Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 26 Février 2018

  •   Farid Farah
  • dimanche 27 mars 2016 11:46

L’optimisation de l’affichage au cœur de la bataille des smartphones

Le maillon clé d’un smartphone, c’est son écran. Aujourd’hui, partout dans le monde, les adeptes de l’Internet mobile exigent, dans leur majorité, sur l’écran d’un terminal mobile la qualité de navigation d’un écran d’ordinateur. C’est la raison pour laquelle la quasi-totalité des appareils sont équipés de dalles de 5.5 à 6 pouces tactiles et multipoints qui sont devenues ce que sont le clavier physique et la souris à l’ordinateur. Ces écrans contrôlent totalement le fonctionnement des smartphones et consomment donc la plus grande quantité d’énergie contenue dans la batterie. Les constructeurs veulent ainsi faire bonne figure dans la recherche d’un compromis entre l’autonomie de la batterie et la quantité d’énergie utilisée dans l’affichage. Parmi eux, LG Electronics, qui a relevé l’importance de l’optimisation de l’affichage dans la conception d’un smartphone, commercialise depuis quelques semaines le V10, un téléphone mobile intelligent à deux écrans. Cette solution constitue une simplification de l’utilisation d’un terminal mobile et conduit à une optimisation de la consommation énergétique globale. Le constructeur sud-coréen a introduit un second écran LED encastré au-dessus de la principale dalle tactile.

Fonctionnant indépendamment, le deuxième écran permet à l’utilisateur d’effectuer et de répondre aux appels téléphoniques, d’ouvrir et de répondre en temps réel aux notifications sans allumer l’écran principal ! Il lui permet également d’écouter de la musique, d’organiser son calendrier et de poster aux médias sociaux sans décharger la batterie. L’avantage majeur de ce système d’affichage réside alors dans l’économie d’énergie réalisée, la technologie LED étant particulièrement économe. En effet, un écran LED est caractérisé par une haute résolution afin que le texte soit bien lisible, efficace quelque soit la distance. En clair, cet écran affiche une image stable qui peut rester éternellement sans consommation. La technologie LED, grâce à l’intégration graduelle de la quantité de lumière nécessaire, rend la lecture encore plus confortable et n’est d’aucun danger pour la fonction oculaire de l’être humain. Ainsi, LG a lancé le V10 pour résoudre le problème que nous détestons le plus sur nos smartphones, celui des mises en veille répétitives et rapides de l’écran. Avec une seule touche, l’utilisateur peut ouvrir et répondre à l’alerte ou la notification sans avoir le besoin de voir l’information s’afficher ou le téléphone s’activer.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP divisé sur la formule qui transforme la contestation sociale en nouvelle situation politique

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

A ne pas manquer

Prev Next

Souhil Meddah:"Le système fiscal algérien n’assure aucun équilibre macroéconomique à moyen et à long termes"

Le problème du régime fiscal algérien est  dans la forme et le schéma de répartition ou de collecte de ses ressources ainsi que dans la capacité des services fiscaux à pouvoir identifier les niches cachées existantes, explique l’expert financier Souhil Meddah.

Au nom de la sécurité des investissements, les véhicules assemblés en Algérie coûtent plus cher

« Le marché local est protégé par les pouvoirs publics et les constructeurs n’ont pas le droit d’augmenter les prix que dans la proportion des augmentations des coûts », selon le Conseiller au cabinet du ministre de l’industrie et des mines.

Algérie- L'inflation moyenne annuelle a atteint 5,2% jusqu'à janvier 2018

  En termes de variation mensuelle et par catégorie de produits, les prix des biens alimentaires ont connu une baisse de 0,9% en janvier 2018 comparativement à ceux de décembre 2017.