Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 16 Décembre 2017

  •   Maghreb Emergent
  • vendredi 26 mai 2017 10:34

Alliance Assurances : un résultat net en forte croissance et un dividende "extraordinaire" au titre de 2016

Les actionnaires de Alliance Assurances percevront une rémunération en numéraire d'un montant de 45 DZD par action.  Les dividendes seront mis en paiement à partir du 18 juin 2017.

 

Malgré un marché en crise, la compagnie Alliance Assurances a poursuivi sa croissance en 2016. Son chiffre d’affaires a augmenté de 3% à 4 565 millions de DA, alors que le chiffre d’affaires du secteur stagne depuis deux ans. Il n’a évolué que de 0,58% en deux années successives, selon les chiffres du Conseil national des assurances (CNA).

L’assureur coté à la Bourse d’Alger s’est félicité, dans un communiqué rendu public à l’occasion de l’AGO tenue jeudi à Alger, d’un résultat net de 422 MDZD, en forte hausse de 16,2%, grâce à « des efforts de management qui portent leurs fruits » et annonce un dividende de 45 DZD/action distribué en 2016, en hausse de 29%, par rapport au dividende versé au titre de 2015, « ce qui correspond à un taux de distribution très appréciable de 62% si comparé aux normes internationales ». 

Chaque actionnaire percevra donc, une rémunération en numéraire d'un montant de 45 DZD par action, ces dividendes seront mis en paiement à partir du 18 juin 2017.

« Alliance Assurances démontre encore une fois sa solidité financière et sa confiance dans l’évolution de ses résultats. Cet exercice ayant été particulièrement « bon », la Compagnie gratifie par conséquent, les milliers d’actionnaires qui lui ont fait confiance, par ce dividende extraordinaire », est-il noté dans le communiqué.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • S'agissant de bourse, Il ne faut pas utiliser les adjectifs à tort et à travers...

    Quand on parle d'un dividende "extraordinaire", cela a une signification particulière en communication boursière. Cela veut dire que ce bénéfice n'est pas reçurent et en général n'est pas le résultats d'activités ordinaires de la société. Il peut résulter d'éléments exceptionnels comme le plus souvent une cession d'actif que la société veut retourner aux actionnaires en distribuant en plus du dividende ordinaire une partie de la cession d'actif... Manifestement, ce n'est pas le cas avec Alliance....

    Pour donner un équivalent, on ne peut pas dire que la société a fait un bénéfice exceptionnel, car ce mot à une signification bien précise en comptabilité....

    Rapporter Truc vendredi 26 mai 2017 12:56
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Le non-Maghreb et son coût [ LE BLOG ]

  Le thème resurgit de manière régulière pour constater le caractère inerte d’une situation qui n’a guère évolué depuis le milieu des années 1990. Dernièrement, c’est le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) qui en a fait le constat : le coût du « non-Maghreb » équivaut à plusieurs points de croissance du produit intérieur brut (PIB) régional...

La Banque centrale tunisienne s’intéresse aux applications pratiques de la Blockchain

  L’”Africa Blockchain Summit”, se tiendra à Tunis en mai 2018 et portera sur la thématique de la technologie des registres distribués (Blockchain).

Algérie: Ouyahia et Haddad signeront une charte de partenariat public-privé en janvier

La signature de cette charte sera une autre action rapprochant davantage le gouvernement Ouyahia du FCE, après l’université d’été de l’organisation patronale tenue en septembre dernier et qui a été marquée par la participation du Premier ministre mais aussi un certain nombre de ministres.