Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 11 Décembre 2017

  •   MAP
  • vendredi 21 octobre 2016 11:02

Maroc:Le groupe français “PELLENC” spécialisé dans le machinisme agricole s'implante à Meknès

 

Le groupe international français «Pellenc» a inauguré jeudi à Meknès, une société spécialisée notamment dans la fabrication des outils et machines agricoles.

 

Cette nouvelle structure, implantée au cœur de la plaine de Saîss sur une superficie de 5.000 m2 attribuée à l’agropolis, œuvre à accompagner le Plan Maroc-Vert et à contribuer à la réussite du grand rendez-vous planétaire de Marrakech (COP 22), et ce à travers la sensibilisation aux enjeux environnementaux et la mise en place d’une politique globale de développement durable, a tenu à préciser lors de la cérémonie d’inauguration, le directeur de la société «Pellenc-Maroc», Jean Claude Spuig .

Outre le développement de sa gamme d’outillages «Zéro émission», l’entreprise à su mettre en œuvre un outil industriel répondant aux normes d’éco-construction et une logistique optimisée visant à réduire la production de déchets et son impact environnemental, a-t-il indiqué.

«Pellenc-Maroc» qui se spécialisera dans la vente, la commercialisation et la réparation de matériels agricoles, a-t-il poursuivi, accompagnera ainsi la stratégie du ministère d’agriculture du Royaume en matière de formation professionnelle qui vise la satisfaction des besoins du secteur agricole en ressources humaines qualifiées.

De son côté, le président directeur général du groupe «Pellenc», Roger Pellenc, a mis en exergue les efforts déployés par le Royaume dans le domaine agricole, notamment après la mise en œuvre du Plan Maroc-vert, soulignant que son groupe, fort de 16 filiales et 6 sites industriels en France et en Europe, avec 1.200 salariés et plus de 800 distributeurs de part le monde, s’est imposé comme un acteur majeur dans le domaine de l’agriculture spécialisée.

Le Groupe Pellenc, fondé en 1973, a toujours privilégié une politique d’innovation dynamique visant à ouvrir de nouvelles voies technologiques et offrir des produits novateurs et toujours plus performants, a-t-il relevé, précisant que le Groupe conjugue ainsi un engagement affirmé dans l’économie nationale et le renforcement de sa position commerciale sur tous les continents, favorisant la proximité avec ses clients.

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence notamment du gouverneur de la préfecture de Meknès, Abdelghani Sabbar, du président de la commune urbaine de Meknès, Abdellah Bouanou, du consul de France à Fès, Bertrand Lavezzari, d'élus, d'hommes d’affaires ainsi que de plusieurs personnalités.


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

L'échéance 2019 ne nous détournera pas de la construction de la citoyenneté en Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Le marché de la téléphonie n’a pas été affecté par le contingentement des importations-Said Benmesbah (audio-vidéo)

Les représentants des marques de téléphonie mobile Algérie se sont très vite adaptés au nouveau contexte du marché qui impose le régime des quotas à l’importation, en s'orientant vers l'assemblage local.

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh (audio-vidéo)

Actuellement, les transactions de la finance islamique ne sont rentables ni pour les banques ni pour les citoyens, estime Hachemi Siagh, expert en finance internationale.

Kamal Kheffache (économiste):"L’Algérie manque de réactivité pour s’adapter aux exigences de la mondialisation"

Dans cette interview, l’économiste Kamal Kheffache considère que l’Algérie ne s’est pas adaptée aux exigences de la mondialisation » et que, en se fermant, elle ralentit « le développement économique ».