Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 27 Juillet 2017

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

Un hélicoptère militaire allemand qui travaillait pour la mission de maintien de la paix des Nations unies au Mali s'est écrasé mercredi dans le désert du nord du pays, a annoncé Reuters, se référant à un porte-parole de la mission.
Pour le moment, il n'y aucune information sur le sort des deux membres d'équipage ou la cause de l'accident, qui s'est produit dans la région de Gao, a précisé Ahmad Makaila.
L'an dernier, le Conseil de sécurité des Nations unies a réaffirmé la nécessité de déployer au Mali une nouvelle mission de maintien de la paix MINUSMA avec un effectif total de 12 000 personnes pour stabiliser la situation dans la région, en particulier dans le nord du Mali.

Sputnik

La police algérienne a démantelé une cellule terroriste du groupe Etat islamique dirigée par un ancien chef d'al Qaïda condamné en France, apprend-on mercredi de source proche des services de sécurité.
Mohamed Yacine Aknouche, 43 ans, est un ancien membre du Groupe islamique armé (GIA), proche d'al Qaïda. Il a été condamné par contumace par la justice française à huit ans de prison en 2004 pour avoir projeté un attentat à Strasbourg, a déclaré cette source.
La police a capturé le djihadiste présumé cette semaine près de Tipaza, une ville côtière à 50 km à l'ouest d'Alger. Il projetait d'attaquer des membres des forces de sécurité.
Les membres de la cellule djihadiste s'entraînaient dans une forêt près du village d'Aïn Tagourait avec des armes de fabrication artisanale, pour préparer des attentats à Alger, rapporte le journal algérien Ennahar, qui cite un responsable de la sécurité qui a souhaité reste anonyme.

Reuters

Le bloc parlementaire Al-Horra de Machrou Tounes a appelé, mercredi, le ministre de la Justice Ghazi Jéribi à ordonner l’ouverture d’une enquête sur les déclarations de l’ancien président Moncef Marzouki au sujet de l’attaque, survenue le 14 septembre 2012, contre l’ambassade américaine à Tunis.
Le bloc Al-Horra réclame également une enquête sur les réactions de Abdelkrim Zbidi qui était, à l’époque, ministre de la Défense nationale.
Dans un communiqué, le bloc parlementaire a mis en garde contre le danger représenté par ces déclarations sur la souveraineté de l’Etat et sa sécurité nationale.
Dans une interview accordée à la chaine qatarie Al-Jazeera, Moncef Marzouki avait affirmé que les forces de sécurité n’ont rien fait pour protéger l’ambassade américaine.
« Les forces de sécurité ont disparu et l’armée a refusé d’exécuter les ordres », note-t-il.
D’après l’ancien président, les grands dirigeants ont éteint leurs téléphones, ce qui laisse présager que l’affaire a été bien planifiée ".
Marzouki a fait savoir que les Etats-Unis avaient l’intention de déployer leurs "Marines" en Tunisie pour protéger l’ambassade. « Ce que les gens ne savent pas, c'est qu'il y avait l'idée d'envoyer l'armée américaine pour protéger l'ambassade », a-t-il soutenu.
En sa qualité de chef suprême des forces armées, Marzouki affirme avoir demandé des précisions du Chef d'État-major des forces armées, Rachid Ammar sur ce qui se passe aux alentours de l’ambassade américaine. « Ce dernier a commencé à tergiverser, comme s’il ne voulait pas impliquer l’armée dans cette affaire », a-t-il dit.
Face à cette situation, Marzouki affirme avoir décidé de dépêcher les unités de la garde présidentielle. "J'ai donné l'ordre à la garde présidentielle pour protéger l’ambassadeur américain pour éviter son assassinat comme c’était le cas en Libye, trois jours auparavant ».
De son côté, Abdelkrim Zbidi, ancien ministre de la Défense a qualifié « d’erronés » les propos tenus par l’ancien président Moncef Marzouki lors de l'émission "Témoin de l'époque" diffusée sur la chaine qatarie Al Jazeera.
« Ces informations sont dépourvues de tout fondement et l’histoire a été falsifiée », s’est –il indigné, affirmant disposer de preuves irréfutables à propos de ses déclarations et sur les circonstances de l’attaque contre l’ambassade américaine.
Dans une déclaration accordée à "Acharaa Al-Magharibi", Zbidi a indiqué que les forces militaires, dépêchées pour renforcer les unités sécuritaires, après coordination avec le Chef d'État-major des forces armées Rachid Ammar, avaient accompli leur mission avec succès contrairement aux informations relayées sur cette question.
« L’armée a joué un rôle clé dans le rétablissement de la situation lors de l’attaque contre l’ambassade US à Tunis », a -t-il poursuivi.
Par ailleurs Zbidi a dit avoir reçu un appel de Imed Daimi -alors chef de cabinet de Moncef Marzouki- dans lequel il lui a informé que des responsables américains dont Hilary Clinton demandent avec insistance un déploiement militaire américain sur le sol tunisien, ce que Zbidi refusait.
Quatre personnes ont été tuées, dont trois par balles, et 49 autres blessées lors des actes de violence survenus, le 14 septembre 2012, aux alentours de l’ambassade des Etats-Unis à Tunis, sur fond de la diffusion d’un film portant atteinte à l’Islam.

TAP

Des hommes d’affaires marocains et singapouriens ont examiné lors d’un forum d’affaires organisé mardi à Singapour les opportunités de partenariats et d’investissement offertes aux deux pays à même de contribuer à la diversification des exportations nationales.
Les hommes d’affaires marocains et leurs homologues singapouriens ont tenu plusieurs réunions consacrées à l’examen des opportunités d’échange et de coopération bilatérale, et effectué des visites à plusieurs sites industriels.

MAP

 

 

L'Iran ripostera à des sanctions amércaines (Rohani)

mercredi, 26 juillet 2017 15:51 Publié dans Brèves Monde

Le président iranien Hassan Rohani a annoncé mercredi que Téhéran riposterait en cas de nouvelles sanctions américaines contre l'Iran.
La chambre américaine des Représentants a voté mardi à une très large majorité en faveur d'un alourdissement des sanctions imposées par les Etats-Unis à la Russie, à l'Iran et à la Corée du Nord, malgré les réserves de Donald Trump.
Le texte doit encore être approuvé par le Sénat et promulgué par le président américain.
"Si un ennemi bafoue une partie des promesses qu'il a faites, alors nous aussi. Et s'il les bafoue toutes, alors nous aussi", a dit le président Rohani citant le Coran, dont les propos ont été rapportés par les médias officiels.
"Le Coran conseille également que si les ennemis veulent réellement la paix, qu'ils veulent mettre leur animosité de côté et agir de manière appropriée avec vous, alors vous devez leur rendre la pareille."
Hassan Rohani a ajouté que le Parlement prendrait des mesures anticipées afin de répondre aux sanctions américaines.
Les Etats-Unis ont déjà imposé des mesures de rétorsion à l'Iran le 18 juillet dernier, mesures jugées par Hassan Rohani contraires aux engagements pris par les Américains dans le cadre de l'accord sur le nucléaire iranien de juillet 2015.
Mardi, Donald Trump a de son côté averti l'Iran qu'il aurait de "gros problèmes" s'il ne respectait pas les termes de l'accord international sur son programme nucléaire.
Le projet voté par la chambre basse du Congrès a également été dénoncé par Moscou et l'Union européenne.

Reuters

Le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a supervisé, mercredi au deuxième jour de sa visite à la 3ème Région militaire à Bechar, l'exécution de la première phase d'un exercice tactique combiné à tirs réels "MADJD 2017", indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
Cet exercice, couronnant l'année de préparation au combat 2016/2017, a connu la participation de différentes unités des forces terrestres, aériennes et de défense aérienne du territoire, précise-t-on de même source.
Le général de corps d'armée a, d'abord, suivi une présentation du général-major Saïd Chengriha, commandant de la 3ème Région militaire, sur l'idée générale de l'exercice et les différentes étapes de son déroulement, et qui a pour objectif l'entrainement des éléments et des unités aux situations de combat proches du réel, ainsi que l'évaluation du niveau d'aptitude des unités à mener leurs missions avec la précision requise.
Il a suivi, ensuite, un exposé relatif à l'ordre de combat du commandant du Secteur opérationnel Sud Tindouf.
Au champ de manœuvres dudit Secteur opérationnel, le général de corps d'armée "a supervisé, de près, les actions de combat menées par les unités engagées, et qui ont débuté par des tirs de concentration effectués par l'aviation et l'artillerie dans le but de stopper l'avancée des forces ennemies, de faire face à leur aviation, de renforcer nos défenses et de créer les conditions favorables pour engager, par la suite, nos forces en contre-offensive, et ce, en passant par toutes les phases de ces actions de combat opérées par les unités engagées".
Ces actions se sont singularisées par "un professionnalisme remarquable dans toutes leurs étapes, avec des manœuvres tactiques et des actions de combat de niveau opérationnel, aboutissant aux objectifs escomptés, et reflétant une rigueur de planification et d'organisation, et d'un haut niveau de compétence des cadres dans le montage et la conduite des différentes actions de combat, ainsi que du savoir-faire et de l'aptitude des éléments à maîtriser les différents systèmes d'armements et d'équipements mis à leur disposition, ce qui a contribué amplement à la réalisation de résultats très satisfaisants en termes de précision de tirs", souligne le communiqué.
A l'issue de la première étape de cet exercice, le général de corps d'armée s'est réuni avec les éléments des unités engagées, qu'ils salués et félicités pour "leurs efforts soutenus, consentis tout au long de l'année de préparation au combat, notamment lors de la préparation et l'exécution de cet exercice couronné d'une parfaite réussite".
Le vice-ministre de la Défense nationale a relevé, dans ce cadre, que "la méthode la plus efficace, la démarche la plus réussie et le chemin le plus aboutissant à la préservation de la disponibilité opérationnelle et l'état-prêt se ramènent à l'actualisation permanente des programmes de préparation au combat et l'adaptation idoine de leurs contenus conformément aux impératifs du parfait accomplissement des missions assignées et à l'exécution, surtout, de tels exercices tactiques d'évaluation proches du réel et aux tirs réels".

APS

Au cours du premier semestre de cette année, des marchandises d'une valeur de 434 millions de dinars (un dinar vaut 0,41 dollar) ont été saisies par les services douaniers, a annoncé mercredi la direction générale des douanes tunisiennes.
"Dans le cadre de la lutte contre la contrebande de marchandises, les services de la garde douanière ont relevé 3.021 infractions", ont précisé les services douaniers dans un communiqué.
Côté justice, les douanes tunisiennes ont transmis 355 affaires d'une valeur de 300 millions de dinars, soit une hausse de 50% par rapport à la même période de l'année 2016.
D'un autre côté, les services douaniers ont pu saisir d'importantes sommes de monnaies étrangères, d'une valeur de 7,2 millions de dinars, véhiculées illégalement via l'importation et certains circuits de contrebande et d'exportation clandestine.

Xinhua

Le montant global du financement public accordé annuellement par les départements ministériels, les établissements et les entreprises publics au profit des associations est estimé à 6,423 MMDH, a souligné, mercredi à Rabat, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.
Ce financement public, accordé au profit de 130.000 associations, demeure la source principale du financement des projets des associations.

MAP

 

 

Le taux de réussite des 268 Cadets de la Nation des Ecoles de Blida et Oran aux examens du Baccalauréat, session 2017, a été de 100% parmi lesquels 8 ont obtenu leur Baccalauréat avec éloge et 121 avec la mention très bien, indique mercredi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
"Suite aux résultats annoncés relatifs aux examens du Baccalauréat, session 2017, les Ecoles des Cadets de la Nation ont enregistré cette année d'excellents exploits. Les deux Ecoles des Cadets de la Nation de Blida (201 lauréats) et d'Oran (67 lauréats) pour le cycle d'enseignement secondaire ont enregistré de nouvelles performances avec un taux de réussite de 100%", précise-t-on de même source.
"Parmi deux-cent soixante-huit (268) lauréats, huit (08) cadets ont obtenu leur Baccalauréat avec éloge (moyenne au-dessus de 18/20), tandis que cent vingt-et-un (121) cadets l'ont obtenu avec mention très bien (moyenne au-dessus de 16/20)".
"Ces excellents résultats reflètent le haut niveau dont jouissent les Ecoles des Cadets de la Nation, ainsi que la rigueur et la persévérance des cadets en matière d'acquisition scientifique, les énormes efforts des cadres qui veillent sur eux en plus des moyens humains, matériels et pédagogiques mis à leur disposition par le Commandement de l'Armée nationale populaire", ajoute le communiqué.
A cette occasion, le général de corps d'armée, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire, Ahmed Gaïd Salah, présente "ses félicitations et sa considération à tous les lauréats et les cadres qui ont participé à la réalisation de ces résultats honorables".

APS

"En Tunisie, 1 cigarette sur 4, est consommée illégalement", selon une étude intitulée " la consommation illicite de cigarettes en Algérie, Maroc, Tunisie et Libye", publiée mercredi, par KPMG, réseau international de cabinets d’audit et de conseil.
D'après ce document, sur un total de 18,98 milliards de cigarettes consommées en 2016, en Tunisie, 4,64 milliards de cigarettes sont de contrebande. "Si ce volume de cigarettes avait été consommé légalement, des revenus additionnels de l'ordre de 219 millions de dollars, auraient été percus par la Tunisie".
Il ressort toutefois, de cette étude que le flux d’entrée des cigarettes illégales en Tunisie a baissé de 35 % entre l’année 2015 et 2016, et ce, en raison "de la politique dynamique du pays visant à réduire le commerce illégal des cigarettes, par l’adoption d’un contrôle strict des camions au niveau des frontières".
Pour les pays du Maghreb, cette étude a révélé, également, qu’1 cigarette sur 5 est consommée illégalement. Le commerce parallèle a affaibli les revenus de l’Etat, dans les pays du maghreb, en les privant d'une recette fiscale de 565 millions de dollars supplémentaires en 2016.
Elle a montré que la contrebande de cigarettes n’était qu’une des composantes d’un vaste réseau de commerce illicite, dans lequel des produits comme le carburant et les denrées alimentaires passent illégalement, les frontières pour être revendus à moindre prix. Les quatre pays du maghreb subventionnent les produits de base tels que le pain, le sucre, les matériaux de construction, créant ainsi, des différences de prix qui incitent à faire passer des marchandises en contrebande vers les pays voisins.
Elle a noté que les efforts visant à réduire la contrebande de cigarettes en 2016, semblent avoir contribué à une baisse du volume global de cigarettes illicites dans toute la région du Maghreb qui passe de 17 à 13 milliards de cigarettes entre 2015 et 2016.
De plus, les différences de prix encouragent le mouvement des cigarettes de l’Algérie vers les pays voisins. En 2016, plus de 5 milliards de cigarettes ont transité vers d'autres destinations. Cependant, le rapport fait état d’une baisse de la contrebande de cigarettes en 2016, suite au renforcement de la sécurité aux frontières.

TAP

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

L'ambassadeur du Japon fait part de l'intérêt des constructeurs automobiles japonais à investir en Algérie

Le ministre de l’Industrie et des mines Mahdjoub Bedda s’est dit "ouvert" à toute proposition et négociation après la  finalisation du nouveau cahier des charges régissant cette activité.

Algérie- Tebboune va rencontrer dimanche le patronat et l’UGTA pour préparer la Tripartite

La rencontre intervient dans un contexte marqué par le bras de fer opposant Ali Haddad, patron de l’entreprise ETRHB Haddad et président du Forum des chefs d’entreprises (FCE) et le Premier ministre.

Dix étudiants algériens à Pékin pour le cycle de formation Huawei «Seeds for the Future»

Au cours de cette formation, les dix étudiants seront au contact direct avec les techniciens chinois qui élaborent des technologies de pointe.