Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 15 Décembre 2017

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Hassan Mermouri, a affirmé jeudi à Biskra que tous les établissements hôteliers publics où sont actuellement menés des travaux de réaménagement seront réceptionnés avant fin 2019 .
"Sur 66 opérations de réhabilitation d’hôtels public programmées, 12 ont été déjà réceptionnées, d’autres sont en cours et certaines autres n’ont encore pas été lancées", a indiqué le ministre en marge de sa visite d’une exposition d’artisanat traditionnel dans la capitale des Ziban, en estimant que " les difficultés financières et techniques rencontrées par certaines des opérations en cours trouveront des solutions dans les proches délais".
Evoquant les dispositifs d’aides aux artisans, M. Mermouri a affirmé que l’Etat soutient les artisans selon diverses formules notamment en ce qui concerne les locaux d’exercice de leurs activités et de commercialisation de leurs produits ainsi que la participation aux salons et expositions organisés localement et à l’échelle internationale.
L’Etat œuvre à offrir des opportunités de formation et de recyclage aux artisans afin de développer de nouveaux designs leur permettant de mieux exporter leurs produits, a ajouté Mermouri en insistant sur les possibilités de développement des métiers artisanaux.
Auparavant, le ministre a inauguré le complexe touristique Sidi Yahia et a inspecté le chantier d’une résidence touristique El Kalaâ et le complexe thermale Hammam essalihine.
Le ministre devra également inspecter les projets de réalisation d’un hôtel et d’une station thermale ainsi que le projet ‘‘des jardins des Ziban’’ au chef-lieu de wilaya. Il inspectera également un projet d’hôtel à Sidi Okba et posera la première pierre d’ ‘‘un village de vacances’’ à El Hadjeb.

APS

La Banque Européenne d’Investissement (BEI) a accordé à la Tunisie un crédit d’une valeur de près de 500 Millions de dinars (MD) , soit 166 Millions d’Euros pour financer la deuxième tranche de l’autoroute du centre (Tunis-Jelma), reliant Sbikha à Jelma.
L’accord de crédit, signé le 14 décembre entre le ministre tunisien du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, Zied Laâdhari, et le chef de la représentation diplomatique de la BEI en Tunisie, Ulrich Brunnhuber, sera remboursé sur une période de 30 ans dont une période de grâce de quatre ans.
S’inscrivant dans le cadre du projet de raccordement de l’autoroute aux gouvernorats de Kairouan, Sidi Bouzid, Kasserine et Gafsa, ce tronçon a été précédé par une première tranche reliant Tunis-Sbikha (87km) qui a été financé par le FADES (Fonds arabe pour le le développement économique et social), moyennant une enveloppe de 402 MDT.
Brunnhuber a souligné que ce financement reflète la forte mobilisation en faveur de la Tunisie, conformément à l’engagement de la banque lors de la conférence “Tunisia 2020”.
“En tant que premier financeur international du développement en Tunisie, la BEI s’est engagée lors de la conférence internationale ” Tunisia 2020 ” en novembre 2016, à soutenir jusqu’à 2,5 milliards d’euros d’ici 2020 la mutation de la Tunisie dans la mise en œuvre de ses priorités de développement”, a-t-il affirmé.
Il a précisé que ce crédit est accordé à des conditions financières très attractives avec notamment une maturité exceptionnelle de 30 ans, rappelant que 4,7 millions d’euros ont été accordés par l’Union européenne (UE) et ses Etats membres pour financer l’ensemble des études préparatoires (techniques, économiques, environnementales et sociales) nécessaires au démarrage des travaux.
De son côté, Laadhari s’est félicité de la signature de cette convention et du niveau de la coopération entre la Tunisie et la BEI, rappelant que ce projet vise à développer le secteur du transport national et à élargir le réseau autoroutier, ainsi qu’à améliorer l’activité économique dans les régions intérieures du pays.
Pour sa part, le ministre de l’Equipement et de l’Habitat, Mohamed Salah Arfaoui, a indiqué que les travaux de ce projet commenceront à la fin de l’année 2018 et devraient prendre fin en 2022, espérant le respect des délais de réalisation des différentes phases du projet.
Et d’ajouter que le ministère a achevé le dossier foncier relatif à ce projet et les appels d’offres seront lancés au début de l’année 2018.
Il est à rappeler que le coût global du projet de l’autoroute du centre (Tunis-Jelma), qui s’étend sur une distance de 186 km est de l’ordre de 1,423 milliard de dinars.

TAP

Les Etats-Unis vont travailler à la mise en place d'une coalition internationale pour "repousser" l'Iran, a annoncé jeudi l'ambassadrice des Etats-Unis aux Nations unies.
Nikki Haley a fait cette déclaration en présentant à la presse des morceaux d'armes qu'elle a qualifiés de preuves liant fermement l'Iran aux armes utilisées dans la guerre au Yémen.
"Vous nous verrez construire une coalition pour véritablement repousser l'Iran (...)", a déclaré Nikki Haley lors d'une conférence de presse. Elle se tenait devant ce qu'elle a dit être comme un missile iranien tiré du Yémen en Arabie saoudite.
Dans un hangar militaire, les Etats-Unis ont exposé jeudi pour la première fois des pièces présentées comme étant de l'armement iranien fourni aux milices chiites houthies au Yémen soutenues par l'Iran.
L'Iran a toujours démenti avoir fourni de telles armes aux Houthis.
Reuters a pu accéder au hangar, situé à la Joint Base Anacostia-Bolling à côté de Washington où le Pentagone a exposé les morceaux d'armes et expliqué comment il en avait conclu qu'elles venaient d'Iran.
Parmi les armes exposées, figurent des restes carbonisés de ce que le Pentagone a dit être un missile balistique de courte portée fabriqué en Iran et tiré du Yémen le 4 novembre contre l'aéroport international du roi Khaled, situé à une trentaine de kilomètres de la capitale, Ryad, ainsi qu'un drone et une arme anti-char récupérés au Yémen par les Saoudiens.
Une coalition de pays arabes menée par l'Arabie saoudite bombarde le Yémen depuis le printemps 2015 en soutient au gouvernement yéménite.

Reuters

Le vice-Premier ministre libyen du gouvernement d'union soutenu par l'ONU, Ahmad M'etig, a rencontré, jeudi, l'ambassadeur de Suède en Libye, Fredrik Floren, et a discuté avec lui de la situation économique et politique en Libye.
Les deux responsables ont discuté de la situation économique et politique en Libye, de la stabilité et des prochaines élections, a indiqué le service de presse du Premier ministre dans un communiqué.
"Le vice-Premier ministre, Ahmad M'etig, a souligné l'importance des relations entre la Libye et la Suède et du rôle joué par le royaume de Suède au sein du Conseil de sécurité de l'ONU pour soutenir la Libye en ce qui concerne les avoirs libyens gelés, conformément à l'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye, Ghassan Salamé", précise le communiqué.
"L'ambassadeur de Suède, Fredik Floren, a confirmé le soutien qu'apporte la Suède au gouvernement d'union nationale et à la feuille de route proposée par l'ONU pour résoudre la crise libyenne", poursuit le communiqué.
En septembre, le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en Libye, Ghassan Salamé, a proposé un plan d'action pour la Libye qui comprend la modification de l'accord politique actuel soutenu par l'ONU, la tenue d'une conférence nationale - sous l'égide de l'ONU - réunissant l'ensemble des factions politiques libyennes et, finalement, l'élection d'un président et d'un parlement.
Suite aux soulèvements de 2011 qui avaient provoqué la destitution de l'ancien dirigeant, Mouammar Kadhafi, la Libye lutte pour réaliser sa transition démocratique alors que les divisions politiques, l'insécurité et le chaos minent le pays.

Xinhua

Le Maroc a pu maîtriser son endettement qui est passé, dès cette année, sous la barre des 65% du Produit intérieur brut (PIB), a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.
Cette maîtrise de l’endettement est due à la réduction du déficit budgétaire, qui est passé de 7% à 3,5% et qui devrait poursuivre sa baisse pour se situer à 3%, a expliqué M. El Khalfi lors d’un point de presse à l’issue du conseil de gouvernement.

MAP

Trump et Poutine discutent de la Corée du Nord

vendredi, 15 décembre 2017 08:15 Publié dans Brèves Monde

Donald Trump et Vladimir Poutine ont eu jeudi un entretien téléphonique au cours duquel ils ont notamment abordé la situation de la Corée du Nord, ont rapporté la Maison blanche et le Kremlin.
Le président américain et son homologue russe ont "discuté de leur collaboration pour résoudre la situation très dangereuse en Corée du Nord", a dit la Maison blanche.
Le Kremlin a lui aussi indiqué que les deux dirigeants avaient évoqué la situation sur la péninsule coréenne, mais aussi les relations bilatérales entre Etats-Unis et Russie.
Les tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord se sont exacerbées cette année en raison des essais nucléaires et balistiques nord-coréens. Pyongyang dénonce pour sa part les manoeuvres militaires américaines avec la Corée du Sud.

Reuters

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane a fait savoir jeudi que les extensions des lignes du Métro d'Alger entre Grande poste et la Place des Martyrs et entre Haï El Badr et Aïn Naâdja seront opérationnelles en janvier 2018, dès la finalisation, le mois en cours, des essais techniques et de la marche à blanc.
Dans une déclaration à la presse, en marge d'une séance plénière à l'APN, consacrée aux questions orales des députés, M. Zaalane a indiqué que "les essais techniques et les "essais à blanc" (mise en circulation des rames sans voyageurs) sont en cours et devraient s'achever fin 2017 pour l'entrée en exploitation de ses deux extensions à partir de janvier 2018", rappelant sa déclaration en juin dernier à l'issue du constat des deux extensions où il prévoyait l'entrée en exploitation de ses deux extensions avant la fin 2017, en application des instructions du président de la République".
Les deux extensions permettront de doubler le nombre d'usagers du métro d'Alger qui passera de 100.000 à l'heure actuelle à 200.000 usagers, ce qui permettra de désengorger les artères de la capitale. 
La station métro de la place des martyrs revêt un intérêt particulier au regard des fouilles et des vestiges archéologiques ayant été trouvés dans cette zone, d'où l'idée d'en faire une "station-Musée".
Ladite station devrait suscité un engouement particulier chez les voyageurs de par à son cachet culturel, a prédit le ministre, soulignant que l'exploitation de ce patrimoine se fera en coordination avec le ministère de la Culture. 

APS

Les résultats de la deuxième enquête sur la consommation des stupéfiants en milieu scolaire en Tunisie ont révélé que 31% des lycéens dont la tranche d’âge est comprise entre 15 et 17 ans ont consommé au moins une fois dans leur vie une drogue (Cannabis, médicament, colle, cocaïne, Subutex, Ecstasy).
“Ce taux était de l’ordre de 25% en 2013, lorsque la première enquête sur la consommation des stupéfiants dans le milieu scolaire a été menée”, a indiqué, jeudi, la directrice générale de l’Institut National de la Santé, Hajer Aoun Allah Skhiri, en marge du 1er congrès international d’addictologie en Tunisie.
Menée au cours de la deuxième moitié d’octobre 2017 par l’Association Tunisienne de la médecine des toxicomanies en collaboration avec l’Institut National de la Santé et du groupe Pampidou relevant du Conseil de l’Europe, cette enquête a ciblé un échantillon constitué de 7400 élèves de 15 à 17 ans scolarisés dans des lycées publics et privés.
La directrice générale de l’Institut National de la Santé a indiqué que ce fléau est lié à l’état psychologique de l’élève, précisant que la consommation des stupéfiants chez ce dernier est d’autant plus grande s’il souffre de troubles psychologiques.
Sur un autre volet, elle a fait savoir que la consommation du Cannabis s’élève à 3.8% chez les garçons et à 0.2% chez les filles.
La consommation de l’Ecstasy s’élève, quant à elle, chez les garçons à 1.2% et à 0% chez les filles.
Selon la même source, le reniflement de la colle s’élève à 1.6% chez les garçons et à 0.5% chez les filles, ajoutant que 17.7% des élèves se procurent ces substances au sein des établissements éducatifs.
Et de préciser que 33% des élèves se l’approvisionnent dans les endroits avoisinant les établissements.
La responsable a souligné que l’objectif de cette enquête est de lancer un cri d’alarme sur la gravité de la situation qui requiert l’implication de toutes les parties prenantes afin d’améliorer l’environnement éducatif.
Le ministre de la Santé, Imed Hammemi a indiqué, que son département œuvre actuellement à réviser les législations dans ce domaine qui remontent à 25 ans, les qualifiant d”obsolètes”.
Il a ajouté que le nouveau projet de loi soumis depuis 2015 à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) et qui vise à prévenir la consommation des stupéfiants est de nature à considérer la toxicomanie comme une maladie.
Le ministre a, dans ce contexte, souligné la nécessité d’accorder l’intérêt requis aux centres de médecine des toxicomanies à l’instar du centre Djebel Ouest dont les activités démarreront prochainement.

TAP

Des dizaines de milliers de Palestiniens, dont des centaines de combattants armés, se sont rassemblés jeudi à Gaza pour le 30e anniversaire de la création du Hamas, dont le chef a promis de contraindre Donald Trump à revenir sur la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël.
Les autorités israéliennes ont fermé jeudi la frontière avec la bande de Gaza en réponse à des tirs de roquettes quotidiens depuis que le président des Etats-Unis a fait connaître sa décision, le 6 décembre.
"Nous allons casser la décision de Trump", a déclaré le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, à la foule réunie dans la ville de Gaza.
"Aucune superpuissance ne peut faire cadeau de Jérusalem à Israël; Israël n'aura jamais comme capitale Jérusalem. Nous sacrifierons nos âmes, notre sang et nos fils pour Jérusalem", a-t-il proclamé.
En présence de combattants d'autres groupes armés, comme le Djihad islamique, la foule a promis en choeur de sacrifier des "millions de martyrs" pour libérer Jérusalem.
A Nazareth, ville à population arabe du nord d'Israël considérée comme le lieu où Jésus a grandi, le porte-parole de la municipalité a annoncé qu'une partie des célébrations de Noël avaient été annulées pour protester contre la décision de Donald Trump.

Reuters

Le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) en Libye a livré du métériel scolaire à 30 écoles dans la ville libyenne de Syrte, a rapporté jeudi l'UNICEF.
"Hier, l'UNICEF a livré du matériel qui nous permettra de mettre en place 30 nouvelles classes dans les écoles de Syrte affectées par les conflits armés ces derniers mois, et d'aider un millier de jeunes garçons et filles à poursuivre leur éducation dans un environnement sécurisé", a déclaré l'UNICEF.
Cet organe de l'ONU a remercié le ministère fédéral allemand de la Coopération et du Développement économique ainsi que la Direction générale pour la protection civile et les opérations d'aide humanitaire européennes pour leur soutien dans la livraison de ce matériel.
La Mission de soutien de l'ONU en Libye a débuté la mise en œuvre d'un programme de maintenance des institutions de Syrte endommagées par le conflit militaire entre les forces gouvernementales et celles affiliées à l'État islamique.
Ce programme, d'un coût total de 2 millions de dollars, vise à assurer la maintenance de 12 écoles dans cette ville.
Selon le département des institutions d'éducation de Syrte, 65 écoles ont été endommagées dans ce conflit, dont 25 nécessitent une maintenance complète.
Les forces affiliées à l'État islamique ont été vaincues en décembre 2015 et chassées de Syrte, ville située à quelque 450 km à l'est de Tripoli, la capitale du pays, par des forces alliées au gouvernement soutenu par les Nations unies, avec un appui aérien des forces américaines.

Xinhua

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Retour au calme à Bouira, reprise de la protestation à Bejaia

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé dans les quatre coins de la ville de Bouira pour éviter tout dérapage.

Algérie : Interdiction d’une conférence sur les élections, à l’université Alger

«Cette interdiction s’inscrit dans le cadre d’une série de dérapages que connait l’université Alger 3 depuis des mois», soutient le sociologue.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.