Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

  •   Ahmed Gasmia
  • dimanche 11 juin 2017 17:31

"Les entreprises algériennes s’intéressent de plus en plus aux produits d’assurance-groupe"-Hakim Soufi (audio-vidéo)

Hakim Soufi, PDG de la compagnie d'assurance Macir Vie/ Ph: Ahmed Sahara

« Aujourd’hui, on ressent une prise de conscience à la fois du côté des entreprises et du côté des employés eux-mêmes quant à l’intérêt que représente l’assurance des personnes en général », explique Hakim Soufi, P-DG de Macir Vie

 

 

Les entreprises algériennes s’intéressent de plus en plus aux produits d’assurances destinés à leurs employés, constate Hakim Soufi, P-DG de Macir Vie, lors de son passage, jeudi, sur Radio M. Il se réjouit d’une réelle « prise de conscience » qui s’est traduite, pour sa compagnie du moins, par une progression de 14% de la demande sur la garantie en assurance groupe, en 2016, par rapport à l’année précédente. Ce qui a fortement contribué à la croissance de 8% du chiffre d’affaires global de la compagnie en 2016.

L’intérêt, aujourd’hui palpable du côté des opérateurs économiques pour un certain nombre de produits d’assurances non obligatoires est le fruit, selon M. Soufi, d’une politique de communication agressive menée, quatre années durant, par Macir Vie.

Quelques années plus tôt, les entreprises ne s’intéressaient à un certain nombre de produits d’assurances que pour fidéliser leurs personnels auxquels ces produits étaient offerts comme une récompense. « Aujourd’hui, on ressent une prise de conscience à la fois du côté des entreprises et du côté des employés eux-mêmes quant à l’intérêt que représente l’assurance des personnes en général », explique M. Soufi. « La main-d’œuvre qualifiée se fait de plus en plus rare et les entreprises offrent aujourd’hui différents avantages pour l’attirer et la maintenir. Des avantages tels que les formations, mais aussi des avantages en matière d’assurance », explique l’invité de Radio M.

Leader du marché

La compagnie Macir Vie, spécialisée dans les assurances de personnes, entend développer davantage ce créneau, selon le P-DG qui signale que la compagnie est, actuellement, leader dans le domaine de l’assurance voyage, tout particulièrement. « La croissance de l’assurance voyage a été plus rapide que les autres car  on constate qu’il y a une très forte envie du consommateur algérien de voyager et une plus grande facilité d’acquisition des visas », explique-t-il.

La compagnie Macir Vie qui détient un chiffre d’affaires de 1,5 milliards de dinars, contre 225 millions de dinars à sa création en 2011, mise, selon son P-DG, sur le développement de son réseau d’agences en s’appuyant, principalement, sur celui de sa maison mère, la compagnie CIAAR.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Un accord d'exploitation du champ de Rhoude el Krouf signé entre Sonatrach, Alnaft et Cepsa

  Le gisement de Rhoude El Khrouf ( RKF) a été découvert au sein du périmètre contractuel du champ de Rhoude Yacoub, en septembre1992, suite au forage du puits RKF1 et a été mis en production le 31 mai 1996.

Algérie : Ouyahia répond aux critiques de Chakib Khelil

L’ex-ministre de l’Energie a critiqué, entre autres, le recours au financement non conventionnel, qu’il considère comme générateur d’inflation. 

Algérie: La commission chargée d'élaborer la liste des métiers pénibles a été installée

Selon le ministre, le nombre de retraités comparé aux cotisants est d’un retraité pour 2,5 cotisants alors que cette moyenne devrait être d’un retraité pour 5 cotisants.