Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

  •   Le Matin
  • mardi 19 juillet 2016 07:55

Maroc : Repli des échanges boursiers au 1er trimestre 2016

 

 

 

 

Le volume global des échanges sur le marché boursier a dégringolé de 40% durant le premier trimestre 2016, par rapport à la même période de l’année précédente. Il s’est élevé à 6,754 milliards de DH, selon les dernières statistiques publiées par l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC).

 

 

Ce repli a concerné essentiellement le marché des blocs dont le volume traité a reculé de près de 86%. Les transactions sont passées principalement par le marché central qui a drainé durant le premier trimestre 2016 près de 93% du volume contre 7% pour le marché des blocs alors que le marché actions a traité près de 82% du volume contre 18% pour le marché obligataire. Toutefois, le volume échangé sur le marché central a reculé de 25% par rapport à la même période de 2015. Les chiffres de l’AMMC montrent également que les personnes morales marocaines s’accaparent près de 40% du volume traité sur le marché central, suivis des Organisme de placements collectif en valeurs mobilières (OPCVM), des personnes morales étrangères et des personnes physiques marocaines avec des parts respectives de 28, 16,3 et 11,6%. Les volumes sur actions au niveau des ventes sont supérieurs à ceux des achats pour les OPCVM, les personnes physiques marocaines et pour le réseau bancaire. Les échanges sur le marché obligataire sont, quant à eux, dominés par les OPCVM avec 52,4% du volume et les personnes morales marocaines avec 47,6%. Sur ce marché, les OPCVM ont une position nette acheteuse alors que les personnes morales marocaines ont une position nette vendeuse. (Le Matin)

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.

Algérie: Adoption de la loi sur le e-commerce, les premières réactions (Vidéo)

  Adoption de la loi sur le e-commerce, les premières réactions. Regarder la vidéo:      

Des "sommes énormes" ont été introduites dans les banques à partir du marché parallèle (Raouia)

      "Certains guichets bancaires ont été à l’origine d’entraves dans le domaine, au motif de la disposition relative à l’origine des fonds", a indiqué le ministre.