Rapporter un commentaire

DON QUICHOTTE CONTRE LES MOULINS À VENT.......

Note: Non conseillé aux individus atteints par la fobie ou la psychose non relatives au bon Kif de Kétama lequel provoque
plutôt une sensation passagère.

Intéresant. D´un constat sur l´économie on tombe sur un Don Quichotte qui non seulement est sous le coup de la psychose et de la paranoïa absolue mais qui a non le don de la retenue et de l´argumentation, mais bien le don de l´insulte.

Sur les moulins à vent non espagnols mais devenus marocains Belsghir ne peut rien ajouter car Belsghir ne s´occupe que de l´eau de son propre moulin pour moudre son grain. Les autres moulins à vent ne l´intéresse pas, mais occupent l´esprit survolté de notre Don Quichotte á tel point que le seul Don Quichotte en mesure de "défendre" l´Algérie est le notre, Vangelis.

Sur les diminutifs, la taille, l´âge de Belsghir devenu au fur et mesure des tempêtes rageuses de notre Don Quichotte non un petit petit Belsghir mais un nain Belsghir et enfin un Micro-Belsghir.

Or, cette diminution s´est avérée favorable!

En effte, Micro-Belsghir peut maintenant grâce aux lois de la quant physisque vogager au dessus de la vitesse de la lumière et va certainement écrire un livre qui sera intitulé:

-Les voyages fantastiques de Micro-Belsghir dans les archives
obscures du Maghreb.

Ceci dit, au lieu de perdre l´énregie qui lui reste et surtout pour ménager sa santé mentale, on ne peut que conseiller à Vangelis d´éviter tous les articles qui dérangent sa conception idéalisante et erronée d´un système économqiue (on est en économie) qui n´a pas besoin de moulins à vent marocains pour le présenter.

En effet, Vangelis veut à tout prix turer les boucs émissaires, étouffer les bruits qui le dérange et surtout nous démontrer que la terre n´est pas ronde, la terre est plate. Donc tout va bien.

Seulement, seulement l´article de Mr. Ferhet Aït-Ali n´est pas un bruit de Moulin à Vent marocain.

Et donc au lieu de s´enrager, d´insulter, de se tordre l´esprit Vangelis ferait mieux de relire l´article et d´essayer de comprendre que les slogans, le " nationalisme", le " patriotisme" sont devenus des plats pourris.

Il s´agit de la réalité-