Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 18 Août 2017

  •   Aymen Zitouni
  • mardi 3 janvier 2017 15:19

LF 2017 - Des privilèges pour le projet de Grande mosquée d’Alger : ni TVA, ni droits de douanes

 

 

Vue de la mosquée d'Alger - Ph DS -

 Le projet de la Grande mosquée d’Alger cher Président de la république et qui a suscité des controverses tant au plan technique que sur son bien-fondé est choyé par la loi de finances 2017.

 

La loi de finances 2017 promulguée le premier janvier au Journal Officiel de la République Algérienne exonère les produits et les équipements importés pour la réalisation de la Grande mosquée d’Alger de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et des droits de douanes.

 «Sont exonérés de la taxe sur la valeur ajoutée et des droits de douanes lors de l’importation, les produits et les équipements destinés à la réalisation de la Grande mosquée d’Alger », stipule l’article 77 de la loi de finances 2017 qui précise que la liste des produits et équipements exonérés sera fixée par un arrêté du ministre de l’Habitat et de l’urbanisme et de la ville qui pilote le projet depuis novembre 2014.

 La réalisation de ce projet est basée, selon le ministre de l’Habitat, sur l'utilisation des matériaux produits localement. Le recours à l'importation ne se fera que pour les produits non fabriqués en Algérie ou fabriqués en quantités insuffisantes.

 Cette exonération dont bénéficie la Grande mosquée d’Alger peut s’expliquer par une volonté d’éviter de gonfler le cout de ce projet « emblématique » de la présidence de Bouteflika. A l’image de l’autoroute Est-ouest qui a coûté le double de son montant initial.

 Le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune avait défendu en novembre dernier lors de l’émission Hiwar Essaa sur la chaine de télévision publique ENTV. Le projet avait-il affirmé ne coûtera pas plus de « 130 milliards de dinars, soit un 1,15 milliard de dollars ».

 Lancé en 2012, le projet de la Grande mosquée d’Alger, reposant sur une assiette de 20 ha à Mohamadia (est d’Alger) devait être livré en 2016. Le délai a été repoussé d’une année, à fin 2017. Une fois livrée, la Grande mosquée d’Alger devrait figurer parmi les plus grandes mosquées au monde. Elle pourra accueillir près de 120.000 fidèles.


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Sahara Occidental : Guterres charge l'ancien président Allemand de relancer le processus de négociations

  Le SG de l'ONU Antonio Guterres, qui a nommé mercredi l'ancien président Allemand Horst Köhler son envoyé personnel pour le Sahara Occidental, plus de cinq mois après le départ de l'Américain Christopher Ross, compte relancer le processus de négociations, à l'arrêt depuis 2012. 

Espagne : Les attentats en Catalogne ont fait 14 morts (dernier bilan), trois Algériens blessés

Le bilan des attentats en Catalogne s'est alourdit vendredi avec le décès d'une femme enceinte. Trois Algériens ont été blessés dans l'attaque meurtrière contre les Ramblas de Barcelone.

Tunisie – Les avoirs en devises ne couvrent que 90 jours d'importation : de "lourdes conséquences" selon l’économiste Fatma Marrakchi Charfi

Le niveau des avoirs nets en devises de la Tunisie a atteint, le 14 août, 11,538 milliards de dinars ou 90 jours d’importation, contre 120 jours d’importations à la même date en 2016. Une économiste explique ses "lourdes conséquences".