Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 20 Janvier 2018

  •   Maghreb Emergent
  • samedi 28 octobre 2017 15:15

Algérie : Le ministère de l’Industrie a reçu 36 demandes de réalisation d'usines de montage de véhicules

Le cahier de charges relatif à l’industrie de montage automobile, élaboré "après concertation avec tous les acteurs concernés", sera publié dans les prochaines semaines, a indiqué Youcef Yousfi.

 

Le ministère de l’Industrie et des mines a reçu près de 36 demandes de réalisation d'usines de montage de véhicules, a indiqué Youcef Yousfi lors d'une séance d'audition devant la commission des finances et du budget à l'Assemblée populaire nationale (APN) dans le cadre de l'examen du projet de loi de finances 2018, rapporte l’APS.

M. Yousfi a précisé aux députés que le cahier de charges relatif à l’industrie de montage automobile a été élaboré exclusivement pour les marques automobiles mondiales activant en Algérie.  Ce cahier de charges élaboré "après concertation avec tous les acteurs concernés" sera publié dans les prochaines semaines, a-t-il annoncé. Il englobera toutes les catégories de véhicules (voitures, bus, camions, vélos, motocycles et rames).

Les entreprises s'engagent en vertu de ce cahier de charges à respecter les règles et principes devant organiser cette filière industrielle, remédier aux disfonctionnements et à augmenter progressivement le taux d'intégration national.

M. Yousfi prévoit un taux d'intégration national des projets actuels de montage de véhicules à plus de 40% au cours des quelques années à venir, ajoutant que le lancement de l'usine de production du plastique de Skikda permettra une hausse "sensible" du taux, d'autant plus que cette matière représente à elle seule 18 à 20% du coût de production des véhicules.


Évaluer cet élément
(13 Votes)

Laissez un commentaire



3 Commentaires

  • je me demande si c'est pour monter des roues ou des essuies glaces?

    Rapporter tarlahmam dimanche 29 octobre 2017 11:19
  • le taux d’intégration est erroné ;déja chez le producteur ,l'essentiel est sous traité ;amlors c'est le sous traitant qui va venir s'installer pour quelques milliers de vehicule ?
    pour le plastique c'est 18% du poids et non de la valeur !!!
    en valeur la pondération est differente .

    Rapporter zoo samedi 28 octobre 2017 21:56
  • 36 constructeurs pour un marché réel d'environ 150.000 à 200.000 voitures soit à peu près la moitié de la production d'une usine comme celle de Renault à Tanger. Ces constructeurs font peut être le pari que l'Algérie continuera à subventionner tout azimuts la voiture même après la mort de Bouteflika parce qu'il n'y a qu'un tel dictateur pour mener une politique aussi suicidaire pour l'Algérie.

    J'aimerais aussi savoir comment ce nouveau cahier de charge sera proposé pour ceux qui ont déjà signé des cahiers de charges avec d'autres exigences, comme une annexe ou une mise à jour ? J'imagine que cette belle preuve de stabilité juridique contribuera grandement à améliorer le climat des affaires et le classement du pays dans le doing buisness..

    Rapporter Hayy ibn Yaquadhan samedi 28 octobre 2017 17:58
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie :Ouyahia et Yousfi recoivent les responsables des groupes SEAT et Sovac

La vente des premières SEAT IBIZA qui a commencé il y a quelques jours a vu un grand engouement de la part des Algériens au niveau des showroom des concessionnaires.

CPP : De quoi la maltraitance de Ouyahia par Bouteflika est-elle le nom ?

Le CPP de RadioM n’a pas boudé les thèmes forts de la semaine politique. Surprise, il a été beaucoup question du DRS.

Partenariat Public-Privé, Intégration avec la Tunisie, l’avenir comme ligne rouge présidentielle

  La chronique économique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite des sujets brulants de l’actualité sous l’angle de la trajectoire stratégique. Le verrou politique borne l’horizon au plus près.