Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

  •   Maghreb Emergent
  • dimanche 14 mai 2017 19:43

Jean-Yves Charlier : « l’Algérie a le profil clé et stratégique pour Veon »

Jean-Yves Charlier, PDG du groupe Veon (ex-Vimpelcom)

Le PDG du groupe Veon,  Jean-Yves Charlier, considère que l’Algérie demeure un pays attractif en dépit du contexte de crise dans lequel son économie évolue.

 

Le PDG du groupe Veon (ex-Vimpelcom),  propriétaire de l'opérateur de téléphonie mobile Djezzy (49%) estime que « l’Algérie a le profil clé et stratégique pour Veon ».

Dans un entretien à la radio nationale, Jean-Yves Charlier, prévoit «une croissance structurelle» de l’économie algérienne dans les 5 à 10 années à venir, estimant que le groupe qu’il dirige veut  maintenir la cadence des investissements dans sa filiale Djezzy avec l’injection de 1 milliards de dollars sur 5 ans.

Il s’agit notamment de  l’investissement engagé dans la transformation digitale de l’opérateur téléphonique, la modernisation des réseaux 3G et 4G et le renforcement du réseau commercial par l’ouverture, à court terme, de 350 magasins à travers le territoire national.

Selon le compte rendu de la radio, le groupe compte relever le «pari du numérique» pour contribuer au «renouveau économique» et offrir ainsi la possibilité à ses clients de faire toutes leurs transactions avec plus de facilités. Il prévoit, en outre, de mettre à leur disposition d’autres services tels que des contenus multimédia et des services financiers en ligne.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Le FCE reconnait que ces participations aux tripartites étaient « illégales »

Paradoxalement, depuis sa création à ce jour, le FCE ne se contentait pas de participer aux tripartites mais y jouait aussi le rôle de locomotive du patronat algérien.

Algérie- Les importations n’ont reculé que d’un (1) milliard de dollars en 2017

Les exportations ont, en revanche, nettement augmenté à 34,76 mds usd en 2017 contre 30,02 mds usd en 2016 (+15,8%).

Algérie-La révision de la loi sur les hydrocarbures pourrait intervenir avant fin 2018

La révision de la loi sur les hydrocarbures prendra en charge non seulement" l’aspect fiscal mais aussi l’aspect légal, contractuel et tous les autres aspects relatifs à la loi", selon le P-dg de Sonatrach.