Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 29 Avril 2017

  •   Amira Boudjema
  • lundi 26 septembre 2016 11:07

LG présente sa nouvelle gamme de téléviseurs 4k HDR OLED 2016

Le leader  mondial  LG ELECTRONICS  a organisé une conférence de presse samedi à Alger dédiée au lancement de sa nouvelle gamme de téléviseurs sur le marché algérien. C’est un bouquet qui regroupe les meilleures technologies de la qualité de l’image et du son fondées sur les écrans OLED, la résolution 4K et l’imagerie à grande gamme dynamique HDR PRO.

 

Le bijou de  la gamme est le OLED 4K E6, il s’agit du premier téléviseur LG à mettre en œuvre la conception unique de l’image (comme sur une dalle de verre), avec des panneaux OLED ultraminces de 2.57mm dont l’arrière est en verre translucide et le système de barre de son, orienté vers l’avant.

Développé en partenariat avec le pionnier de l’audio haut de gamme Harman Kardon, le E6 de LG est doté d’un puissant système de barres de son orientées vers l’avant, ce qui donne l’avantage d’écouter un son net et détaillé, sans aucune distorsion ou réflexion. Le système est équipé de caissons de graves supplémentaires afin de renforcer la puissance des haut-parleurs, une caractéristique qui distingue les téléviseurs OLED de LG.

Hillal Benghanem, chef de produit algérien considère que, du point de vue de la qualité, « le OLED de LG se démarque des produits des concurrents ».

Le PDG de la marque, Pilwon Yung, a fait savoir que les prévisions de ventes annuelles étaient  de 100 téléviseurs. En 2015 de 100 à 200 téléviseurs ont  été vendus et en 2016 LG compte écouler entre 700 et 1000 téléviseurs UHD en Algérie, et  « le chiffre est en cours d’augmentation pour l’année prochaine, pour  atteindre les  3000 OLED », ajoute le PDG.

Au cours de la conférence de  presse, le chef de produit rassure ses clients algériens en annonçant que, dans la stratégie adoptée par la marque en matière de prix, aucune augmentation n’est pour l’instant prévue, sauf sur le segment concernant les produits prémiums qui enregistrera une légère hausse.

Hillal Benghanem a indiqué qu’une étude a été réalisée par LG, pour évaluer le pouvoir d’achat des ménages et leurs attentes et besoins et ce en vue d’offrir les solutions les mieux adaptées. Selon le chef de produit, le consommateur algérien reste un client potentiel, qui, malgré son pouvoir d’achat minime, s’intéresse à la technologie est peut se permettre un produit haut de gamme. C’est sur cette base que LG a conçu dans sa nouvelle collection, un téléviseur pour chaque catégorie.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 26.04.2017 Macron-Le pen Nouveau monde en marche ?, Classement RSF Grine boulet de l'Algérie?

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vidéos

"Les ventes de tablettes en baisse dans le monde, en hausse en Afrique"- Khadidja Kazitani-Deloitte Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Menacés par l'instauration des quotas, les Espagnols augmentent leurs exportations de céramique vers l'Algérie

L’Algérie est considérée comme le plus grand marché du continent africain pour la céramique espagnole.

Commerce extérieur, retour sur une ruineuse incompétence algérienne (analyse)

La chronique hebdomadaire de El Kadi Ihsane sur El Watan a traité cette semaine de la névrose des importations qui est en train de faire dérailler la feuille de route de la task force face au contrechoc pétrolier.

Energie: Dopé par l'OPEP, le pétrole tente un rebond en fin de semaine

   Les cours du pétrole tentaient de rebondir vendredi à New York, à la fin d'une semaine terne qui a vu les inquiétudes sur la production américaine prendre le pas sur une potentielle prolongation de l'accord de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole.