Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 29 Mars 2017

  •   Agences
  • samedi 6 août 2016 19:46

Tunisie: La bourse de Tunis sans grande orientation, en l'absence d'actualité majeure

 

 

Le marché boursier a fait du surplace à 5 357,55 points, dans une semaine dépourvue d’actualité majeure», indique l’analyse hebdomadaire de la bourse de Tunis publiée par Tunisie Valeurs.

 

En ce début du mois d’août, l’indice de référence affiche une performance annuelle de 6,26%. Les échanges sur la semaine ont été maigres (une enveloppe moyenne de 2,5 millions de dinars tunisiens, MDT), et ce malgré la réalisation de quatre transactions de bloc sur le titre MIP effleurant 3MDT. Les transactions matérialisent la cession du bloc d’actions (66,36% du capital) des actionnaires fondateurs de la société mère, la famille Cheriha, à la firme libanaise Yellow Spirit et à son partenaire Lawhat Tunisie.
Une nouvelle semaine haussière s’est clôturée pour le titre SITS qui s’est apprécié de 10% à 2,100DT, dans de faibles échanges de 44.000DT. L’action a bien réagi aux chiffres de la société mère au 30 juin 2016. Portés par les promesses de ventes, les revenus semestriels de la société mère se sont établis à 18MDT. Après avoir marqué une pause la semaine précédente, le titre New Body Line a rebondi de 7,8% à 6.900DT, brassant un flux de 0,1MDT. La valeur efface, ainsi, la quasi-totalité de ses pertes cumulées depuis le début de l’année (une baisse de 0,4%). Le titre UADH s’est placé en lanterne rouge, reculant de 4,4% à 3.670DT sur la semaine. Les échanges sur le titre ont frôlé 0,5MDT. Après avoir aligné deux semaines consécutives de baisse, le titre Euro-Cycles a terminé a l’équilibre à 42,500DT, dans un volume nourri de 2 MDT.
La société Horchani Finance, qui détenait 3.329.403 actions représentant 9,79% du capital de la Banque de l’Habitat (BH), a déclaré avoir franchi à la hausse le seuil de 10% du capital suite à l’acquisition sur le marché de 193.949 actions, représentant 0,57% du capital de la banque. Par ailleurs, la participation du Groupe Horchani dans le capital de la BH à la suite de ce franchissement de seuil est désormais égale à 19,81%.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie occupe une flatteuse 38e place dans un classement onusien jugé sérieux sur le bonheur dans le monde. Comment expliquez-vous un tel rang :

Vidéos

CPP du 22.3.2017 : Sonatrach, la preuve du vide ou de la folie ? Zetchi, ou comment gâcher une bonne candidature à la FAF

Vidéos

Algérie - "L'appel d'offres de 4GW en solaire est un échec annoncé " selon Mourad Louadah (FCE)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie-"Il faut continuer à augmenter les prix de l’énergie, mais de façon graduelle"- Pr. Chitour (audio)

Le Pr Chitour appelle à la mise en place d’« un bouquet énergétique incluant le solaire, l’éolien, le géothermique mais le gisement le plus important restera celui de l’économie d’énergie ».

Algérie : Dans l’industrie automobile naissante, la transparence de l’actionnariat est aussi en question

Le développement d’une industrie de montage automobile dans notre pays ne soulève pas seulement un problème technique de « taux d’intégration ». Il renvoie aussi à un enjeu relativement méconnu et encore peu médiatisé : celui de la nature de l’actionnariat des nouvelles entreprises créées au cours des dernières années et donc de l’identité exacte  de leurs propriétaires. Une question pas forcement très...

Hydrocarbures- L’abandon de la loi Khelil a entrainé la fuite des investisseurs (Benachenhou)

Pour l’ancien ministre des Fiances, depuis 2002,  l’Algérie collectionne les contradictions qui font fuir les investisseurs.  Et il défend la loi Khelil sur les hydrocarbures qui n’était pas mauvaise, selon lui.