Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 24 Mars 2017

  •   Hani Ghoualmi
  • mercredi 23 novembre 2016 18:33

Algérie- Djezzy connecte treize nouvelles wilayas à son réseau 4G

Djezzy ambitionne de couvrir 20% de la population algérienne avec son réseau 4G, avant la fin de l’année 2016. Ce réseau s'étendra sur 20 wilayas au mois de décembre prochain, selon le DG de l'opérateur.

 

L’opérateur mobile Djezzy étend son réseau 4G à 13 wilayas supplémentaires. Des villes de l’intérieur du pays ainsi que des villes côtières sont désormais connectés à ce réseau. Il s’agit d’Alger, Boumerdes, Bouira, Oran, Tlemcen, Mostaganem, Skikda, Batna, Tizi Ouzou, Bordj Bou Arreridj, Ain Defla ainsi que la wilaya d’El Oued. L’opérateur avait ouvert au mois d’octobre dernier le service 4G  dans les wilayas de Sétif, Constantine et Djelfa, en accord avec l’engagement pris avec l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT).

Le lancement de la 4G dans les 13 nouvelles wilayas a été annoncé ce mercredi à Bir Mourad Rais(Alger) par le Directeur Général M. Tom Gutjar. Lors d’une conférence de presse, il a déclaré que Djezzy fait des efforts plus importants que ses concurrents en matière de couverture 4G. L’opérateur détenu à 51% par le Fond National de l’Investissement a investi un milliard de dollars dans le développement du réseau 4G, selon M. Tom Gutjar. « On va couvrir 20% de la population algérienne à la fin de l’année », a-t-il promis, ajoutant que l’opérateur  envisage de connecter 4 autres wilayas, au mois de décembre prochain, à son réseau 4G.

En exposant le petit modem 4G transportable, Tom Gutjar explique à la presse que cet appareil «  permettra à beaucoup de maisons d’accéder à Internet haut débit » notamment dans les villes du sud. Le DG estime qu’il y a un potentiel plus important dans ces villes du fait du manque de connectivité au réseau téléphone fixe.

Concernant le contenu numérique, le DG se montre optimiste quant à l’évolution du web en Algérie, affirmant que son entreprise est en phase de négociation pour signer des conventions avec plusieurs industriels afin d’étoffer les services web à l’instar de « IMadrassati », un contenu payant destiné aux élèves des trois cycles d’études (primaire, collège, lycée).


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Est ce que vous comptez recourir rapidement à internet pour payer des factures ? - 30.8%
Est ce que vous préférez attendre de vous assurer de la sécurité des transactions avant de commencer ? - 37.4%
Vous ne vous sentez pas concerné car vous n’avez pas de carte CIB ou son équivalent des chèques postaux ? - 25.2%

Total votes: 575

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

[Le BLOG ECO] Présidentielle française 2017 : It is the economy, stupid!

 Bien qu’ils soient très décriés, les sondages en période de campagne électorale offrent toujours des enseignements précieux. Concernant la présidentielle française, l’un d’eux revient sur les attentes des électeurs en matière d’économie (*). Et il s’avère que la majorité d’entre eux considère justement que les enjeux économiques sont leur principale priorité.

Algérie - La Direction de la Sûreté nationale tire la sonnette d'alarme sur l'ampleur de la contrefaçon locale

Cafés, pâtes alimentaires, margarine, eau d'oranger, miel, sucre vanillé, tabacs, détergents, produits cosmétiques, shampoings et parfums sont parmi les produits fabriqués localement victimes de contrefaçon locale, ont relevé des représentants de la DGSN lors de la seconde journée du séminaire sur la contrefaçon.

Opep : la réunion du comité de surveillance se tiendra dans un contexte pétrolier délicat

Lors de sa dernière réunion à Vienne, en janvier dernier, le comité de surveillance redoutait le non-respect des quotas de production fixés ; aujourd’hui, c’est surtout l’augmentation des stocks mondiaux d’or noir, principalement sous l’effet de l’augmentation de la production américaine, qui l’inquiète.