Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 23 Février 2017

  •   Reuters
  • lundi 29 août 2016 18:27

Les Bourses européennes clôturent en baisse

Les Bourses européennes ont terminé en baisse lundi et le rendement du Bund allemand a grimpé, dans des marchés affectés par des propos de la présidente de la Fed ouvrant la voie à une hausse des taux d'intérêt américains cette année.

 

À Paris, l'indice CAC 40 a perdu 0,40% (17,62 points) à 4.424,25 points et le Dax allemand 0,41%, tandis que la Bourse de Londres était fermée. L'indice EuroStoxx 50 a clôturé en baisse de 0,39% et le FTSEurofirst 300 de 0,19%.

A la clôture en Europe, les trois grands indices américains étaient en progression de 0,25% à 0,6% en attendant la publication vendredi du rapport de l'emploi aux Etats-Unis en juillet pour tenter de se faire une idée plus précise du calendrier probable de hausse des taux de la Fed.

A l'occasion du symposium annuel des banquiers centraux de Jackson Hole (Wyoming), la présidente de la Réserve fédérale américaine Janet Yellen a déclaré vendredi que les arguments en faveur d'une hausse des taux s'étaient renforcés ces derniers mois grâce à l'amélioration de la situation du marché de l'emploi et des anticipations d'une croissance modérée.

Elle est restée vague sur la date à laquelle la Fed pourrait agir et les rendements des dettes souveraines européennes ont terminé en baisse vendredi.

Mais après réflexion, les investisseurs estiment que ces propos ont ouvert la voie à un relèvement de taux américains d'ici la fin de l'année, voire dès la réunion de la Fed du mois de septembre, ce qui a pesé sur les marchés européens.

Dans ce contexte, le rendement de l'obligation allemande à 10 ans a atteint son plus haut niveau depuis le vote des Britanniques pour une sortie de l'Union européenne le 23 juin. Il est remonté de six points de base à -0,025%.

Les taux de rendement des autres obligations souveraines en Europe ont pris deux à trois points de base dans la journée, dans des volumes toutefois limités en raison de la fermeture des marchés londoniens pour cause de jour férié.

La vigueur du dollar a pénalisé le secteur des ressources de base. A Paris, ArcelorMittal a cédé 2,94%, la plus forte baisse du CAC, à 5,55 euros.

Contre la tendance, Alstom a pris 2,86% à la suite de l'annonce du contrat de 1,8 milliard d'euros décroché auprès d'Amtrak pour la construction de trains à grande vitesse aux Etats-Unis.

Sur le marché des changes, le dollar a atteint un pic de trois semaines face au yen sur les anticipations de hausse des taux de la Fed, à 102,39. Le billet vert a atteint un pic de deux semaines face à un panier de devises de référence. De même, l'euro cède 0,27% à 1,1165 dollar.

Le baril de pétrole est retombé vers les 49 dollars, affaibli par le niveau élevé de la production des pays de l'Opep et par la fermeté du dollar.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Vidéos

CPP : Alger, sous stress étudiant, a-t-elle déjà voté Macron ?

Vidéos

Ali Hamani, président de l’APAB: "Les prix des boissons augmenteront en 2017"

A ne pas manquer

Prev Next

Les Bourses européennes, à l'exception de Londres, ouvrent en très légère hausse

Aux changes, l'euro poursuit sa remontée autour de 1,0560 dollar après l'annonce par François Bayrou de sa décision de ne pas se présenter à l'élection présidentielle française et sa proposition d'alliance acceptée par Emmanuel Macron.

Déjà substantiels, les investissements saoudiens au Maroc semblent promis à un bel avenir

Selon un membre du Conseil d'affaires maroco-saoudien, Mohamed Ben Badr Al Doussari, le volume des investissements saoudiens au Maroc devait dépasser les 38 milliards de dirhams à fin 2016.

"Alnaft est à l’écoute des partenaires étrangers pour être au rendez-vous de la reprise des investissements dans l’amont pétrolier" (Sid Ali Betata)

  Sid-Ali Betata, président du Comité de direction de l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT), confirme qu’un appel à la concurrence, axé essentiellement sur des projets de développement, est inscrit dans le plan d’actions d’ALNAFT pour 2017 Il se dit optimiste sur l’attractivité de l’amont pétrolier algérien. Entretien exclusif.