Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

  •   Ahmed Bounour
  • mardi 11 juillet 2017 11:41

« Le chiffre d’affaires de Djezzy a dépassé le milliard de dollars »- Matthieu Galvani (Audio-vidéo)

La moitié des clients de Djezzy utilisent la 3G et la 4G à partir d’un Smartphone, selon le directeur général.

 

Le chiffre d’affaires de Djezzy a dépassé le milliard de dollars et l’opérateur de téléphonie mobile se porte très bien. C’est ce qu’a déclaré, en substance, lundi sur Radio M,  Matthieu Galvani, directeur général de Djezzy.

Les résultats de cette entreprise sont particulièrement meilleurs sur la data avec une demande en constante progression, souligne M. Galvani. « Depuis le début de l’année, le chiffre d’affaires de la data a connu une croissance de  12% au moment où celui de la voix a progressé de 3,8  à 3,9% », précise-t-il.

Le directeur général ajoute qu’une « contraction » a été constatée au niveau des résultats liés à la voix par rapport aux années précédentes, ajoutant que c’est sur la data que la progression a été la plus rapide grâce aux investissements consentis par l’opérateur. Des investissements d’un montant de 22 milliards de dinars qui ont touché le réseau 3G depuis le début de l’année seulement.

En outre, l’invité de Radio M a  fait part de la volonté de Djezzy d’aller encore plus loin dans le développement de la 3G et de la 4G.

« Djezzy compte 16,1 millions de clients actifs. La moitié de ces clients utilisent la 3G et la 4G à partir d’un Smartphone au moment où 7,8 à 8 millions d’abonnés sont sur des téléphones plus basiques 2G ou sur du basique 3G. Le challenge est de faire basculer tous ces clients vers (l’usage) des Smartphones », a-t-il expliqué. Il fera remarquer que, dans ce domaine précis, Djezzy a encore un grand potentiel. L’opérateur a d’ailleurs entamé, en 2015, un programme de transformation « pour passer (du statut) d’opérateur traditionnel (à celui) d’un opérateur  technologique qui va se rapprocher de plus en plus des acteurs de l’Internet », a indiqué M. Galvani.

Il fera remarquer que le marché de la téléphonie mobile a connu entre les années 2002 et 2010 une première phase de son évolution.  La deuxième phase, quant à elle, a été marquée par le lancement de la 3G et plus récemment la 4G.  « Nous sommes entrés dans une deuxième révolution qui est celle de l’accès à Internet en mobilité pour tous et du développement du digital et donc du changement de l’économie », a affirmé M. Galvani.


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole- La reconduction de l’accord de réduction de la production pourrait se faire après une interruption de quelques mois

« Tout porte à croire que l’accord sera reconduit vers la fin de l’année 2018 et qu’aucune décision ne sera prise, dans ce sens, à la réunion de l’Opep de novembre prochain », indiquent des sources citées par Reuters qui précisent qu’une telle décision sera prise en fonction de la situation du marché.

Maroc - Le PIB du tourisme a progressé de 5% en 2016 (HCP)

Selon une note d'information du Haut Commissariat marocain au Plan, la contribution du tourisme au PIB marocain est, en revanche, restée presque stable en 2016, par rapport à 2015 (6,6% contre 6,5%).

Horst Köhler en tournée dans la région : l’ONU reprend sa médiation dans le dossier sahraoui

L’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, qui a rencontré le roi du Maroc mardi, a discuté hier avec les responsables sahraouis des moyens de relancer les négociations de Manhasset interrompues en 2012.