Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 22 Septembre 2017

  •   Sana Harb
  • vendredi 8 septembre 2017 16:24

Algérie - Biopharm citée parmi les entreprises africaines "inspirantes" par le London Stock Exchange Group

 L’entreprise pharmaceutique algérienne Biopharm fait partie des quelques 350 entreprises africaines performantes distinguées par le London Stock Exchange Group (LSEG),  dans un rapport, le premier du genre, intitulé «Companies To Inspire Africa».

 

Biopharm a salué dans un communiqué une distinction qui est un « témoignage du dynamisme de notre entreprise et de l’engagement personnel qui anime nos équipes de collaborateurs, tout autant que le management de notre entreprise. »

 Cette distinction «nous conforte plus que jamais dans notre volonté de renforcer nos positions sur le marché algérien, de même que dans notre capacité à tirer bénéfice des perspectives de croissance qui s’ouvrent à l’échelle des marchés africains ».

Xavier Rolet, chief executive officer de la Bourse de Londres, a souligné dans la présentation de ce premier rapport qui identifie des « centaines de sociétés privées et à forte croissance privées » en Afrique.

Nous croyons, a-t-il indiqué que ces « entreprises sont fondamentales pour l'avenir réussi de l'économie africaine» et disposent d’un « énorme potentiel de croissance et une création d'emplois de haute qualité. »  Ce sont des entreprises qui, souligne-t-il, affichent un « taux de croissance annuel moyen impressionnant de 16% ».Chacune de ces entreprises emploie près de 400 personnes.

 

Les entreprises privées forces motrices des économies africaines 

 

 «Ce nouveau rapport démontre que les entreprises privées à forte croissance sont en train de devenir la force motrice des économies africaines pour  développer des compétences, créer des emplois de qualité et stimuler la croissance économique. » a-t-il souligné

Le rapport a été réalisé par le London Stock Exchange Group en partenariat avec le groupe Banque africaine du développement, CDC Group et PwC. Il donne une autre image de l’économie africaine en présent les petites et moyennes entreprises africaines les « plus inspirantes ».

L’entreprise Biopharm se réjouit à juste titre de se retrouver parmi ces entreprises africaines «inspirantes » citées dans le rapport qui fournit un historique de l’entreprise algérienne.

"Les installations de Biopharm fabriquent des médicaments génériques ainsi que des produits sous licences acquises auprès de grandes entreprises multinationales. La société fournit également des marchés étrangers et a été la première entreprise algérienne à être certifiée par l'ANSM, l'agence nationale de sécurité médicale de la France", relève le rapport.

 

Une image positive

 

 Le PDG de Biopharm, Abdelouahed Kerrar, cité dans le rapport,  affiche les ambitions de l’entreprise: «Nous avons l'intention d'élargir la portée de nos marchés en consolidant notre position. Notre ambition est de continuer à offrir les traitements les plus innovants et de les rendre de plus en plus accessibles pour les patients algériens et africains".

 Dans un entretien publié par le journal El Watan, Abdelouahed Kerrar souligne que la présence de Biopharm parmi les entreprises africaines «inspirantes » reflète l’image favorable dont bénéficie l’entreprise auprès des investisseurs internationaux qui s’intéressent aux marchés émergents en Afrique.

 "Cette image est d’autant plus positive à nos yeux qu’elle est le reflet d’une évaluation qui a été opérée par les experts d’une institution aussi prestigieuse que celle qui administre la Bourse de Londres, une des toutes premières places financières au monde » a-t-il relevé.

 

 

 

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Mohamed Ali Deyahi: Pourquoi l'emploi des jeunes s'est dégrade en 2017 malgré tout les efforts...

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Algérie - Les préjudices de la LFC 2009 d'Ouyahia équivalent les déficits de 2016 - Ferhat Aït Ali

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie - Ahmed Ouyahia : Le budget d’équipement pour 2018 sera augmenté, pas le budget de fonctionnement

Citant un rapport de l’Association des banques et des établissements financiers (ABEF) qu’il a reçu le 12 septembre dernier, le Premier ministre a déclaré : « Le total des crédits octroyés par les banques ne dépasse pas 8.467 milliards de DA répartis comme suit : 4.000 milliards de DA octroyées aux entreprises publics, 700 milliards attribuées aux PME l’ANSEJ, le reste étant attribué...

Algérie - Ouyahia annonce la création d'une instance indépendante de contrôle du "financement non conventionnel"

Placée sous la tutelle du Président Abdelaziz Bouteflika, l'instance présentera des rapports trimestriels (trois mois) au Président de la République pour le suivi et l'évaluation de tout ce qui est réalisé.

Algérie- Retraites - L’âge, les prestations et les cotisations devraient être bientôt réformés

Lors de son passage hier sur Radio M., Mohamed Ali Deyahi, directeur Afrique du Nord du Bureau international du travail, a rappelé l’exemple de la réforme marocaine qui a porté sur ces trois aspects réunis. Il a regretté, néanmoins, que cette réforme ait été décidée unilatéralement par l’Etat marocain, ce qui a donné naissance à d’importants mouvements de protestation.