Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 17 Octobre 2017

  •   Amin Fassi Fihri
  • samedi 23 juillet 2016 09:09

Maroc : Forte hausse des exportations de l’usine Renault-Nissan de Tanger au 1er semestre 2016

 

 

 

Les exportations des modèles du constructeur français Renault à partir de sa plate forme de Tanger sont en constante hausse et dopent le commerce extérieur du royaume.

 

 

A fin juin 2016, plus de 130.000 véhicules ont été exportés en Europe mais aussi en Egypte, en Tunisie et vers d’autres destinations, selon un bilan du constructeur français. Entre le mois de janvier et le mois de juin, 135.447 véhicules ont quitté l’usine Renault-Nissan de Melloussa, à Tanger, pour la plupart vers des pays européens et africains. Par modèles, c’est le Sandero et le Sandero Stepway qui figurent parmi les modèles les plus exportés avec en moyenne 15.000 unités par mois et un record de 17.387 voitures au mois de juin. Sur les six derniers mois, seulement 289 voitures fabriquées à Tanger ont été écoulées sur le marché marocain. Durant cette même période, 35.898 Dokker et le modèle Van ont été exportés, alors que le modèle Lodgy prend la 3e position à l’export avec 16.275 unités sur les 20.091 produits par les chaines de montage de l’usine de Meloussa.

Production record en 2015

En 2015, la production des usines du groupe avait atteint 288.053 véhicules, en hausse de 26% par rapport à 2014. Dans le détail, 229 025 véhicules ont été produits à Renault-Nissan de Tanger et 59 028 à l’usine de Somaca à Casablanca. Par modèle, les deux usines ont fabriqué 143049 Sandero, 71 515 Dokker, 40826 Logan et 32663 Lodgy. Cette hausse de la production a entraîné dans son sillage une progression des exportations. D’après le management du groupe, le volume global de ses expéditions a atteint plus de 256.500 véhicules, en hausse de plus de 25%, dont environ 216 100 véhicules produits à l’usine de Renault-Nissan de Tanger (94% de la production de l’usine tangéroise) et 40 400 de l’usine Renault de Casablanca (68% de la production de cette unité). Par destination, la France, l’Espagne et la Turquie occupent le podium des pays importateurs de la fabrication des usines marocaines de Renault, avec 115 877 véhicules en 2015, soit plus de 45% de la production globale. L’Egypte, l’Arabie Saoudite et la Tunisie arrivent en tête des pays arabes importateurs des modèles produits au Maroc. L’Egypte est le premier client de l’usine Renault de Casablanca en 2015. Ce marché compte 30% de la production totale de la Somaca et 42% de ses exportations. Les exportations de voitures ont progressé à 3,1 milliards de dirhams (+23,7%) entre janvier et mai 2016, et tirent les exportations du royaume à la hausse, selon l’Office des changes..

 

 

 

 

 

 

 


Évaluer cet élément
(6 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: 12 millions de tonnes de produits sidérurgiques par an à l'horizon 2020

L'industrie nationale de la sidérurgie est dominée par quatre  principaux producteurs. Il s’agit des groupes public Imetal , le groupe turc Tosyali  ainsi que deux entreprises privées algériennes Lamino Attia  et SPA Maghreb tubes.

Le FMI récolte 450 milliards de dollars pour maintenir sa capacité de prêt

Les emprunts bilatéraux constituent la troisième ligne de défense importante du FMI après les quotes-parts et les nouveaux accords d’emprunt.

Algérie : Le ralentissement du marché de l’automobile relance l’industrie des deux roues

Le constructeur public de cycles et motocycles CYCMA Guelma compte de, son côté, saisir cette opportunité pour revenir sur le marché algérien après une période d’arrêt.