Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 22 Octobre 2017

  •   Ahmed Gasmia
  • dimanche 11 juin 2017 17:31

"Les entreprises algériennes s’intéressent de plus en plus aux produits d’assurance-groupe"-Hakim Soufi (audio-vidéo)

Hakim Soufi, PDG de la compagnie d'assurance Macir Vie/ Ph: Ahmed Sahara

« Aujourd’hui, on ressent une prise de conscience à la fois du côté des entreprises et du côté des employés eux-mêmes quant à l’intérêt que représente l’assurance des personnes en général », explique Hakim Soufi, P-DG de Macir Vie

 

 

Les entreprises algériennes s’intéressent de plus en plus aux produits d’assurances destinés à leurs employés, constate Hakim Soufi, P-DG de Macir Vie, lors de son passage, jeudi, sur Radio M. Il se réjouit d’une réelle « prise de conscience » qui s’est traduite, pour sa compagnie du moins, par une progression de 14% de la demande sur la garantie en assurance groupe, en 2016, par rapport à l’année précédente. Ce qui a fortement contribué à la croissance de 8% du chiffre d’affaires global de la compagnie en 2016.

L’intérêt, aujourd’hui palpable du côté des opérateurs économiques pour un certain nombre de produits d’assurances non obligatoires est le fruit, selon M. Soufi, d’une politique de communication agressive menée, quatre années durant, par Macir Vie.

Quelques années plus tôt, les entreprises ne s’intéressaient à un certain nombre de produits d’assurances que pour fidéliser leurs personnels auxquels ces produits étaient offerts comme une récompense. « Aujourd’hui, on ressent une prise de conscience à la fois du côté des entreprises et du côté des employés eux-mêmes quant à l’intérêt que représente l’assurance des personnes en général », explique M. Soufi. « La main-d’œuvre qualifiée se fait de plus en plus rare et les entreprises offrent aujourd’hui différents avantages pour l’attirer et la maintenir. Des avantages tels que les formations, mais aussi des avantages en matière d’assurance », explique l’invité de Radio M.

Leader du marché

La compagnie Macir Vie, spécialisée dans les assurances de personnes, entend développer davantage ce créneau, selon le P-DG qui signale que la compagnie est, actuellement, leader dans le domaine de l’assurance voyage, tout particulièrement. « La croissance de l’assurance voyage a été plus rapide que les autres car  on constate qu’il y a une très forte envie du consommateur algérien de voyager et une plus grande facilité d’acquisition des visas », explique-t-il.

La compagnie Macir Vie qui détient un chiffre d’affaires de 1,5 milliards de dinars, contre 225 millions de dinars à sa création en 2011, mise, selon son P-DG, sur le développement de son réseau d’agences en s’appuyant, principalement, sur celui de sa maison mère, la compagnie CIAAR.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP célèbre le centenaire de la Révolution d’Octobre en compagnie de Ould Kaddour (PDG de Sonatrach)

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Malika Rahal: "L'UDMA une contribution meconnue au mouvement national"

A ne pas manquer

Prev Next

Défis environnementaux du gaz du schiste: Du modèle américain à l’aventure algérienne (2ème partie)

  Dans la première partie de cette contribution sur le gaz de schiste, l’auteur a dressé le panorama de l’industrie des hydrocarbures de schiste aux Etats-Unis. Qu’en est il de l’Algérie ?       II.            Et l’Algérie dans tous ça ! quel exemple ? Prédisposition géologique, vers une pétrolisation du schiste Les bassins d’hydrocarbures algériens consistent dans deux formations de gaz et de pétrole, le schiste du Silurien...

Les réserves de change de l'Algérie devraient baisser à 85,2 milliards de dollars fin2018 (ministre)

Les importations devraient poursuivre une tendance baissière pour atteindre 43,6 mds usd en 2018, puis 41,4 mds usd en 2019 et 40,9 mds usd en 2020.

Algérie- Le budget du SILA a baissé d’environ 40% par rapport à 2016 (Hamidou Messaoudi)

La tendance baissière du budget alloué au SILA a commencé en 2016 quand celui-ci a été réduit de 50%.