Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 22 Septembre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • lundi 21 août 2017 06:45

L’Algérie a obtenu l’accord de la CICTA pour la mise en place de trois fermes d’engraissement du thon

 `

L’Algérie a obtenu récemment l’accord de la  Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique (CICTA), pour la mise en place de 3 fermes d’engraissement du thon sur le territoire national.

 

 Le secteur de la Pêche a entamé officiellement les études de faisabilité en vue de lancer cette activité, a indiqué un responsable au ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la pêche.

 Le directeur général de la Pêche, Hamouche Taha, a annoncé le début officiel des préparatifs pour le lancement de cette activité durant la campagne de la pêche du thon rouge, à l’horizon 2018. Il est à noter que le ministère avait déposé sa demande au niveau de la   CICTA en janvier 2017.

 «Après avoir constaté l’émergence d’un grand marché international en la matière, nous avons décidé de nous lancer dans ce domaine ce qui nous permettra de relever la valeur ajoutée du produit, après engraissement, à 10 fois plus que le prix initial du thon rouge brut, précise M. Hamouche. 

 La direction de la Pêche œuvre actuellement à encourager les investisseurs à s’engager dans cette activité, indique le même responsable qui affirme que le secteur avait commencé à contacter les investisseurs dont les dossiers sont inscrits au niveau de la direction.

 «Les investisseurs travaillent actuellement à repérer les sites de pêche capables d’abriter ces fermes, et ce conformément aux exigences de la CICTA», a-t-il-révélé, ajoutant que l’investisseur devrait d’abord s’inscrire en tant qu’éleveur auprès de la commission internationale».

Accord de principe pour deux investisseurs privés

Selon M. Taha, deux investisseurs privés qui remplissent les conditions   matérielles et financières outre l’expérience ont obtenu l’accord de principe pour la réalisation du projet.

S’agissant des régions propices pour abriter ces fermes, le directeur  général de la pêche a affirmé que «toutes les régions du pays sont habilitées pour cette activité mais, a-t-il dit, ce sont les études   techniques qui détermineront les lieux».

Les régions de l’Est sont plus propices à la réalisation de ce projet en raison de la concentration du thon rouge dans cette zone durant la période de la pêche ouverte par la CICTA du 26 mai au 24 juin de chaque année, mais aussi pour leur proximité de la zone située entre la Sicile, la Tunisie et la Libye et qui regorge de cette variété de poisson, a-t-il précisé. (APS)


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Mohamed Ali Deyahi: Pourquoi l'emploi des jeunes s'est dégrade en 2017 malgré tout les efforts...

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

Vidéos

Algérie - Les préjudices de la LFC 2009 d'Ouyahia équivalent les déficits de 2016 - Ferhat Aït Ali

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie - Ahmed Ouyahia : Le budget d’équipement pour 2018 sera augmenté, pas le budget de fonctionnement

Citant un rapport de l’Association des banques et des établissements financiers (ABEF) qu’il a reçu le 12 septembre dernier, le Premier ministre a déclaré : « Le total des crédits octroyés par les banques ne dépasse pas 8.467 milliards de DA répartis comme suit : 4.000 milliards de DA octroyées aux entreprises publics, 700 milliards attribuées aux PME l’ANSEJ, le reste étant attribué...

Algérie - Ouyahia annonce la création d'une instance indépendante de contrôle du "financement non conventionnel"

Placée sous la tutelle du Président Abdelaziz Bouteflika, l'instance présentera des rapports trimestriels (trois mois) au Président de la République pour le suivi et l'évaluation de tout ce qui est réalisé.

Algérie- Retraites - L’âge, les prestations et les cotisations devraient être bientôt réformés

Lors de son passage hier sur Radio M., Mohamed Ali Deyahi, directeur Afrique du Nord du Bureau international du travail, a rappelé l’exemple de la réforme marocaine qui a porté sur ces trois aspects réunis. Il a regretté, néanmoins, que cette réforme ait été décidée unilatéralement par l’Etat marocain, ce qui a donné naissance à d’importants mouvements de protestation.