Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

  •   Aboubaker Khaled
  • dimanche 30 juillet 2017 17:34

Algérie -Montage automobile : La première mouture du cahier des charges finalisée

Le nouveau cahier de charges exigera aux opérateurs, à moyen terme, « d’exporter une partie de la production et d’exiger une participation minimale du partenaire étranger dans le capital des sociétés algériennes créées ».

 

Le futur cahier des charges du secteur automobile a achevé sa première étape de réalisation par les experts du ministère de l’industrie et des mines, après des consultations avec des cadres du même ministère.

Lors de cette première phase, « plusieurs réunions, regroupant des cadres du Ministère de l’industrie et des mines et des experts du domaine, ont eu lieu afin d’apporter des modifications et de rectifier le texte en vigueur qui n’a pas permis d’atteindre les objectifs escomptés par les pouvoirs publics », lit-on dans le communiqué du ministère de l’industrie.

Selon la même source, le nouveau cahier de charges exigera aux opérateurs, à moyen terme, « d’exporter une partie de la production et d’exiger une participation minimale du partenaire étranger dans le capital des sociétés algériennes créées ».

Un autre point qui sera exigé aux constructeurs automobiles est celui de « la mobilisation des sous-traitants et équipementiers afin d’aider les entreprises nationales à augmenter le taux d’intégration et d’encourager la création d’une industrie de sous-traitance », précise le même communiqué.

La seconde phase

La seconde phase pour la finalisation du ledit cahier de charge sera lancée prochainement avec les opérateurs et les membres de l’Association des Constructeurs et Concessionnaires Automobiles en Algérie (AC2A).

Pour ce qui est de la date de la promulgation du cahier de charge, rien n’a été jusqu’à présent et « cela dépendra de la cadence que prendront les consultations avec les membres de l’AC2A », nous a déclaré une source du ministère de l’industrie. Jusqu’à présent, aucune date n’a été annoncée, que ce soit pour les rencontre avec les concessionnaires ou encore la date sa promulgation finale.

La longue durée que la préparation du cahier des charges est pour « objectif d'avoir un cahier le plus consensuel possible qui implique, sans exclusion, toutes les parties prenantes concernées par cette activité», lit-on dans le communiqué

Le Ministre de l’industrie et des mines, Monsieur Mahdjoub BEDDA, s’est engagé personnellement « à veiller à ce que ce cahier des charges, qui va être finalisé incessamment, tient compte des intérêts de toutes les parties ». Cet engagement semble être une confirmation à la déclaration du ministre, quand il a traité l’industrie automobile actuelle de « l’importation déguisée ».

 

 


Évaluer cet élément
(5 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Le point de l'actualité économique de Radio M

  Nous vous présentons, en français et en arabe, le point de l’actualité économique de Radio M., la web radio de Maghreb Emergent.

Le flash info de Radio M.

  Nous vous présentons, en français et en arabe, le flash d’informations de Radio M., la web radio de Maghreb Emergent.

Maroc - 33 activistes du Hirak comparaîtront devant la cour d’appel de Casablanca le 24 octobre prochain

Ces détenus et d’autres ont été arrêtés suite aux contestations qu’a connues le Rif, au nord du Maroc et qui avaient été déclenchés par la mort d'un vendeur de poissons, broyé dans une benne à ordures fin octobre 2016 à Al Hoceïma. Selon le président de l'Association marocaine des droits de l'Homme, Ahmed Haij, leur nombre total se situe entre...