Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Janvier 2017

  •   Le Matin
  • mardi 19 juillet 2016 07:55

Maroc : Repli des échanges boursiers au 1er trimestre 2016

 

 

 

 

Le volume global des échanges sur le marché boursier a dégringolé de 40% durant le premier trimestre 2016, par rapport à la même période de l’année précédente. Il s’est élevé à 6,754 milliards de DH, selon les dernières statistiques publiées par l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC).

 

 

Ce repli a concerné essentiellement le marché des blocs dont le volume traité a reculé de près de 86%. Les transactions sont passées principalement par le marché central qui a drainé durant le premier trimestre 2016 près de 93% du volume contre 7% pour le marché des blocs alors que le marché actions a traité près de 82% du volume contre 18% pour le marché obligataire. Toutefois, le volume échangé sur le marché central a reculé de 25% par rapport à la même période de 2015. Les chiffres de l’AMMC montrent également que les personnes morales marocaines s’accaparent près de 40% du volume traité sur le marché central, suivis des Organisme de placements collectif en valeurs mobilières (OPCVM), des personnes morales étrangères et des personnes physiques marocaines avec des parts respectives de 28, 16,3 et 11,6%. Les volumes sur actions au niveau des ventes sont supérieurs à ceux des achats pour les OPCVM, les personnes physiques marocaines et pour le réseau bancaire. Les échanges sur le marché obligataire sont, quant à eux, dominés par les OPCVM avec 52,4% du volume et les personnes morales marocaines avec 47,6%. Sur ce marché, les OPCVM ont une position nette acheteuse alors que les personnes morales marocaines ont une position nette vendeuse. (Le Matin)

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

L’Algérie entre dans sa 4e année de déficit budgétaire et extérieur. Que redoutez vous en 2017 ?

Vidéos

Algérie:"Il faut une stratégie globale pour développer le contenu en ligne"-Younes Grar

Vidéos

Les projections du gouvernement algérien sur la réduction des déficits sont irréalistes - Ferhat Aït

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie - Le docteur Kamel-Eddine Fekhar décidé à poursuivre sa grève de la faim (Avocat)

En détention préventive depuis 18 mois, le militant des droits Mozabites a été hospitalisé après 18 jours de grève de la faim.

La défaillance des livraisons de gaz algérien à la France « n’inquiète pas » Nourredine Bouterfa

Gaz naturel, gaz liquéfié, Sonatrach, GRTgaz, Noureddine Bouterfa, Fos sur Mer, GRTgaz, Tiguentourine, Eni, La réponse officielle algérienne à l’interpellation française sur « les ruptures d’approvisionnement » en gaz naturel ne va pas calmer une polémique naissante.

Les Marocaines se mobilisent contre la violence sexuelle

Le suicide d'une jeune fille victime d'un viol collectif a sonné la mobilisation des organisations féménines. Elles demandent la révision de la loi 13/103 relative à la lutte contre la violence faite aux femmes.