Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 27 Avril 2017

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • mardi 27 décembre 2016 18:01

Changements à la tête de groupes industriels publics pour "insuffler une nouvelle dynamique", selon Bouchouareb

 

 Des "nouvelles nominations, confirmation et mise de fin de fonction" à la tête de plusieurs groupes industriels ont été décidé ce mardi par le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, "dans le cadre de l’exercice de ses prérogatives", précise un communiqué officiel.

 

 

Ces mesures, poursuit le communiqué du ministère de l'industrie, sont motivées par M.Bouchouareb par "l'impérieuse nécessité d’insuffler une nouvelle dynamique dans la gestion des groupes industriels publics pour accélérer la mise en œuvre des plans de développement validés par le Conseil des participations de l’État.»

 Les changements ou mouvements touchent les directions générales des groupes Algeria Chemical Specialities (ACS), de la Société Nationale des Véhicules Industriels (SNVI), du Groupe textile (GETEX), du Groupe Elec El-Djazair.

 "M.Djamal Mana, P-DG du Groupe Divindus est appelé à assurer la présidence du Conseil d’administration du Groupe ACS en remplacement de M.Derder Adel" indique le communiqué.

 "Le P-DG du Groupe Getex, M.Hamadat El-Yazid, admis à la retraite, est remplacé par M.Malek Salah qui quitte le Groupe SNVI".  M.Oudjit Nour-Eddine, actuellement Président du conseil d’administration de la filiale fonderie de SNVI est désigné en tant que Directeur général par intérim du Groupe SNVI.

 Le Groupe Elec El-Djazaïr est également concerné par ce mouvement avec la nomination de M. Kinane-Daouadji Djillali en tant que Dg par intérim qui succède à M.Tabelsi Brahim, admis à la retraite.

 "Ces changements interviennent dans le cadre du suivi régulier de l’activité des groupes publics industriels et suite aux évaluations des performances des dirigeants" indique le communiqué du ministère de l'industrie qui rappelle que les groupes industriels publics ont été créés en février 2015.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Les ventes de tablettes en baisse dans le monde, en hausse en Afrique"- Khadidja Kazitani-Deloitte Algérie

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vidéos

"Les ventes de tablettes en baisse dans le monde, en hausse en Afrique"- Khadidja Kazitani-Deloitte Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

Maroc: Dans le Rif, une fronde persistante qui se radicalise politiquement

                                La tension reste toujours vive dans la région du Rif, dans le nord du Maroc, où le ton des manifestations contre '"'la hogra'' et le ''Makhzen'', sept mois après la mort dans d’atroces conditions d’un poissonnier se radicalise prenant parfois des contours ''indépendantistes''.

Réponse à Slim Othmani (I) - Le Partenariat public-privé et le risque de prédation en Algérie

    L’article de Slim Othmani sur les «6 Syndromes Phobiques de l’Economie Algérienne» a inspiré au chroniqueur Abed Charef des réflexions en 4 parties dont nous commençons la publication aujourd’hui. Le premier article porte sur l'interdiction de fait du partenariat public-privé (PPP) qui constitue bien un handicap pour les entreprises algériennes. Mais, estime-il, l’introduire en l’état actuel des choses contient un...

Maroc: Le gouvernement El Othmani à l'épreuve des revendications syndicales

       Le vote de confiance des deux chambres du Parlement est déjà acquis au nouveau chef de Gouvernement marocain Saad Eddine El Othmani. Il lui reste l'épreuve des centrales syndicales qui ont ferraillé dur contre l’ex-gouvernement pour rétablir le dialogue social.