Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 28 Février 2017

  •   Par Farid Farah
  • samedi 10 décembre 2016 13:05

La 4G mobile va insuffler une nouvelle dynamique à l’économie numérique en Algérie (DG de Ooredoo)

Hendrik Kasteel, Directeur Général de Ooredoo Algérie lors de la rencontre annuelle de Ooredoo avec les représentants des médias algériens

Le patron de Ooredoo Algérie estime que la 4G mobile va jouer rôle important dans l’édification d’une économie numérique en Algérie et promouvoir l’industrie des contenus locaux. 

 

Le nouveau Directeur Général de Ooredoo Algérie, M. Hendrik Kasteel, a profité de sa première sortie publique, à l’occasion de la rencontre annuelle de l’opérateur qatari avec les médias, pour étaler les objectifs stratégiques de Ooredoo avec l’avènement de la 4G mobile.  Le PDG de Ooredoo Algérie est revenu sur le rôle important de cette technologie mobile pour une économie numérique efficace et la promotion des contenus locaux « Made in Algeria ». « L’avènement de la 4G permet à Ooredoo de jouer un rôle moteur dans le secteur national de la téléphonie mobile et contribuer ainsi à insuffler une dynamique afin de garantir une croissance positive et l’essor d’une économie numérique et digitale algérienne. Ooredoo compte participer à porter la téléphonie à des niveaux supérieurs. Il s’agit pour nous d’assoir une industrie numérique basée sur l’intelligence, la connaissance, le savoir-faire et la maitrise technologique algérienne » a-t-il exposé. M. Kasteel pense également que les marchés algériens des télécommunications en général et de la téléphonie mobile en particulier peuvent encore connaitre, à l’avenir, une dynamique plus positive. Selon lui, « ce constat met en avant la forte intensité concurrentielle qui prévaut entre les trois opérateurs d’où le rôle primordial de l’autorité de régulation qui veille au respect des règles de la concurrence ». Il a noté à ce propos « qu’il y’a des améliorations à apporter nécessitant l’implication de tous les acteurs du secteur, opérateurs, régulateur, pouvoir public dans la logique de la coopération. ».

 

Insuffler une nouvelle dynamique

 

Saisissant l’opportunité de cette rencontre, le Directeur général de Ooredoo Algérie a échangé avec les professionnels des médias sur les différentes questions relatives au secteur des télécommunications et est revenu notamment sur la stratégie de développement de Ooredoo visant à insuffler une nouvelle dynamique à l’activité technologique et digitale de l’entreprise en réitérant la détermination de Ooredoo à renforcer son rôle d’acteur engagé dans le développement du secteur national des TIC. «Fort de notre présence technique et commerciale partout en Algérie pour la téléphonie 2G et 3G nous capitaliserons sur notre savoir-faire unique pour déployer rapidement notre réseau 4G dans les 48 wilayat afin d’offrir une meilleure offre et des services digitaux à haute valeur ajoutée » a-t-il précisé. Par ailleurs, le premier responsable de la filiale algérienne de l’opérateur qatari a révélé que le parc total de son entreprise a atteint 13 millions de clients dont plus de six millions d’abonnés à la 3G. 


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Vidéos

Le CPP sort du piège Bengana par « la bronchite aigue » et les achats d’armes Algérie-Maroc

Vidéos

Avec la BDL et la BADR nous développerons la bancassurance en Algérie" (DG d'Amana)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- L’ANSEJ ne poursuit pas les jeunes entrepreneurs en difficultés mais les "fraudeurs" (Mourad Zemali)

    L’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) distingue entre les bénéficiaires d’aide à la création d’entreprise ayant des difficultés financières et les fraudeurs qui se sont livrés à des pratiques frauduleuses contraires «au pacte qui les lie à l’Ansej ».

Maroc: Benkirane n'en veut pas mais l'USFP veut une place dans le prochain gouvernement

  Les ''socialistes'' marocains ne veulent plus faire de l'opposition. Ils entendent être au prochain gouvernement que n'arrive pas à former depuis cinq mois Abdelilah Benkirane, chef du parti (islamiste modéré) du PJD, vainqueur des législatives d'octobre 2016.

Algérie - L'emprunt national "hallal" sans intérêt arrivera au printemps

    Après l'emprunt national "ordinaire" aux résultats mitigés réalisé en 2016, le gouvernement algérien pense à un emprunt national sans intérêt, "hallal" qui pourrait être lancé au printemps. L'argent de l'informel sera-t-il plus sensible à une offre "conforme à la charia?".