Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 20 Août 2017

Algérie:La BADR élargit ses prestations de e-banking

Baptisé " Badr-imtiaz ", ce nouveau système lancé au niveau de l’Agence Badr de Cheraga, comme agence pilote, permet aux clients de la banque d’effectuer leurs opérations et transactions bancaires à distance et en temps réel avec davantage de sécurité.

 

La Banque de l'agriculture et du développement rural (Badr) a lancé jeudi à Alger son nouveau système informatique qui permet de rendre les services e-banking beaucoup plus performants avec notamment la possibilité d’effectuer plus de transactions en ligne et d'obtenir des services monétiques dans toutes les agences.

Baptisé " Badr-imtiaz ", ce nouveau système lancé au niveau de l’Agence Badr de Cheraga, comme agence pilote, permet aux clients de la banque d’effectuer leurs opérations et transactions bancaires à distance et en temps réel avec davantage de sécurité.

Outre la possibilité pour les clients de faire leurs transactions au niveau de toutes les agence de la Badr, ce système permet de faire pratiquement toutes les opérations et transactions en ligne, a déclaré P-dg de la Badr M. Boualem Djebbar.

La cérémonie de lancement de ce système s'est déroulée en présence du ministre des Finances Hadji Babaammi et du ministre délégué chargé de l'Economie numérique et de la modernisation des systèmes financiers, Mouatassam Boudiaf.

Ces services seront accessibles dans les quelques mois à venir pour tous les clients de la Badr dont le nombre dépasse les 3 millions, a expliqué M. Djebbar.

"Un grand pas" vers la dématérialisation totale des transactions

Le même responsable a souligné aussi que "Badr-imtiaz" est "un grand pas" vers la dématérialisation totale des transactions bancaires et traduit la volonté des pouvoirs publics d'adapter le système bancaire national aux standards internationaux.

Interrogé par ailleurs sur le service du e-paiement, M. Djebbar qui est également président de l'Association des banques et établissements financiers (Abef) a indiqué qu'environ 28.000 opérations de e-paiement ont été effectuées depuis le lancement de ce service en octobre dernier.

Le ministre des Finances a relevé pour sa part l'importance des campagnes de sensibilisation pour vulgariser ce nouveau système auprès des clients de la banque.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Voilà un article qui m’interpelle et que je vais commenter avec plaisir en commençant par l’anecdote bien à propos que voici :

    Lors du SALON de l’innovation 2013 organisé par l’Agence Nationale de la Valorisation des Résultats de la Recherche et du Développement Technologique, qui s’était tenu à l’USTHB de Bab Ezzouar-Alger (du 28 au 30 septembre) auquel j’avais participé en qualité d’inventeur indépendant, j’avis bénéficié à titre gracieux d’un stand faisant justement face au stand qu’occupait la banque BADR.

    Cette proximité n’était point fortuite, car comme tout le monde le sait cette banque venait de lancer en 2013 ce que les médias avaient qualifié d’une révolution technologique unique au monde et qui consistait en un livret d’épargne électronique sous format d’une carte de crédit permettant d’effectuer des dépôts, des retraits et des paiements.

    Je précise qu’à ce salon de l’innovation la BADR n’était pas là pour présenter sa solution monétique, mais pour financer d’éventuels inventeurs. Ayant compris qu’en fait cette proximité était calculée, vu qu’en réalité j’étais la seule cible de la BADR que j’ai accusé dans un courriel adressé au Premier Ministre SELLAL de faire délibérément dans la provocation en s’appropriant la paternité du livret d’épargne électronique dont je suis l’inventeur.
    Aussi, ai-je accepté de jouer le jeu en invitant le représentant du stand de la BADR à une présentation de l’exposé de mon Système Bancaire Biométrique SAOIB 31 et applications dérivées.

    Après avoir terminé l’exposé, celui-ci m’avait dit timidement que la BADR et CNP-BANQUE venaient de lancer en partenariat avec HB TECHNOLOGIES une solution de livret d’épargne électronique identique à la 2ème application de mon Système SAOIB 31, ce à quoi je lui ai répondu que mon travail est protégé par des dépôts légaux remontant à 1990. Sans hésité un instant Il m’avait conseillé d’engager des poursuites judiciaires contre sa banque et je lui ai répondu en riant par non, et j’ai ajouté toujours en riant que je ne crois pas du tout en la justice de BOUTEFLIKA.

    Pour aider le représentant de la BADRE a mieux comprendre pourquoi je ne croyais pas à la justice de BOUTEFLIKA, je lui ai parlé des rapaces et corrompus qui tirent dans l’ombre les ficelles de HB TECHNOLOGIES et j’ai fini par lui dire que dans le cas où le Président de sa banque, Mr DJABBAR, n’a pas peur de Saïd BOUTEFLIKA et de sa clique et qu’il voudrait être associée dans mon projet, j’étais disposé à lui réserver 10% dans le capital social de mon entreprise en contre partie d’un apport financier de 50 Millions d’Euros. Il m’a promis de lui faire part de ma proposition

    Cette anecdote étant rapportée, je vais ici répondre à Monsieur DJABBAR, et lui dire qu’en matière de monétique le nouveau standard international que toutes les banques attendent avec impatience s’intitule Système Bancaire Biométrique SAOIB 31. Que le mot SAOIB, s’il désigne en langue arabe justesse, droiture, exactitude, il est avant tout i un acronyme qui veut dire en langue française Sécurisation Automatisation des Opérations d’Informations Bancaires. Quant au chiffre 31 il fait tout simplement référence à 3 nouveaux instruments de paiements et un 1 nouveau système d’exploitation.

    Autrement dit, le Système SAOIB propose :

    1- Un cheque papier antifraude, auto-identifiant, auto-compensable, qui permet grâce à un lecteur-enregistreur de chèques spécialement conçu à son usage de lire automatiquement le chèque, de le renseigner automatiquement en inscrivant le nom du bénéficiaire, le montant en chiffres et lettres et de calculer en temps réel la l’existence de la provision préalable et d’afficher sur un écran de contrôle la photo d’identité du titulaire du chèque en la rapatriant à partir du serveur de sa domiciliation bancaire. Avec ce nouveau chèque papier plus besoin de stylo pour renseigner le chèque, plus besoin de présentation de pièce d’identité et fini les chèques sans provision et la fraude aux chèques
    2- Un chéquier électronique sous format de carte de crédit qui intégré dans sa mémoire à très haute capacité de stockage : la photo d’identité et les nom et prénom du titulaire ainsi que son code secret, un fichier contenant une série de 200 images chèques pour les opérations de paiements et de retraits et un autre fichier pour l’enregistrement de tous types d’opérations de dépôts créditant le compte du titulaire. Ce chéquier permet grâce à un lecteur-enregistreur spécialement conçu à son usage d’effectuer des payements (même sur INTERNET) des retraits, des virements, et des dépôts, ce qui lui offre l’avantage d’opérer en toute sécurité même en cas de panne de réseau
    3- Une carte bancaire intégrale à sécurisation biométrique qui intègre dans sa mémoire à très haute capacité de stockage : l’empreinte digitale, le code secret et la photo d’identité de son titulaire ; une série de 200 images chèques, un fichier pour les paiements par carte de crédits, un fichier pour les paiements en monnaie virtuelle pour les paiements dits anonymes et un fichier pour l’enregistrement de tous types de dépôts créditant le compte de son titulaire. Cette carte bancaire biométrique multiservices qui opère même en cas de panne réseau constitue l’arme absolue contre toute forme de fraude bancaire.

    A toute fin utile, j’informe Mr DJABBAR Président Directeur Général de la BADR et Président de l’ABEF que le Système SAOIB 31 a fait l’objet de plusieurs dépôts légaux, depuis 1990 et mis depuis août 2011 sous la protection des Etats Unis d’Amérique. Voilà qui a le mérite d’être clair et qui explique en partie pourquoi j’ai demandé à l’ambassade américaine à Alger la mise sous protection des Etats-Unis d’Amérique de mes inventions.

    Pour paraphraser le Président de la République Abdelaziz BOUTEFLIKA, qui déclarait en 1999, à une chaine de télévision française que si le peule Algérien choisirait de rester dans sa médiocrité en ne votant pas pour lui, il rentrerait chez lui, je dirai que suite à l’amère constat de la médiocrité du pouvoir politique algérien, je resterais chez moi et créerais un joint-venture avec des entreprises américaines pour exploiter mes inventions.

    Pour ceux qui spéculent en bourse et qui voudraient savoir quelles sociétés américaines pourraient êtres intéressées par mes inventions, en voici la liste : les groupements bancaires Visa et Mastercard, les industriels NCR et VERIFONE, les Sociétés de Services et d’Ingénierie Informatique ALPHABET, Microsoft et j’en passe.

    Pour ceux qui voudraient savoir si j’ai l’intention de diriger mon entreprise, la réponse est : OUI et NON

    Cordialement, GUENZET SOFIANE, inventeur des technologies de la biométrie et du Système Bancaire Biométrique SAOIB31 et applications dérivées, dont les livrets d’épargne électroniques auto-identifiants.

    Rapporter GUENZET SOFIANE dimanche 26 mars 2017 12:32
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Lahouari Addi:"Dire que le Président Bouteflika et son frère décident de tout est une légende"

Pour professeur de sociologie à Sciences Po Lyon, Lahouari Addi, l’Algérie est toujours dirigé par des appareils clandestins qui fonctionnent selon la logique hérités du Mouvement national et Ouyahia « est le haut fonctionnaire qui applique les compromis entre les différents centres de décision »

Opep : Une nouvelle réunion pour s’assurer du respect de l’accord pétrolier

  La production des membres de l’OPEP avait atteint au mois de juillet son niveau le plus élevé depuis sept mois.

Maroc: Le gouvernement El Othmani prépare la rentrée sociale en revoyant les conditions d'accès à l'IPE

Le gouvernement marocain veut simplifier l'accès à l'indemnité de perte d'emploi (IPE) pour les salariés du secteur privé, une catégorie de personnels la plus touchée par les licenciements. Le chef de gouvernement ''PJD'iste'' Sad Eddine El Othmani, qui prépare une difficile rentrée sociale, veut mettre en place un dispositif social plus juste.