Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 28 Février 2017

  •   Hani Ghoualmi
  • mercredi 23 novembre 2016 18:33

Algérie- Djezzy connecte treize nouvelles wilayas à son réseau 4G

Djezzy ambitionne de couvrir 20% de la population algérienne avec son réseau 4G, avant la fin de l’année 2016. Ce réseau s'étendra sur 20 wilayas au mois de décembre prochain, selon le DG de l'opérateur.

 

L’opérateur mobile Djezzy étend son réseau 4G à 13 wilayas supplémentaires. Des villes de l’intérieur du pays ainsi que des villes côtières sont désormais connectés à ce réseau. Il s’agit d’Alger, Boumerdes, Bouira, Oran, Tlemcen, Mostaganem, Skikda, Batna, Tizi Ouzou, Bordj Bou Arreridj, Ain Defla ainsi que la wilaya d’El Oued. L’opérateur avait ouvert au mois d’octobre dernier le service 4G  dans les wilayas de Sétif, Constantine et Djelfa, en accord avec l’engagement pris avec l’Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPT).

Le lancement de la 4G dans les 13 nouvelles wilayas a été annoncé ce mercredi à Bir Mourad Rais(Alger) par le Directeur Général M. Tom Gutjar. Lors d’une conférence de presse, il a déclaré que Djezzy fait des efforts plus importants que ses concurrents en matière de couverture 4G. L’opérateur détenu à 51% par le Fond National de l’Investissement a investi un milliard de dollars dans le développement du réseau 4G, selon M. Tom Gutjar. « On va couvrir 20% de la population algérienne à la fin de l’année », a-t-il promis, ajoutant que l’opérateur  envisage de connecter 4 autres wilayas, au mois de décembre prochain, à son réseau 4G.

En exposant le petit modem 4G transportable, Tom Gutjar explique à la presse que cet appareil «  permettra à beaucoup de maisons d’accéder à Internet haut débit » notamment dans les villes du sud. Le DG estime qu’il y a un potentiel plus important dans ces villes du fait du manque de connectivité au réseau téléphone fixe.

Concernant le contenu numérique, le DG se montre optimiste quant à l’évolution du web en Algérie, affirmant que son entreprise est en phase de négociation pour signer des conventions avec plusieurs industriels afin d’étoffer les services web à l’instar de « IMadrassati », un contenu payant destiné aux élèves des trois cycles d’études (primaire, collège, lycée).


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Vidéos

Le CPP sort du piège Bengana par « la bronchite aigue » et les achats d’armes Algérie-Maroc

Vidéos

Avec la BDL et la BADR nous développerons la bancassurance en Algérie" (DG d'Amana)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie- L’ANSEJ ne poursuit pas les jeunes entrepreneurs en difficultés mais les "fraudeurs" (Mourad Zemali)

    L’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) distingue entre les bénéficiaires d’aide à la création d’entreprise ayant des difficultés financières et les fraudeurs qui se sont livrés à des pratiques frauduleuses contraires «au pacte qui les lie à l’Ansej ».

Maroc: Benkirane n'en veut pas mais l'USFP veut une place dans le prochain gouvernement

  Les ''socialistes'' marocains ne veulent plus faire de l'opposition. Ils entendent être au prochain gouvernement que n'arrive pas à former depuis cinq mois Abdelilah Benkirane, chef du parti (islamiste modéré) du PJD, vainqueur des législatives d'octobre 2016.

Algérie - L'emprunt national "hallal" sans intérêt arrivera au printemps

    Après l'emprunt national "ordinaire" aux résultats mitigés réalisé en 2016, le gouvernement algérien pense à un emprunt national sans intérêt, "hallal" qui pourrait être lancé au printemps. L'argent de l'informel sera-t-il plus sensible à une offre "conforme à la charia?".