Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 22 Octobre 2017

  •   Rayane Djerdi
  • samedi 30 mai 2015 10:30

Maroc- Le Groupe « Bel » prend le contrôle du troisième opérateur laitier marocain Safilait

Le Groupe « Bel » renforce son contrôle sur le marché laitier marocain avec l’acquisition de Sifalait

Le groupe Bel est présent depuis les années 1970 au Maroc où il emploie près de 1 500 collaborateurs et dispose d’un site industriel à Tanger produisant les marques La vache qui rit, les Enfants et Kiri.

 

Le Groupe Fromageries Bel (La vache qui rit et Kiri) a signé jeudi un accord avec les sociétés marocaines Fipar-Holding et Sopar portant sur l’acquisition de 69,82% du capital social et des droits de vote de la société Safilait troisième opérateur laitier marocain. Selon le communiqué du groupe, le fondateur de Safilait, la société Yasfi conserve 30,18% du capital de la société. Avec ses marques La vache qui rit, les Enfants et Kiri, Bel est le leader du fromage sur le marché marocain. Le groupe Safilait, spécialisé dans la transformation, le conditionnement et la commercialisation de lait frais, UHT et de produits laitiers frais sous sa marque Jibal, a connu une forte croissance de son activité ces dernières années. « Avec cette opération, Bel et Safilait élargiront leur offre sur le marché marocain où les deux sociétés détiennent déjà des marques et des positions fortes », annonce le communiqué de du Groupe Bel. L’accord conclu est soumis à diverses conditions dont l’approbation des autorités de la concurrence et l’avis du Ministère de l’Economie et des Finances du Maroc pour la participation détenue par Fipar-Holding. Les deux parties espèrent l’obtention de ces accords au cours du troisième trimestre 2015. Le Groupe Bel se félicite de cette nouvelle association avec des industriels marocains reconnus et qui répond totalement à ses objectifs de développement stratégiques, souligne Antoine Fievet, PDG du Groupe. «Bel est fier de sa réussite au Maroc construite avec l’aide de partenaires locaux historiques », note-t-il.

Safilait veut passer à une nouvelle étape dans son développement

Le même ton de satisfaction est adopté par Omar Kettani le PDG de Yasfi. «Nous sommes honorés de nouer un partenariat avec le Groupe Bel qui est connu et reconnu aussi bien au niveau international qu’au niveau national autant pour son professionnalisme que pour ses valeurs. Ce partenariat permettra ainsi à Safilait de consolider sa position et de passer à une nouvelle étape dans son développement», a-t-il déclaré. Le Groupe Bel a été accompagné pour cette opération sur les aspects financiers de la transaction par Oddo Corporate Finance et KPMG et sur les aspects juridiques par le cabinet Bennani & Associés LLP. Les actionnaires de Safilait ont été accompagnés pour cette opération sur les aspects financiers par Capital Trust et CDG Capital et sur les aspects juridiques par le cabinet Naciri & Associés - Allen & Overy. Le groupe Bel est présent depuis les années 1970 au Maroc où il emploie près de 1 500 collaborateurs et dispose d’un site industriel à Tanger produisant les marques La vache qui rit, les Enfants et Kiri. Au Maroc, Bel est le leader de la catégorie fromagère. Safilait créée en 2006 est devenue le troisième acteur laitier marocain avec sa marque Jibal. La société a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires net d’environ 880 millions de dirhams et emploie près de 1 300 collaborateurs. Son site de production se situe dans la région de Fkih Ben Saleh.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP célèbre le centenaire de la Révolution d’Octobre en compagnie de Ould Kaddour (PDG de Sonatrach)

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Malika Rahal: "L'UDMA une contribution meconnue au mouvement national"

A ne pas manquer

Prev Next

[Contribution]-Défis environnementaux du gaz du schiste : Du modèle américain à l’aventure algérienne (1ère partie)

En 1980, le gouvernement fédéral des États-Unis a introduit le crédit de la production du carburant alternatif à la législation, en vertu de l'article 29 de l'Internal Revenue Code.

Le site d’information TSA est toujours partiellement bloqué en Algérie (communiqué)

Depuis le 5 octobre, TSA est partiellement bloqué en Algérie. Il n’est pas accessible sur les réseaux internet d’Algérie Télécom et de Mobilis. A ce jour, nous n’avons reçu aucune explication officielle de la part de l’opérateur historique de téléphonie fixe, malgré nos nombreuses démarches auprès des deux opérateurs et des autorités.

La Banque mondiale appelle le Maroc à investir dans le capital immatériel pour accélérer son émergence économique

La Banque mondiale (BM) appelle le Maroc à réorienter ses politiques publiques vers le développement de son capital immatériel, afin de réaliser un rattrapage économique accéléré.