Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 19 Janvier 2018

  •   Maghreb Emergent
  • samedi 11 novembre 2017 18:16

Algérie-France: Peugeot va installer une usine de montage de véhicules à Oran

 

L’accord  sur l’implantation de l’usine PSA en Algérie sera signé dimanche 12 novembre en marge de la tenue de la 4eme session de le Comefa.

 

Selon TSA, « le projet d’implantation de l’usine du constructeur français franchira demain dimanche 12 novembre sa dernière étape avec la signature du contrat entre les différentes parties, à l’occasion de la visite à Alger de deux ministres français »,  à savoir Jean-Yves Le Drian et Bruno Le Maire. Une déclaration conjointe des deux ministères mentionne que « des accords en matière de coopération industrielle et de promotion des exportations seront signés à cette occasion », sans autre précision. ''Le contrat sera signé demain matin (dimanche) au Centre international des conférences (Club des Pins)'', précise le journal citant une source proche du projet.

Le projet porte sur la réalisation d’une usine d’assemblage de véhicules près d’Oran avec un investissement de 120 millions d’euros à terme. « Nous allons commencer avec une capacité de 25.000 véhicules pour atteindre 75.000 unités dans quelques années. Le taux d’intégration sera de 42% après cinq ans », explique la même source. Le pacte des actionnaires n’a pas été modifié : le capital de l’usine est réparti entre PSA (49%), PMO Constantine (20%), Condor (15,5%) et un opérateur pharmaceutique (15,5%).

Changement dans le business plan

Selon TSA, le business plan du projet a subi quelques changements. « Des modèles prévus initialement sont exclus, explique la même source, sans donner de détails. La Peugeot 208 pourrait être retirée de la gamme de véhicules qui seront assemblés dans la future usine algérienne du groupe PSA. « La Citroën C Elysée et la Peugeot 301 sont maintenues », précise la même source qui affirme que PSA pourrait produire le nouveau SUV 3008.

Pour rappel, l’accord  sur l’implantation de l’usine PSA en Algérie devait être signé en avril 2016, à l’occasion de la visite du Premier ministre d’alors Manuel Valls. Elle a été ajournée en raison de frictions dans les relations entre les deux pays.

Le président du Conseil d’administration de Condor, Abdelmalek Benhamadi, a affirmé récemment dans un entretien au magazine spécialisé N’Tic Mag que ce projet « va se concrétiser avant la fin de l’année en cours ». « Nous avons paraphé le pacte des actionnaires il y a deux mois, on attend le passage du pacte devant le Conseil de participation de l’Etat (CPE) », avait-il précisé.


Évaluer cet élément
(7 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • J'aurais préféré que non! C'est de la camelote! Les allemandes, les coréennes, les japonaises, les américaines, les italiennes sont nettement mieux! On ne va rien gagner et on va plutôt perdre!

    Rapporter madher dimanche 12 novembre 2017 01:03
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie :Ouyahia et Yousfi recoivent les responsables des groupes SEAT et Sovac

La vente des premières SEAT IBIZA qui a commencé il y a quelques jours a vu un grand engouement de la part des Algériens au niveau des showroom des concessionnaires.

CPP : De quoi la maltraitance de Ouyahia par Bouteflika est-elle le nom ?

Le CPP de RadioM n’a pas boudé les thèmes forts de la semaine politique. Surprise, il a été beaucoup question du DRS.

Partenariat Public-Privé, Intégration avec la Tunisie, l’avenir comme ligne rouge présidentielle

  La chronique économique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite des sujets brulants de l’actualité sous l’angle de la trajectoire stratégique. Le verrou politique borne l’horizon au plus près.