Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 24 Mars 2017

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

L'Algérie a remis jeudi au Secrétariat général de la Ligue arabe, un chèque d'un montant de 26,4 millions de dollars au titre de sa contribution au budget de l'Autorité palestinienne au titre de la première tranche de l'exercice 2017, indique un communiqué de l'ambassade d'Algérie au Caire.
L'Algérie aura, sous la direction du président de la République Abdelaziz Bouteflika, honoré pleinement ses engagements afin de soutenir le combat du peuple palestinien et lui permettre de réaliser ses aspirations légitimes à l'instauration d'un Etat indépendant avec Al-Qods pour capitale, ajoute la même source.
La Ligue arabe avait, à maintes reprises, affirmé que l'Algérie faisait partie des rares pays arabes à s'acquitter de leurs engagements en soutien à la lutte du peuple palestinien, depuis que la Ligue arabe a promulgué, lors du sommet de Beirut (mars 2002) la décision 224 appelant les pays à contribuer au budget de l'Autorité palestinienne à hauteur de 330 millions de dollars pendant six (06) mois à partir du 1 avril 2002, renouvelables automatiquement pour une durée de six mois supplémentaires.Depuis cette date, le Conseil de la Ligue arabe a promulgué au niveau des ministres des Affaires étrangères arabes, des décisions renouvelant l'apport de ces contributions. Le taux de contribution annuelle de l'Algérie a été fixée à 8%, soit 52,8 millions de dollars par an.

APS

Le label qualité d’accueil “Marhaba” a été attribué à 25 bureaux d’emploi et de travail indépendant ainsi que des espaces d’initiative lors d’une cérémonie organisée jeudi à Tunis en présence du ministre de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, la secrétaire d’Etat chargée de l’initiative privée, le directeur national de Normalisation et de la Propriété Industrielle (INNORPI) et le directeur de l’Agence Nationale pour l’Emploi et le Travail Indépendant (ANETI).
Imed Hammami, ministre de la Formation Professionnelle et de l’Emploi, a précisé que cette distinction a été attribuée à 22 bureaux d’emploi et 3 espaces d’initiative situés dans 13 gouvernorats (Tunis, La Manouba, Bizerte, Nabeul, Jendouba, Le Kef, Siliana, Sousse, Monastir, Kairouan, Sidi Bouzid, Sfax et Tataouine).
Il a en outre mis l’accent sur l’importance de cette certification dans l’amélioration des services fournis aux demandeurs d’emploi, soulignant que la distinction des bureaux de l’ANETI a permis d’avoir 68 certifications sur un total de 111 certifications attribuées par l’INNORPI à des établissements publics en 2017.
Nabil Ben Béchir, directeur général de l’INNORPI a indiqué que le label de qualité Marhaba est un gage de qualité à l’échelle nationale et internationale pour l’établissement primé, ajoutant que cette certification offre une évaluation annuelle de la qualité des prestations et permet ainsi de faire diminuer les réclamations des citoyens.
Lancé en 2009 par l’INNORPI, le label de qualité “Marhaba ” est un critère évaluant le degré d’engagement des établissements publics à se conformer aux exigences de qualité au niveau de la relation directe avec le citoyen.
L’attribution du label national “Marhaba” pour l’accueil dans les services publics et accessible à toute entité exerçant une activité de service public ayant une activité d’accueil et qui démontre qu’elle respecte les exigences nationales et même internationales.
L’objectif escompté est d’améliorer la qualité des services d’accueil au sein des établissements publics (accueil direct, accueil au téléphone, message, messagerie électronique) et de mettre en place un système de qualité.

TAP

La 1 ère édition du Forum mondial de Safi pour le développement durable et les changements climatiques (Post COP 22) aura lieu les 20 et 21 mai prochain, à l’initiative de la Fondation Safi pour le développement durable et les changements climatiques.
Cette annonce a été faite lors de la tenue, mercredi soir à Safi, d’une conférence de presse consacrée aux différentes étapes et préparatifs de cet événement à dimension internationale.

MAP

Des dizaines d'habitants de Mossoul ont péri ensevelis sous les décombres de plusieurs bâtiments dévastés vendredi dernier par une explosion massive provoquée par des raids aériens, rapportent jeudi témoins et membres de la Protection civile irakienne.
Les secours continuent de chercher des corps dans le secteur touché, à Djadida, près de l'hôpital Rahma, théâtre de violents combats entre forces irakiennes et djihadistes de l'Etat islamique (EI), qui défend avec acharnement son dernier bastion en Irak.
L'origine exacte de l'effondrement n'est pas connue mais un élu local et deux habitants ont déclaré que des raids aériens contre Daech auraient pu provoquer la destruction d'un camion rempli d'explosifs, soufflant les bâtiments alentour.
Le nombre de victimes varie grandement en fonction des sources. Mohamed Al Djaouari, officier de la Protection civile, a déclaré que 40 corps avaient été récupérés jusqu'ici. Un responsable irakien a parlé de plus de 137 victimes.
"Retrouver des survivants est très difficile car la zone est complètement détruite", a dit le général Djaouari à la presse. "On peut parler de désastre."
La coalition anti-EI sous commandement américain n'a évoqué aucun raid aérien spécifique ni d'opération sur le quartier de Djadida, tout en se disant au courant de ces informations.
Selon un responsable de la défense civile, au moins 30 maisons ont été détruites. "Nous avons interrompu aujourd'hui les opérations de secours par manque d'équipement lourd, de marteaux piqueurs et de camions pour retirer les gravats", a-t-il expliqué.
Les organisations humanitaires s'inquiètent du nombre croissant de victimes civiles dans l'opération que les forces irakiennes ont lancée le 17 octobre dernier pour reprendre Mossoul à l'Etat islamique.

Reuters

Le terroriste dénommé "Kh. Haroun" s'est rendu jeudi aux autorités militaires à Tamanrasset, en possession d'un pistolet mitrailleur de type kalachnikov et d'une quantité de munitions, a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
"Dans le cadre de la lutte antiterroriste et dans la poursuite des efforts fournis par les forces de l'Armée nationale populaire (ANP) et les services de sécurité, le terroriste dénommé "Kh. Haroun" s'est rendu, aujourd'hui 23 mars 2017, aux autorités militaires en 6ème Région militaire à Tamanrasset, en possession d'un pistolet mitrailleur de type kalachnikov et d'une quantité de munitions", a précisé la même source.

APS

Les travaux de la commission mixte mauritano-chinoise de coopération économique et commerciale, ont été ouverts jeudi à Nouakchott, sous la présidence conjointe du ministre de l'économie et des finances, M. Moctar Ould Diay et du vice-ministre chinois du commence M. Kian Kmenk.
Les experts et les représentants de différents secteurs ont déterminé au cours des réunions, les orientations générales de la coopération économique et sociale future et établi une évaluation des projets exécutés.
« La République de Chine jouit d'une grande importance sur la scène économique et financière internationale », a indiqué le ministre de l'économie et des finances, rappelant sa qualité de premier partenaire de la Mauritanie dans le développement et passant en revue, pour la circonstance, les principaux projets réalisés dans le cadre de cette coopération, dans les domaines des infrastructures sanitaires, hydrauliques, électriques et agricoles en plus des secteurs de la jeunesse et des sports.
Il a cité également l’élargissement de cette coopération bilatérale à l’assainissement, à la pêche, au commerce et à l’élevage.
« Le volume des échanges entre les deux pays a atteint 6,1 milliards de dollars en 2016 », a-t-il affirmé, soulignant l’évaluation entreprise actuellement par la banque chinoise Aksima du projet de port de pêche au PK 28, au sud de Nouakchott et le lancement imminent des travaux de réhabilitation du complexe olympique de Nouakchott.
Le vice-ministre chinois du commerce a loué les relations historiques entre la Mauritanie et la Chine ; renforcées considérablement par les rencontres entre les dirigeants des deux pays au cours des sommets sino-arabe cet sino-africain.
« La coopération entre les deux pays a été élargie à plusieurs projets qui ont eu des répercussions positives sur le développement économique, social, culturel et sportif », a-t-il dit, soulignant les projets qui seront étudiés au cours de cette rencontre et qui seront mis en eouvre prochainement, se rapportant aux secteurs des pêches, du transport, de l’emploi, des ressources humaines, de la formation et d'autres secteurs vitaux.
Les travaux de la commission ont été sanctionnés par la signature des deux parties d’une convention de coopération économique et technique d’une enveloppe financière de 200 millions de yens chinois soit l’équivalent de 10,37 milliards, destinés à plusieurs projets importants, dont la lutte contre les maladies contagieuses et équatoriales et la réhabilitation de l’hôpital de l'Amitié.

AMI

Le bureau politique du parti de l’Union Constitutionnelle (UC) a exprimé l’espoir de former un gouvernement fort et homogène dans les plus brefs délais.
Les membres du bureau politique expriment “leur satisfaction de la bonne gestion par le parti de cette étape (…)”.

MAP

La Turquie reverra tous les liens politiques et administratifs avec l'Union européenne après le référendum du 16 avril, y compris l'accord sur les migrants, mais maintiendra ses relations économiques avec le bloc, a déclaré jeudi le président turc Recep Tayyip Erdogan.
Dans une interview accordée à la chaîne CNN Turk, le chef de l'Etat a affirmé que tout serait revu "de A à Z" après le vote sur la réforme constitutionnelle destinée à renforcer les pouvoirs présidentiels.
Les relations entre Ankara et l'Union européenne sont particulièrement tendues depuis que deux pays membres, Allemagne et Pays-Bas, ont annulé plusieurs réunions publiques sur leur territoire où devaient intervenir des ministres turcs dans le cadre de leur campagne en faveur du référendum.
Erdogan a plusieurs fois accusé les deux pays de "pratiques nazies", s'attirant les foudres de Berlin et Amsterdam.
Revenant sur ces comparaisons, Recep Tayyip Erdogan n'a affiché aucun regret jeudi. "Ça vous trouble que nous disions que c'est du fascisme, du nazisme, mais ce que vous faites entre dans cette définition", a déclaré le président turc.
Sur CNN Turk, Recep Tayyip Erdogan a également démenti tout projet de se rendre en Allemagne avant le 16 avril, contrairement à ce qu'avaient laissé entendre certains médias.
Le président turc, qui compte beaucoup sur le vote de la diaspora lors du référendum, accuse les pays européens d'autoriser les événements en faveur du "non" tout en interdisant la venue de ses ministres.

Reuters

Les entreprises et les opérateurs économiques s’intéressent de plus en plus au traitement et à la gestion de leurs déchets dangereux, en application de la réglementation en la matière, a-t-on appris jeudi d'un responsable d'une entreprise privée spécialisée dans la gestion des déchets.
S’exprimant à l’APS en marge du Salon professionnel international organisé dans le cadre du NAPEC 2017 ouverte mardi, le Directeur général associé de la Sarl "Green Sky", Hanifi Walid a affirmé qu’un engouement et un intérêt particuliers est suscité, depuis quelques années de la part d'entreprises et d'opérateurs économiques, pour la gestion environnementale des déchets dangereux et l’application stricte de la réglementation en vigueur.
Il a indiqué, dans ce sens, que le marché de gestion des déchets dangereux commence à prendre de l’essor en Algérie renseignant sur une prise de conscience chez la plupart des entreprises et des opérateurs de l’importance de ce volet et de son impact sur l’environnement et la santé des citoyens.
Hanifi Walid a rappelé, au passage que l’administration et la tutelle ont fourni beaucoup d’efforts pour inculquer cette culture de traitement de déchets.
Green Sky, est une jeune entreprise qui a démarré ses activités en 2010. Son travail consiste, selon son responsable, à la collecte, le transport et l’élimination des déchets dangereux et polluants de plusieurs secteurs d’activité dont les déchets hospitaliers et industriels.
Pour le secteur pétrolier, elle traite tout ce qui est résidu chimique non utilisé ou périmé et les terres contaminées, a-t-il cité soulignant "en amont, nous traitons les déchets liées aux recherches et aux forages qui génèrent des déchets spécifiques, comme les eaux souillées contaminées et en aval, tout ce qui a trait au raffinage. Nous sommes partenaires de Sonatrach à travers deux de ses filiales, l'Entreprise nationale de services aux puits (ENSP) et la Société de maintenance industrielle d’Arzew Somiz)".
Le volume de traitement de tels déchets est variable selon les périodes et les secteurs, a-t-il ajouté déclarant "nous pouvons traiter parfois jusqu’à 1.500 tonnes de déchets pétroliers dangereux traités en une seule année, mais c’est relatif' .
Citant d'autres secteurs d’activité, M. Hanifi a indiqué que son entreprise est partenaire avec le groupe "Lafarge Holcim Algérie" dans le cadre d’une opération de traitement des déchets des fours de cimenteries.
Concernant le traitement des déchets hospitaliers, il a signalé que son entreprise gère en moyenne entre 15 et 25 tonnes par jour.
"Nous participons également à une opération nationale de collecte de déchets pharmaceutiques à travers tout le territoire national", a-t-il ajouté faisant savoir que les déchets pharmaceutiques d’environ 2.500 à 3.000 officines d’une vingtaine de wilayas ont été collectés.
Cette jeune entreprise d’une cinquantaine d’employés, présente dans trois villes (Alger, Blida et Chlef), compte s’élargir en créant des filiales dans des régions ayant une importante activité industrielle.
Partant du constat que ce marché est très porteur, il a déclaré "nous espérons étendre notre réseau à Oran et au Sud et faire partie ainsi des leaders de la gestion des déchets dangereux dans le pays".

APS

La coopération militaire tuniso-turque et les moyens de la développer ont été au centre d’un entretien, jeudi à Tunis, entre le ministre de la Défense nationale, Farhat Horchani et le chef d’état-major de la Marine turque, le vice-amiral d’escadre Recep Bulent Bostanoglu.
Cité dans un communiqué du département de la Défense, Horchani a souligné que la Tunisie et la Turquie font, aujourd’hui, face à des défis sécuritaires communs ce qui commande, a-t-il dit, d’intensifier la coopération dans le domaine de la formation et des renseignements pour combattre le terrorisme.
A cette occasion, le ministre s’est félicité des relations séculaires qui lient les deux pays formant le vœu de voir ces relations se développer davantage.
Pour sa part, le responsable turc a souligné la disposition de son pays à continuer de soutenir la Tunisie pour relever ses défis sécuritaires appelant à intensifier la coopération dans le domaine de la formation.

TAP

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Est ce que vous comptez recourir rapidement à internet pour payer des factures ? - 30.8%
Est ce que vous préférez attendre de vous assurer de la sécurité des transactions avant de commencer ? - 37.4%
Vous ne vous sentez pas concerné car vous n’avez pas de carte CIB ou son équivalent des chèques postaux ? - 25.2%

Total votes: 575

Vidéos

CPP du 18.3.2017 : Combien se vend une tete de liste pour la députation ? L’après Bouteflika a-t-il déjà commencé ? Wassim Youcef et pas Kamel Daoud ?

Vidéos

"L’Opep et ses partenaires doivent reconduire leur accord de baisse de production"- N. Zouioueche

A ne pas manquer

Prev Next

[Le BLOG ECO] Présidentielle française 2017 : It is the economy, stupid!

 Bien qu’ils soient très décriés, les sondages en période de campagne électorale offrent toujours des enseignements précieux. Concernant la présidentielle française, l’un d’eux revient sur les attentes des électeurs en matière d’économie (*). Et il s’avère que la majorité d’entre eux considère justement que les enjeux économiques sont leur principale priorité.

Algérie - La Direction de la Sûreté nationale tire la sonnette d'alarme sur l'ampleur de la contrefaçon locale

Cafés, pâtes alimentaires, margarine, eau d'oranger, miel, sucre vanillé, tabacs, détergents, produits cosmétiques, shampoings et parfums sont parmi les produits fabriqués localement victimes de contrefaçon locale, ont relevé des représentants de la DGSN lors de la seconde journée du séminaire sur la contrefaçon.

Opep : la réunion du comité de surveillance se tiendra dans un contexte pétrolier délicat

Lors de sa dernière réunion à Vienne, en janvier dernier, le comité de surveillance redoutait le non-respect des quotas de production fixés ; aujourd’hui, c’est surtout l’augmentation des stocks mondiaux d’or noir, principalement sous l’effet de l’augmentation de la production américaine, qui l’inquiète.