Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 16 Décembre 2017

  •   Tunis Afrique Presse
  • jeudi 31 août 2017 15:12

Tunisie: Le Conseil national de l’Aviation Civile refuse de renouveler l’autorisation d’exploitation à "Syphax Airlines "

Mohamed Frikha, patron de Syphax est également député d'Ennahda (Dr)

Le Conseil national de l’aviation civile a refusé de renouveler l’autorisation d’exploitation de la compagnie aérienne privée "Syphax Airlines"  laquelle a été accordée par le ministère du transport en 2012, a indiqué jeudi, le ministère du transport dans un communiqué.

 

 Le conseil réuni, mercredi, a estimé après l’examen du dossier présenté par la compagnie aérienne, que suite à la crise que connait « Syphax Airlines » depuis l’année 2015, les conditions d’obtention de l’autorisation d’exploitation ne sont plus remplies en ce qui concerne les compétences professionnelles, les moyens techniques et humains et ce conformément à l’article 108 du Code de l’aviation civile.

 Le conseil a appelé « Syphax Airlines » à présenter les documents nécessaires conformément aux règlementations en vigueur et de lui soumettre le dossier de nouveau.

 La compagnie « Syphax Airlines » créée en 2011, par l’homme d’affaire Mohamed Frikha, moyennant un capital de 10 millions de dinars a annoncé, le 30 juillet 2015, la suspension de tous ses vols suite à la décision de l’ Association internationale du transport aérien( IATA ) qui venait alors de demander de tous les compagnies aériennes, les agences de voyages et les voyagistes agrées, de suspendre immédiatement, leurs activités avec cette compagnie tunisienne privée, pour non respect de ses engagements financiers.

Le 20 août 2015, le Conseil du Marché Financier avait décidé , de soumettre, le fondateur de la compagnie Mohamed Frikha, en sa qualité d'actionnaire majoritaire de Syphax, à une Offre Publique de Retrait (OPR). En vertu de cette décision, Frikha serait tenu de racheter les 2 402 671 actions, propriété du reste des actionnaires, moyennant un prix de 3,900 dinars, ce qui lui «coûterait une somme de 9,37 millions de dinars (MD).

Le 12 juillet 2017, la chambre civile du tribunal de Sfax 2 a approuvé le plan de sauvetage de la compagnie, qui comporte des facilités de remboursement des dettes, soit le paiement de 128 millions de dinars sur 15 ans.

Il a été prévu que « Syphax Airlines »reprendra ses activités entre les mois d’octobre et décembre 2017 après le renouvellement de l’autorisation de la navigation aérienne et le parachèvement de toutes les procédures administratives et techniques, selon la déclaration du porte parle officiel des tribunaux de Sfax, Mourad Turki.

 Par ailleurs, le patron de Syphax Airlines Mohamed Frikha, qui est devenu également, député du mouvement Ennahdha a été accusé par trois députés de l’ARP et des journalistes de l'utilisation de sa compagnie pour le transport de terroristes vers la Turquie, depuis l’aéroport Thyna Sfax, laquelle accusation a été démentie par le chef d'entreprise. Ce dernier a même estimé que ces déclarations s’inscrivent dans le cadre d’agendas politiques.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Le non-Maghreb et son coût [ LE BLOG ]

  Le thème resurgit de manière régulière pour constater le caractère inerte d’une situation qui n’a guère évolué depuis le milieu des années 1990. Dernièrement, c’est le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) qui en a fait le constat : le coût du « non-Maghreb » équivaut à plusieurs points de croissance du produit intérieur brut (PIB) régional...

La Banque centrale tunisienne s’intéresse aux applications pratiques de la Blockchain

  L’”Africa Blockchain Summit”, se tiendra à Tunis en mai 2018 et portera sur la thématique de la technologie des registres distribués (Blockchain).

Algérie: Ouyahia et Haddad signeront une charte de partenariat public-privé en janvier

La signature de cette charte sera une autre action rapprochant davantage le gouvernement Ouyahia du FCE, après l’université d’été de l’organisation patronale tenue en septembre dernier et qui a été marquée par la participation du Premier ministre mais aussi un certain nombre de ministres.