Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 16 Décembre 2017

  •   Ahmed Bounour
  • mardi 11 juillet 2017 11:41

« Le chiffre d’affaires de Djezzy a dépassé le milliard de dollars »- Matthieu Galvani (Audio-vidéo)

La moitié des clients de Djezzy utilisent la 3G et la 4G à partir d’un Smartphone, selon le directeur général.

 

Le chiffre d’affaires de Djezzy a dépassé le milliard de dollars et l’opérateur de téléphonie mobile se porte très bien. C’est ce qu’a déclaré, en substance, lundi sur Radio M,  Matthieu Galvani, directeur général de Djezzy.

Les résultats de cette entreprise sont particulièrement meilleurs sur la data avec une demande en constante progression, souligne M. Galvani. « Depuis le début de l’année, le chiffre d’affaires de la data a connu une croissance de  12% au moment où celui de la voix a progressé de 3,8  à 3,9% », précise-t-il.

Le directeur général ajoute qu’une « contraction » a été constatée au niveau des résultats liés à la voix par rapport aux années précédentes, ajoutant que c’est sur la data que la progression a été la plus rapide grâce aux investissements consentis par l’opérateur. Des investissements d’un montant de 22 milliards de dinars qui ont touché le réseau 3G depuis le début de l’année seulement.

En outre, l’invité de Radio M a  fait part de la volonté de Djezzy d’aller encore plus loin dans le développement de la 3G et de la 4G.

« Djezzy compte 16,1 millions de clients actifs. La moitié de ces clients utilisent la 3G et la 4G à partir d’un Smartphone au moment où 7,8 à 8 millions d’abonnés sont sur des téléphones plus basiques 2G ou sur du basique 3G. Le challenge est de faire basculer tous ces clients vers (l’usage) des Smartphones », a-t-il expliqué. Il fera remarquer que, dans ce domaine précis, Djezzy a encore un grand potentiel. L’opérateur a d’ailleurs entamé, en 2015, un programme de transformation « pour passer (du statut) d’opérateur traditionnel (à celui) d’un opérateur  technologique qui va se rapprocher de plus en plus des acteurs de l’Internet », a indiqué M. Galvani.

Il fera remarquer que le marché de la téléphonie mobile a connu entre les années 2002 et 2010 une première phase de son évolution.  La deuxième phase, quant à elle, a été marquée par le lancement de la 3G et plus récemment la 4G.  « Nous sommes entrés dans une deuxième révolution qui est celle de l’accès à Internet en mobilité pour tous et du développement du digital et donc du changement de l’économie », a affirmé M. Galvani.


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Le non-Maghreb et son coût [ LE BLOG ]

  Le thème resurgit de manière régulière pour constater le caractère inerte d’une situation qui n’a guère évolué depuis le milieu des années 1990. Dernièrement, c’est le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) qui en a fait le constat : le coût du « non-Maghreb » équivaut à plusieurs points de croissance du produit intérieur brut (PIB) régional...

La Banque centrale tunisienne s’intéresse aux applications pratiques de la Blockchain

  L’”Africa Blockchain Summit”, se tiendra à Tunis en mai 2018 et portera sur la thématique de la technologie des registres distribués (Blockchain).

Algérie: Ouyahia et Haddad signeront une charte de partenariat public-privé en janvier

La signature de cette charte sera une autre action rapprochant davantage le gouvernement Ouyahia du FCE, après l’université d’été de l’organisation patronale tenue en septembre dernier et qui a été marquée par la participation du Premier ministre mais aussi un certain nombre de ministres.