), Karim Bouaziz, a révélé que l’ancienne commission des œuvres sociales a refusé en 2014 de faire une passation de consignes en bonne et due forme. Et que la Fédération a été saisie et n’a rien fait pour que la procédure légale soit respectée.

Une gestion problématique

Ce refus de faire les passations était un signe d’une gestion problématique des œuvres sociales, ce qui a entrainé le recours par Algérie Télécom à un audit externe qui a livré ses conclusions sur la situation juridique et financière.  L’audit a provoqué à son tour le déclenchement d’une enquête de l’Inspection Générale des Finances (IGF). 

Selon Karim Bouaziz, l’opération de contrôle de l’IGF a révélé l’existence d’irrégularités et d’anomalies « graves et passibles de qualifications pénales».  Jeudi des syndicalistes partisans du secrétaire général destitué ont été empêchés d’assister à la réunion. Ceux-là, qui ont souhaité conserver l’anonymat, rejettent catégoriquement les accusations de mauvaise gestion contre l’ancien SG.

Oukal Mustapha, ont-ils assuré est un homme «sérieux ». Sa mise à l’écart a été «décidée d’en haut» au sein de l’UGTA. C’est une «affaire d’argent » tout simplement et il y a des choses que l’on veut cacher sur la gestion des œuvres sociales entre 2003 et 2014.


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vous êtes d’accord avec ces dépenses à cause d’un pic de consommation de quelques jours par an car l’électricité est un droit constant ? - 26.7%
Vous pensez que cela est trop couteux pour le pays et qu’il vaut mieux se discipliner et arrêter la course financière derrière le PMA ? - 35.6%
Vous pensez que la croissance du PMA va se ralentir si les couts des investissements sont plus supportés par les usagers dans l’avenir ? - 28.7%

Total votes: 565

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole - L’OPEP examinera en novembre l'accord sur la production

  L’OPEP fera le point en novembre sur l'accord de réduction de la production en vigueur depuis le début de l'année afin de décider s'il y a lieu de le prolonger ou d'y mettre un terme, a déclaré lundi Essam el Marzouk, le ministre du Pétrole koweïtien, à Kuwait TV.

Algérie - De retour aux affaires, Ahmed Ouyahia va être confronté à la question de l’endettement extérieur

   Le recours à l’endettement extérieur a été réprouvé dans le passé par Ahmed Ouyahia au nom du respect du choix présidentiel. Depuis les choses ont évolué à l’image de son «ami » Ali Haddad qui défend ouvertement cette option. Le Premier ministre va-t-il se mettre à jour?

Attentats de Barcelone: La police confirme avoir tué le dernier suspect

La police autonome de Catalogne a confirmé lundi avoir tué Younès Abouyaaqoub, dernier membre encore en fuite de la cellule djihadiste responsable des attentats de la semaine dernière en Catalogne.