Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 24 Mars 2017

  •   Samy Injar
  • mercredi 11 janvier 2017 16:05

Algérie- Les crédits octroyés par la CNEP Banque se sont effondrés en 2016

Une nouvelle procédure de garantie introduite par le nouveau management de la CNEP a participé à la chute  d’un quart des engagements de la banque du logement au 1er semestre 2016.

 

Les crédits alloués par la CNEP Banque ont baissé de 24% au premier semestre de 2016 comparativement à la même période de 2015. Cette information obtenue par Maghreb Emergent chez un grand client de la banque mécontent des nouvelles conditionnalités du dossier crédit a été corroborée auprès d’une autre source dans le réseau CNEP Banque. Le dossier d’obtention de crédit d’investissement à la CNEP a été assorti de nouvelles conditions exigées aux promoteurs dans l’immobilier et autres investisseurs. « La mesure qui m’a fait renoncer à continuer avec la CNEP est cette obligation de déposer sur un compte CNEP les 40% d’apport en fonds propres pour le financement de mes projets. Or ce capital est le plus souvent déjà engagé dans le lancement de l’investissement au moment où le dossier de crédit est en cours de traitement à la CNEP » a expliqué le client -entrepreneur de la banque qui s’est inquiété de savoir si cette nouvelle procédure n’avait pas eu une incidence sur le montant global des engagements de la banque.

… Après une augmentation du capital social

La chute des engagements de la CNEP au premier semestre 2016 est synonyme de baisse de son produit à terme. Elle peut avoir une incidence récessive sur l’activité économique dans la mesure où les porteurs de projets devront prendre plus de temps pour boucler leur plan de financement avec d’autres partenaires banquiers. La contreperformance de la CNEP Banque en 2016 est d’autant plus inattendue que cette importante institution financière a bénéficié, d’une appréciable augmentation de son capital social (par l’Etat actionnaire unique), passant de 14 milliards de dinars à 42 milliards en décembre 2015. Le directeur général adjoint en charge du crédit à CNEP Banque, Rachid Belaid, a été désigné en février 2016 directeur général de l’ABEF (l’Association des banques et établissements financiers). Le PDG de la CNEP est Rachid Metref (ex CPA notamment) depuis juin 2015.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

1 Commentaire

  • Ce n'est pas compliqué: Le Trésor a siphonné toutes les liquidités des banques... Et ça va continuer.
    Le crédit aux entreprises, oubliez ça. Il n'y a plus de liquidité pour ça. C'est la même chose dans toutes les banques publiques.

    Rapporter Moh mercredi 11 janvier 2017 19:12
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Est ce que vous comptez recourir rapidement à internet pour payer des factures ? - 30.8%
Est ce que vous préférez attendre de vous assurer de la sécurité des transactions avant de commencer ? - 37.4%
Vous ne vous sentez pas concerné car vous n’avez pas de carte CIB ou son équivalent des chèques postaux ? - 25.2%

Total votes: 575

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

[Le BLOG ECO] Présidentielle française 2017 : It is the economy, stupid!

 Bien qu’ils soient très décriés, les sondages en période de campagne électorale offrent toujours des enseignements précieux. Concernant la présidentielle française, l’un d’eux revient sur les attentes des électeurs en matière d’économie (*). Et il s’avère que la majorité d’entre eux considère justement que les enjeux économiques sont leur principale priorité.

Algérie - La Direction de la Sûreté nationale tire la sonnette d'alarme sur l'ampleur de la contrefaçon locale

Cafés, pâtes alimentaires, margarine, eau d'oranger, miel, sucre vanillé, tabacs, détergents, produits cosmétiques, shampoings et parfums sont parmi les produits fabriqués localement victimes de contrefaçon locale, ont relevé des représentants de la DGSN lors de la seconde journée du séminaire sur la contrefaçon.

Opep : la réunion du comité de surveillance se tiendra dans un contexte pétrolier délicat

Lors de sa dernière réunion à Vienne, en janvier dernier, le comité de surveillance redoutait le non-respect des quotas de production fixés ; aujourd’hui, c’est surtout l’augmentation des stocks mondiaux d’or noir, principalement sous l’effet de l’augmentation de la production américaine, qui l’inquiète.