Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 28 Mai 2017

  •   Maghreb Emergent
  • samedi 29 octobre 2016 13:35

Maroc:Attijariwafa bank s’allie à SNI dans Wafa Assurance pour financer son développement à l’international

Cette opération permettra de donner à Attijariwafa bank les capitaux nécessaires à son développement international. La banque cible notamment le marché égyptien et plus généralement  les pays africains anglophones.

 

 

Le groupe bancaire et financier Attijariwafa bank et son actionnaire, la Société Nationale d’Investissement (SNI), annoncent la formation d’une alliance dans le métier de l’assurance en devenant co-actionnaires à parts égales de Wafa Assurance.

Cette opération permettra de donner à Attijariwafa bank les capitaux nécessaires à son développement international, selon un communiqué de banque. Elle cible notamment le marché égyptien et plus généralement  les pays africains anglophones.

L’opération sera réalisée par la prise de participation de SNI à hauteur de 50% dans le capital de la holding OGM qui détient 79,29% de Wafa Assurance. La valorisation de OGM a été effectuée sur la base d’un prix par action de Wafa Assurance de 3250 dirhams. Ce prix a été arrêté sur la base d’une valorisation multicritères réalisée par une grande banque internationale de premier plan, souligne le communiqué.

Le co-investissement de SNI et Attijariwafa bank dans le capital de Wafa Assurance procurera à cette dernière des moyens financiers supplémentaires pour poursuivre et accélérer son développement, tout en s’appuyant sur le groupe Attijariwafa bank pour développer les synergies dans la bancassurance au Maroc et à l’international.

De son côté, SNI, conformément à sa vocation de fonds d’investissement panafricain à long terme, élargit sa présence dans le secteur des assurances qui dispose de perspectives importantes de croissance au Maroc et dans les autres pays africains.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Hassen Khelifati " Des faillites ne sont plus à exclure dans le secteur des assurances "

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vous approuvez cet objectif car il permettra d’effacer le déficit commercial ? - 28.8%
Vous considérez que c’est un objectif non raisonnable car il va créer de la pénurie et de la récession ? - 28.8%
Vous pensez que le vrai objectif du gouvernement est de maintenir coute que coute les réserves de change au-dessus de 100 milliards de dollars ? - 33.4%

Total votes: 860

Vidéos

Succession:Benyelles espère que Gaïd Salah aura la "sagesse de laisser les urnes décider"

A ne pas manquer

Prev Next

Maroc: Un navire espagnol chargé de sable du Sahara Occidental bloqué à Palma

Un navire espagnol chargé de 35.000 tonnes de sable en provenance du Sahara Occidental a été bloqué aux Baléares sur plainte d'une association espagnole. L’affaire intervient après celle des deux navires chargés de phosphates bloqués en Afrique du Sud et au panama.

Algérie- Deux ministères pour la mise en œuvre du mégaprojet solaire de 4.050 MW

Le nouveau ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni qui vient d’être installé en remplacement de Noureddine Bouterfa a révélé que le méga projet solaire photovoltaïque de l’Algérie de 4.050 MW sera mis en service conjointement avec le nouveau ministère dédié à l’Environnement et aux énergies renouvelables.

Maroc- Le Procureur du roi ordonne l’arrestation du leader du mouvement populaire d’Al Hoceima (vidéo)

Le procureur général du roi près la Cour d’appel d’Al Hoceima a ordonné, vendredi soir, l'arrestation du leader du mouvement Hirak Chaabi Nasser Zefzafi, pour enquête avant de le déférer devant le parquet, pour « entrave à la liberté du culte dans la mosquée Mohammed V à Al Hoceima ».