Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 29 Avril 2017

  •   APS
  • dimanche 31 juillet 2016 19:55

Algérie : Les mesures de LFC2015 ont eu un "impact positif" sur les recettes de la CNAS

Les mesures incitatives exceptionnelles de la loi de finances complémentaire (LFC2015), ont eu un "impact positif" sur les recettes de la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS), a indiqué dimanche à Alger son directeur général, Tidjani Hassen Haddam.

 

"Ces mesures exceptionnelles ont eu, à ce jour, un impact positif sur les recettes qui ont augmenté en 2015 de plus de 7% par rapport à l'année 2014 et de 11% par rapport à 2013", a précisé M. Haddam au forum d'El Moudjahid.

Il s'agit de mesures incitatives en direction des employeurs pour le règlement de leurs cotisations de sécurité sociale et la formalisation de leur situation administrative vis-à-vis de la CNAS.

Ces mesures ont permis l'annulation des majorations et pénalités de retard pour plus de 141.166 employeurs qui se sont acquittés de la totalité de leur dette vis-à-vis de la CNAS, l'octroi de plus de 18.000 échéanciers de paiement pour les employeurs qui ne sont pas à jour de leurs cotisations et dont la situation financière ne leur permet pas de s'acquitter totalement et immédiatement de leurs dettes.

Les mesures de la LFC 2015 ont également permis l'affiliation volontaire de plus de 16.280 personnes activant dans la sphère de l'économie informelle, bénéficiant ainsi, en matière de couverture sociale, des prestations en nature de l'assurance maladie et maternité pour 3 années, moyennant une cotisation mensuelle symbolique (12% du SNMG, soit 2160 dinars).

Par ailleurs, le DG de la CNAS a indiqué qu'une série de mesures tendant au renforcement du contrôle ont été initiées, notamment en matière des arrêts de travail afin d"'éliminer toute velléité de recours aux arrêts de travail de complaisance".

"Ces mesures consistent en la soumission systématique, au contrôle médical de tous les arrêts de travail déposés quelle que soit leur durée et au renforcement des contrôles administratifs à domicile pour s'assurer du respect des malades de leurs obligations, telles que fixées par la réglementation en vigueur", a-t-il précisé.

Le même responsable a rappelé que pour l'année 2015, 861.268 arrêts de travail ont été indemnisés pour un montant remboursé de plus de 18 milliards de dinars, soulignant que cette dépense est en "progression" de 8% par rapport à celle de l'exercice de 2014.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 26.04.2017 Macron-Le pen Nouveau monde en marche ?, Classement RSF Grine boulet de l'Algérie?

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vidéos

"Les ventes de tablettes en baisse dans le monde, en hausse en Afrique"- Khadidja Kazitani-Deloitte Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie :"L’augmentation du taux d’intérêt directeur n’aura pas un impact significatif sur la dépréciation du dinar"

Pour l’universitaire Fatma Marrakchi Charfi, les dernières mesures prises par le conseil ministériel restreint pour propulser l’épargne à travers l’augmentation du taux d’intérêt n’aura pas un impact significatif sur la dépréciation de la monnaie nationale et ce « parce que le pays a un taux d’intérêt réel négatif ».

Le CPP regrette Mélenchon et vote contre Hamid Grine (audio-vidéo)

Le Café presse politique a anticipé la relation Algérie-France sous une présidence Macron qui se dessine. Et boycotté les législatives dans son menu.

Tunisie- Le taux de chômage des diplômés du supérieur a doublé depuis 2005 (étude)

“La probabilité de chômage des diplômés du supérieur est supérieure à celle de la main d’œuvre active en général”.