Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 24 Novembre 2017

  •   Farid Farah
  • samedi 16 juillet 2016 16:55

En partenariat avec des opérateurs mobiles, Ericsson lance le processus de migration de la 4G vers la 5G

L'engouement des mobinautes à l'égard des services télécoms à très haut débit mobile donne des idées au fournisseur des solutions IT, Ericsson. L’entreprise suédoise propose aux opérateurs mobiles ses premiers modules 5G destinés à adapter les réseaux mobiles 4G et 4.5G à une migration accélérée vers la 5G.

 

 

Dans un communiqué transmis à notre rédaction, Ericsson annonce le lancement de nouveaux plug-ins 5G pour répondre aux multiples cas d’usage de la 5G : vidéo HD sur mobile, bus sans conducteur, drones ou encore réseau sans fils dont le débit est équivalent à celui de la fibre optique. « Ces plug-ins logiciels faciliteront l’évolution en souplesse des réseaux actuels vers la 5G tout en améliorant les services fournis par les opérateurs, qu’il s’agisse de haut débit mobile, de connectivité fixe sans fil ou encore d’IdO (Internet des objets) » lit-on dans le communiqué. L’équipementier suédois révèle également qu’il travaille déjà avec plus d’une vingtaine d’opérateurs mobiles dans le monde sur des projets expérimentaux de mise en activité des réseaux 5G à un débit théorique descendant (Downlink) de 25 Gbits/s. Le développement de la 5G mène donc vers de nouvelles applications qui auront un impact sur la manière dont les usagers utilisent Internet. « Les voitures autonomes, les robots commandés à distance, les drones à retour haptique ou encore l’accès fixe sans fil d’une capacité équivalente à celle de la fibre comptent parmi les principales applications prévues », indique le communiqué.

M. Arun Bansal, senior vice-président et responsable de la Business Unit Radio d’Ericsson, cité dans le communiqué, souligne que « la 5G sera alimentée par de nouveaux cas d’usage nécessitant des performances supérieures, qu’il s’agisse de voitures connectées aux performances de conduite irréprochables, de réalité augmentée immersive pour les opérations de chirurgie à distance ou encore de films en HD sur les terminaux mobiles. La 5G va permettre de débloquer de nouvelles applications, aussi bien pour l’industrie que pour les consommateurs, et, grâce à nos programmes d’expérimentations, nous sommes d’ores et déjà en mesure de lancer des plug-ins 5G qui permettront aux opérateurs de procéder aux évolutions nécessaires pour préparer leurs réseaux à l’arrivée de la 5G ».

Selon Ericsson, le déploiement de la 5G englobera une évolution dans le spectre des fréquences d’aujourd’hui. Les technologies d’accès radio utiliseront des fréquences plus élevées que celles du LTE (4G) qui auront une portée de transmission plus courte que celle des réseaux cellulaires actuels et qui risquent d’être moins fiables et performantes à cause des phénomènes liés aux conditions météorologiques.

 

Faciliter l’interopérabilité

 

Ainsi, le facteur de réussite de la 5G ne sera pas celui de la bande des fréquences utilisée celui de son interopérabilité radio avec le LTE (4G). Cette interopérabilité est facilitée par l’entrée en action des plugins 5G de la firme suédoise. Ce sont des softwares, supportés par la solution radio d’Ericsson, qui facilitent l’évolution des sous systèmes radio des réseaux LTE vers la 5G. Ces plug-ins englobent les plug-ins Massive MIMO, Multi-User MIMO, RAN Virtualization, Intelligent Connectivity, et Latency Reduction (réduction de la latence). Le premier combine le MIMO mono utilisateur (SU-MIMO) et la formation dynamique de faisceaux radio (beamforming), pour améliorer la capacité et la couverture du réseau. Le second permet de transmettre des données vers les terminaux d’utilisateurs multiples en utilisant les mêmes ressources de temps et de fréquence et de coordonner la formation dynamique de faisceaux radio via une élimination des interférences. Le plug-in de la virtualisation des réseaux RAN centralise les fonctions réseau virualisées (NFV) sur une plateforme commune supportant aussi bien la 4G que la 5G, ce qui améliore le rendement et la performance du réseau.

Le plug-in de la connectivité intelligente permet de dissocier les données 4G de celles des réseaux 5G dans les zones de couverture où les réseaux se chevauchent. Mieux, ce software combine les ressources radio 4G et 5G pour atteindre des débits de données très élevés. Le plug-in de la réduction du temps de latence permet de raccourcir les procédures d’accès et de modifier la structure de trame afin de garantir un accès instantané au réseau et une plus grande fréquence de transmission. Les plug-ins 5G d’Ericsson seront disponibles pour des essais chez les opérateurs dès cette année et seront disponibles pour les réseaux commerciaux à compter de 2017.

Ainsi, selon Peter Jarich, vice-président en charge des Services consommateurs et d’infrastructures chez Current Analysis : « La 5G a indéniablement enregistré un élan au cours de l’année passée. Toutefois, en l’absence d’allocations de spectre ou de normes ratifiées, les opérateurs ont besoin de développer une tactique de migration qui leur permette de tirer profit de leurs réseaux existants en phase avec leurs stratégies d’évolution vers la 5G. Les plug-ins 5G d’Ericsson apportent la souplesse nécessaire, soutenant le déploiement de technologies d’accès avancées sur le court terme et en préparation de la 5G ». Par ailleurs, Ericsson indique dans son communiqué que le LTE (4G) poursuivra son développement à coup d’abonnés et de data. C’est la technologie d’accès mobile qui permettra d’ici la fin 2021 à plus de 4.3 milliards d’usagers d’accéder à de nombreuses applications dont celles de type LPWA (basse consommation, longue portée) destinées à l’Internet des objets (IoT).

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : DZ Joker bombarde la chaine TV Ennahar dans une nouvelle vidéo

Le célèbre podcasteur DZ Joker a publié ce jeudi vers 21h, une nouvelle vidéo d’une durée de 4,39 minutes digne des films professionnels.

Elections locales - Le vote a été clôturé, 690 cas d'irrégularités ont été signalés

Selon le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, cité par Algérie Presse Service, ces saisines n'avaient aucun impact sur le déroulement des élections locales.

Elections locales - A Boumerdès, les candidats "qui craignent Dieu" sont les plus chanceux

L’affluence dans les bureaux de vote est très importante dans la wilayas de Boumerdès et les électeurs, même s’ils comptent beaucoup sur Dieu, semblent s’inscrire dans une perspective qui consiste à redonner sa dimension citoyenne à l’acte de voter.