Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 20 Janvier 2018

  •   Algérie Presse Service
  • dimanche 15 octobre 2017 09:06

Algérie- La cimenterie CILAS de Biskra ambitionne d’exporter une partie de sa production en 2018

La cimenterie CILAS de Biskra, d'une capacité de production de 2,7 millions de tonnes par an, envisage d’investir le marché international à l’horizon 2018, a indiqué le directeur de cette usine, Mohamed Belmahdi.

 

"Le plan d’action tracé par la direction de l’entreprise ne se contente plus d'une participation à la couverture des besoins des marchés local et national, mais ambitionne désormais d’exporter, dans moins d’une année, en direction des marchés européens et africains", a indiqué Mohamed Belmahdi, dans un entretien à l'APS.

Mise en exploitation en 2016 dans la commune de Djemora, cette cimenterie  recourt aux technologies les plus avancées de la filière et exploite un broyeur géant de clinker, classant cette infrastructure parmi les plus importants investissements de la région en matière de production de matériaux de construction.

Outre son activité économique, la société CILAS se veut également une  entreprise-citoyenne en participant au financement des opérations de solidarité au profit des enfants de familles démunies et en veille au respect des critères de préservation de l’environnement, a souligné son directeur.

Cette usine emploie 600 travailleurs dont une partie est issue de la région, a-t-il indiqué, faisant savoir que plusieurs dizaines de ces travailleurs ont bénéficié de stages de formation qualifiante, assurés par l’entreprise afin d’en améliorer les performances,

Cette société est le fruit d’un partenariat entre le groupe algérien Souakri Frères et le groupe international Lafarge, conformément à la règle d’investissement 51/49. Selon le responsable de CILAS, l’objectif d’exporter une partie de la production pourrait être concrétisé du fait notamment de la présence du groupe Lafarge dans plus de 80 pays.

De son côté, la direction de wilaya de l’industrie et des mines a affirmé  que les contours d’un pôle industriel de production de matériaux de construction commencent à se dessiner dans la région avec la présence d’un réseau de structures spécialisées dans ce domaine comprenant, outre la cimenterie CILAS, Biskria Ciment (d’une capacité d’1 million de tonne par an), 22 unités de briques rouges, 10 carrières et 5 unités de production de calcaire.


Évaluer cet élément
(5 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • lafarge n'existe plus, il s'agit de Lafarge Holcim, maintenant basé en Suisse.
    Il faut le preciser.

    Rapporter fat dimanche 15 octobre 2017 13:07
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie :Ouyahia et Yousfi recoivent les responsables des groupes SEAT et Sovac

La vente des premières SEAT IBIZA qui a commencé il y a quelques jours a vu un grand engouement de la part des Algériens au niveau des showroom des concessionnaires.

CPP : De quoi la maltraitance de Ouyahia par Bouteflika est-elle le nom ?

Le CPP de RadioM n’a pas boudé les thèmes forts de la semaine politique. Surprise, il a été beaucoup question du DRS.

Partenariat Public-Privé, Intégration avec la Tunisie, l’avenir comme ligne rouge présidentielle

  La chronique économique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite des sujets brulants de l’actualité sous l’angle de la trajectoire stratégique. Le verrou politique borne l’horizon au plus près.