Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 21 Novembre 2017

  •   Aboubaker Khaled
  • jeudi 7 septembre 2017 17:50

Algérie : Les pénalités de retard de paiement des entrepreneurs ANSEJ et CNAC seront effacées

Les pénalités de retard de paiement des jeunes entrepreneurs ayant bénéficié des crédits ANSEJ et CNAC avant mars 2011 seront effacées, a annoncé, jeudi,  Mourad Zemali ministre du Travail de l’Emploi et de la Sécurité sociale.

 

 

Lors de l’ouverture de la réunion du comité interministériel de suivi des conflits collectifs de travail, le ministre a déclaré que « cette mesure concernera aussi les charges qui ont découlé des dettes des jeunes entrepreneurs et plus précisément celle de traitement des agios

 «Cette mesure concerne seulement les entreprises créées avant mars 2011 car elles n’avaient pas les mêmes avantages que celles qui ont été créées après cette date,  notamment en matière de délais de de paiement de dettes », a souligné le ministre.

 Cet arrangement, a-t-il, ajouté  est «communément utilisé partout dans le monde ». Le ministre a indiqué que le nombre d’entreprises pouvant bénéficier de cette mesure n’est pas encore connu. «Les entreprises ont le choix de s’inscrire pour en bénéficier ou non ».

 La réunion du comité interministériel s’inscrit dans le cadre de la réactivation du système de veille qui privilégie l’anticipation des situations conflictuelles.

Selon une fiche remise à la presse, les missions du comité interministériel de suivi des conflits de travail consistent à « contribuer à consolider la paix sociale dans les secteurs sensibles à travers des propositions, des avis et des conseils et de consolider le dialogue social. ».

 Il a également pour objection d’assurer une coordination entre les secteurs, à travers la « collecte des informations et des données statistiques sur les conflits et les grèves enregistrées ».

 

Pour rappel, le comité de suivi des conflits collectifs de travail a été créé et installé au mois de janvier dernier. L’ancien premier ministre, Abdeladjid Tebboune avait instruit les cadres du ministère pour sa réactivation, à l’issue des conclusions de la réunion du gouvernement le 15 juillet dernier.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • IL Y A LE VOTE EN VUE
    C'EST L ARGENT DE TOUT UN PEUPLE QU ILS DILAPIDENT AU PROFIT DES VOYOUS
    DE QUEL DROIT?

    Rapporter LA SOURIS vendredi 8 septembre 2017 23:20
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

«Une augmentation des tarifs d’électricité en 2018 n’est pas impossible »-Badache

A ne pas manquer

Prev Next

La SDC terminera l’année avec un déficit de près de 49 milliards de dinars

  Les chiffres les plus récents de la Sonelgaz font état d’un taux d’électrification à l’échelle nationale de 99%. Le taux de raccordement au gaz est, quant à lui, de 60%.

Algérie : Ouverture d’une unité d’assemblage de Smartphones LG

Bomare Company et le groupe LG ont déjà lancé une unité de production de téléviseurs.

Maroc : Ralentissement de la croissance prévue en 2018 à moins de 4% (FMI)

La loi de Finances 2017, élaborée par le gouvernement sortant d’Abdeil-Ilah Benkirane table sur une croissance de 4,6% pour 2017.