Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

  •   Algérie Presse Service
  • dimanche 25 juin 2017 11:24

Algérie : Vers la création d'une inspection générale pour contrôler l'argent public

Le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, a annoncé vendredi soir la création, au niveau du Premier Ministère, d'une inspection générale qui a pour mission de contrôler les finances publiques et conférer davantage de transparence au financement et à la réalisation des projets publics, précisant que le Gouvernement va lever le gel sur quelques projets de rentabilité économique importante et rapide.

 

"Le Gouvernement procédera prochainement et pour la première fois à la mise en place d'une inspection générale au niveau du Premier Ministère regroupant toutes les compétences économiques, financières et juridiques qui se penchera sur les problèmes majeurs en matière de marchés publics", a déclaré le Premier ministre lors d'un conférence de presse à l'issue du vote du plan d'action à l'APN.

Cette inspection aura pour mission "le contrôle minutieux des finances publiques notamment les marchés nécessitant des fonds conséquents", a indiqué M. Tebboune, ajoutant "nous parviendrons, à travers cette Commission et avec le concours de tous les ministères concernés, à la transparence que nous nous sommes engagés à conférer en matière de marchés publics et à augmenter le rendement des investissements lancés".

Dans ce contexte, le Premier ministre a fait état de "la révision de certains projets gelés pour leur lancement, notamment ceux relatifs au développement de l'économie de proximité et le développement locale particulièrement dans les wilayas isolés et les zones frontalières".

La première condition pour relancer les projets c'est la rapidité de leurs rendement, a expliqué M. Tebboune ajoutant que, "les investissements rentables à long termes ne sont pas une priorité" et que "la priorité sera accordée aux projets de petites et moyennes entreprises (PME) créatrice de richesse et apportant des solutions aux problèmes actuels tels que la diversification de l'économie et l'absorption du chômage".

En réponse à une autre question sur les modalités de financement des projets programmés dans une conjoncture marquée par le manque des recettes du Trésor public suite au recul des cours de pétrole, M. Tebboune a affirmé que le Gouvernement "n'a à aucun moment parler d'austérité mais de rationalisation des dépenses et de reconsidération des priorités".

Le Premier ministre a fait savoir, à ce propos, que le recrutement dans les secteurs et services publics "se poursuivra" et que le Gouvernement compte renforcer le tissu des entreprises économiques notamment les PME pour diversifier l'économie nationale et créer la richesse et les postes d'emploi. 

Concernant les réserves de changes, M. Tebboune a indiqué qu'elles s'élèvent actuellement à quelque 114 milliards de dollar.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Le FCE reconnait que ces participations aux tripartites étaient « illégales »

Paradoxalement, depuis sa création à ce jour, le FCE ne se contentait pas de participer aux tripartites mais y jouait aussi le rôle de locomotive du patronat algérien.

Algérie- Les importations n’ont reculé que d’un (1) milliard de dollars en 2017

Les exportations ont, en revanche, nettement augmenté à 34,76 mds usd en 2017 contre 30,02 mds usd en 2016 (+15,8%).

Algérie-La révision de la loi sur les hydrocarbures pourrait intervenir avant fin 2018

La révision de la loi sur les hydrocarbures prendra en charge non seulement" l’aspect fiscal mais aussi l’aspect légal, contractuel et tous les autres aspects relatifs à la loi", selon le P-dg de Sonatrach.