Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • mercredi 27 septembre 2017 08:45

Algérie-USA: Une subvention de 269.000 dollars pour former des cadres de Sonelgaz chez General Electric

 Signature de l'accord entre l'Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA) et Sonelgaz (FB Us Embassy)

 Un accord pour la subvention d'un programme de perfectionnement des cadres de Sonelgaz d'une valeur de 269.000 dollars a été signé mardi à Alger entre ce groupe public et l'Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA).

 

Signé par le P-dg de Sonelgaz, Mohamed Arkab, et le directeur par intérim  de l'USTDA, M. Thomas Hardy, cette subvention finance des formations en matière de gestion et de leadership ainsi que des formations techniques pour les cadres dirigeants et cadres supérieurs de Sonelgaz afin de renforcer leurs compétences à même de contribuer à la croissance continue du secteur énergétique du pays.

 C'est la compagnie américaine Général Electric (GE) qui est désignée comme maître d'œuvre de la réalisation de ce programme de formation, lequel se subdivise en deux sessions organisées chaque année sur une période de quatre ans, et ce, en Algérie et aux États-Unis depuis 2014.

La première partie de cette session 2017 de formation de cinq (5) jours  sera organisée au profit de 24 cadres supérieurs de Sonelgaz, et ce, pour la période allant du 16 au 20 octobre prochain au campus de GE à Alger. Quant à la seconde partie de cette session, elle aura lieu au campus de GE à Crotonville (New York) en mars 2018, et ce, au profit de 8 cadres dirigeants de Sonelgaz. Il s'agit de la quatrième de session de formation assurée par GE depuis 2014, explique-t-on.

 

Lors de la cérémonie de signature de cet accord, le P-dg de Sonelgaz a indiqué que cette formation consacrait la continuité du partenariat en terme de formation. "Nous sommes dans une collaboration gagnant-gagnant soutenue par l'échange  des expériences, des compétences et du savoir-faire", a-t-il avancé.

 Pour sa part, le directeur par intérim de l'USTDA a relevé qu'un tel accord mettait en relief l'intérêt continu des États-Unis pour le renforcement de la coopération avec l'Algérie.

 "Les précédentes sessions de formation tenues aux États-Unis avaient porté  sur plusieurs thèmes tels que le leadership dans l'évolution du marché mondial, la gestion, la gouvernance d'entreprise et la planification de la relève. Quant à la formation à Alger, elle couvre le développement du leadership y compris l'endurance des dirigeants, le coaching, la gestion du changement et le récit stratégique", a-t-il détaillé.

 M. Hardy a indiqué, par ailleurs, que l'USTDA saluait l'opportunité de soutenir le développement professionnel des cadres supérieurs et des cadres dirigeants de Sonelgaz."Ce n'est pas la première fois que l'USTDA travaille avec Sonelgaz. Notre partenariat remonte à 1998 lorsque nous avons appuyé une étude de faisabilité pour un projet d'électricité Greenfield de 1.200 MW", a-t-il renchéri. 

 Par ailleurs, M. Hardy a indiqué que l'USTDA avait fourni une subvention pour explorer une proposition d'installation d'un système de contrôle de supervision et d'acquisition de données (SCADA) et des liaisons de communication par fibre optique, en indiquant  que l'objectif était de  contrôler plus efficacement la production d'énergie, le transport et la distribution d'énergie aux niveau national et régional.

  "Ces projets, y compris cet accord de financement de la formation, représentent des opportunités de coopération réciproquement bénéfiques. Sonelgaz bénéficie meilleures pratiques et des compétences que GE à offrir. Alors que les cadres développent leurs compétences, l'accès à une énergie fiable se développera à travers l'Algérie", a-t-il relevé.

 Pour sa part, le président général de GE Afrique du Nord-Ouest, M.Touffik  Fredj, a indiqué que depuis plus de 40 ans, "nos programmes de formation ont contribué a créer un vivier de professionnels talentueux en Algérie."

 Pour rappel, dans le cadre de l'accord de subvention conclu entre Sonelgaz et l'USTDA signé en juin 2014, un montant de 500.000 dollars a été octroyé  à Sonelgaz afin de réaliser un programme de formation au management, au  leadership et à la conduite des affaires au profit du personnel du groupe Sonelgaz.

 /p>

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie – Le syndicat UGTT trace "cent mille lignes rouges" devant la cession des entreprises publiques

Le secrétaire général de l'Union générale tunisienne du travail, Noureddine Taboubi, a invité ceux "qui ont échoué" dans leur gestion à ne pas imputer leur échec aux entreprises publiques. Il a dénoncé les "prétendus experts" qui, a-t-il dit, font croire à l'opinion publique que le secteur public "est la cause de la ruine de l'économie nationale" ou que "la faiblesse...

Pour la Grande mosquée d’Alger, le plus grand tapis du monde et une dérogation spéciale

  C’est la ville iranienne de  Neyshabur qui a approché le ministère des Affaires religieuses pour proposer le tapis.

« L’Etat algérien va se désengager de la sphère économique dans 10 ans », selon Ouyahia

Concernant les restrictions aux importations, M. Ouyahia a dit que les partenaires économiques de l’Algérie n’y voient pas d’inconvénients.