Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 18 Août 2017

  •   Algérie Presse Service
  • mercredi 16 novembre 2016 17:44

Sonelgaz : Le paiement en ligne des factures opérationnel dès février 2017

Le paiement en ligne des factures d’électricité et du gaz sera opérationnel dés le mois de février prochain, a annoncé, mercredi à Bejaia, le PDG du groupe Sonelgaz, Mustapha Guitouni.

 

"Un protocole d’accord imminent va être signé avec la B.N.A pour le passage rapidement au e-paiement avec un délai de mise en place, fixé au mois de janvier ou février", a-t-il déclaré, en marge de l’inauguration des portes ouvertes sur la société de distribution d’électricité et gaz de l’Est, organisées à la maison de la culture de Bejaia.

Inscrite au titre du plan global de modernisation du groupe Sonelgaz, M.Guitouni, n’en compte pas moins faire de cette initiative un instrument privilégié pour améliorer les prestations offertes au public, et surtout lui éviter les désagréments rencontrées au niveau des caisses. "Le client n’aura plus besoin de se déplacer et pourra effectuer ses règlements par téléphone ou carte bancaire", a-t-il souligné, notant l’apport de ce mode de paiement sur la qualité de service.

Le premier responsable du groupe n’a pas manqué de rappeler dans ce contexte les efforts fournis ces dernières années, notamment en terme de multiplication des modes de paiement dont la mise en £uvre a soulager les points d’encaissement, réduit les retards de règlement, et faciliter la tache aux usagers.

Cette amélioration des prestations va être par ailleurs renforcée par d’autres initiatives, notamment le développement de la communication externe de l’entreprise à travers toutes ses antennes de sorte a prendre en charge l’ensemble des contraintes auxquelles butent les usagers. L’effort dans ce sens, a-t-il ajouté, reposera fortement sur la sensibilisation du public pour consommer rationnellement son énergie électrique et éviter les gaspillages.

Au cours de cette visite dans la wilaya de Bejaia, M.Guitouni, en a profité, pour mettre en service de nouveaux réseaux de distribution publics de gaz, notamment à Xantina (Amizour), Sid-Ayed (Sidi-Aich) et Djebira (Tichy), totalisant, un lot de branchement de près de 700 foyers.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Où est le paiement par internet ? ?????????

    Rapporter Sedjal lundi 13 mars 2017 17:41
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Sahara Occidental : Guterres charge l'ancien président Allemand de relancer le processus de négociations

  Le SG de l'ONU Antonio Guterres, qui a nommé mercredi l'ancien président Allemand Horst Köhler son envoyé personnel pour le Sahara Occidental, plus de cinq mois après le départ de l'Américain Christopher Ross, compte relancer le processus de négociations, à l'arrêt depuis 2012. 

Espagne : Les attentats en Catalogne ont fait 14 morts (dernier bilan), trois Algériens blessés

Le bilan des attentats en Catalogne s'est alourdit vendredi avec le décès d'une femme enceinte. Trois Algériens ont été blessés dans l'attaque meurtrière contre les Ramblas de Barcelone.

Tunisie – Les avoirs en devises ne couvrent que 90 jours d'importation : de "lourdes conséquences" selon l’économiste Fatma Marrakchi Charfi

Le niveau des avoirs nets en devises de la Tunisie a atteint, le 14 août, 11,538 milliards de dinars ou 90 jours d’importation, contre 120 jours d’importations à la même date en 2016. Une économiste explique ses "lourdes conséquences".