Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Août 2017

  •   Tunis Afrique Presse
  • samedi 26 novembre 2016 10:43

La Tunisie veut diversifier ses services financiers islamiques (responsable)

La place de Tunis veut utiliser son dynamisme dans les placements afin de développer aussi les produits financiers islamiques.

 

Le secrétaire d’Etat chargé du Commerce, Fayçal Hafiane, a souligné que les orientations futures de la Tunisie dans le domaine de la finance islamique s’appuient sur l’élargissement des services dans ce domaine et leur enrichissement pour créer de nouveaux produits, outre l’adaptation des cadres législatifs et réglementaires aux spécificités techniques dans tous les domaines de l’industrie financière islamique.

Intervenant aux travaux de la réunion ministérielle de la Commission permanente de la coopération économique et commerciale de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), tenue du 21 au 24 novembre 2016 à Istanbul (Turquie), le responsable a indiqué que ces orientations se basent sur le renforcement des capacités humaines ainsi que la publication des normes relatives aux opérations financières islamiques, tels que les critères de comptabilité.

Des cadres législatifs et fiscaux favorables à la finance islamique

Il a souligné que la Tunisie, qui accorde un intérêt au domaine de la finance islamique, a pris l’initiative d’instaurer des cadres législatifs et fiscaux favorables aux mécanismes de ce financement et de créer une commission nationale pour développer le système législatif de l’industrie de la finance islamique dans toutes ses composantes (banques, fonds d’investissement et établissements d’assurance). Hafiane a relevé que la part des banques islamiques dans le total des financements bancaires a atteint 4% à la fin de 2015.

La place financière de la Tunisie dispose de fonds d’investissement, dont trois fonds de placement dans le capital développement, six fonds de placement ainsi que trois sociétés d’assurance Takaful (Assurance directe) réalisant un chiffre d’affaires total de transactions représentant 3% du marché de l’assurance à la fin de 2015.

La commission permanente de la coopération économique et commerciale de l’OCI, créée en 1981, est la principale organisation de la coopération économique et commerciale multipartite dans le monde islamique.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vous êtes d’accord avec ces dépenses à cause d’un pic de consommation de quelques jours par an car l’électricité est un droit constant ? - 26.7%
Vous pensez que cela est trop couteux pour le pays et qu’il vaut mieux se discipliner et arrêter la course financière derrière le PMA ? - 35.6%
Vous pensez que la croissance du PMA va se ralentir si les couts des investissements sont plus supportés par les usagers dans l’avenir ? - 28.7%

Total votes: 565

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Attentats de Barcelone: La police confirme avoir tué le dernier suspect

La police autonome de Catalogne a confirmé lundi avoir tué Younès Abouyaaqoub, dernier membre encore en fuite de la cellule djihadiste responsable des attentats de la semaine dernière en Catalogne.

Algérie: Net recul du déficit commercial sur les sept premiers mois de 2017

  Le déficit commercial de l'Algérie a reculé à 6,17 milliards de dollars sur les sept (7) premiers mois de 2017 contre un déficit de 10,61 milliards de dollars sur la même période de 2016, soit une baisse de 4,44 milliards de dollars correspondant à une chute du déficit de 42%, a appris l'APS auprès des Douanes.

Un sondage de RAJ confirme l’ampleur de la désaffection des jeunes Algériens à l’égard de la politique

  Un sondage réalisé par l’association Rassemblement-Action-Jeunesse (RAJ) confirme l’ampleur de la désaffection des jeunes Algériens à l’égard de la politique.