Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Août 2017

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

Un militaire a été blessé, lundi soir, lors de l’explosion d’une mine terrestre sur les hauteurs de Kasserine, a indiqué, Belhassen Oueslati, porte-parole du ministre de la Défense nationale.
Blessé aux jambes, le militaire a été transféré, en urgence, à l’hôpital régional de Kasserine où il a reçu les soins nécessaires, a-t-il ajouté dans une déclaration à la TAP.
Les unités militaires menaient des opérations de ratissage aux monts de Kasserine pour traquer des éléments terroristes, apprend-on de même source.

TAP

Le secrétaire américain à la Défense, James Mattis, est arrivé mardi à Bagdad, au troisième jour de l'offensive déclenchée par les forces irakiennes sur Tal Afar, bastion des djihadistes de l'Etat islamique (EI) dans le nord du pays.
"Les jours de l'EI sont sûrement comptés, mais ce n'est pas encore terminé et cela ne le sera pas dans un proche avenir", a-t-il dit lors d'une escale à Amman.
Il a également observé qu'il restait des poches de résistance dans la partie occidentale de Mossoul. Les forces irakiennes appuyées par les moyens de la coalition internationale ont repris le mois dernier, après neuf mois de contre-offensive, la grande ville du nord du pays dont l'EI s'était emparé à l'été 2014.
Le chef du Pentagone devrait s'entretenir avec le Premier ministre irakien, Haïdar al Abadi, et son ministre de la Défense, Arfan al Hayali. Dans l'entourage de Mattis, on précise que les discussions porteront sur l'avenir de la présence militaire américaine en Irak après la reprise des dernières villes tenues par l'EI et du rôle que le contingent américain pourra jouer dans des opérations de stabilisation.
Mattis, qui rencontrera aussi Massoud Barzani, le président du gouvernement régional du Kurdistan irakien (GRK), devrait aussi insister pour un report de leur référendum d'indépendance, pour l'instant fixé par les autorités autonomes kurdes au 25 septembre.

Reuters

Les éléments de Sûreté d'El Bayadh ont arrêté deux individus pour vol de bétail et récupéré 15 têtes d'ovins, a indiqué lundi la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué.
Les services de Sûreté de la daïra de Chellala ont pu arrêter deux suspects (25 et 47 ans) et récupérer 15 têtes d'ovin, précise le communiqué.
"Un appel au numéro vert 1548, selon lequel un éleveur a été victime d'un acte de vol, suite à quoi les forces de police ont intensifié leurs recherches et patrouilles qui se sont soldées par l'arrestation des auteurs en flagrant délit de vol", ajoute le communiqué.

APS

Un tribunal brésilien a provisoirement gelé lundi la vente par Petroleo Brasileiro (Petrobras) à Total d'une participation de 50% dans l'opérateur de centrales électriques TermoBahia à la suite d'une plainte.
Cette cession était inscrite dans un accord de 2,2 milliards de dollars signé en décembre et qui consacrait une alliance stratégique entre Total et Petrobras.
Petrobras précise qu'il n'a pas été informé de la décision du tribunal fédéral de l'Etat de Sergipe. Ce dernier avait déjà par le passé interrompu toute une série de cessions et de partenariats entrepris par Petrobras pour réduire sa dette et optimiser ses investissements.
L'action préférentielle de Petrobras, la plus traitée, a perdu 1,9% à 13,34 reals lundi.

Reuters

Le ministère russe de la Défense a fait savoir lundi que ses avions de combat avaient mené 2.518 attaques en août en Syrie, tuant environ 800 terroristes.
Les bombardements de postes de commandement, d'entrepôts, de bases d'approvisionnement et de camps de terroristes ont permis de détruire 40 blindés et 106 véhicules équipés de mitrailleuses lourdes, selon Sergueï Roudskoï, chef du commandement opérationnel principal de l'état-major général des forces russes, lors d'une conférence de presse.
L'armée de l'air a intensifié ses missions de combat en Syrie et mené 819 attaques ces cinq derniers jours, a-t-il ajouté.
Appuyées par l'aviation russe, les forces gouvernementales syriennes ont lancé une offensive sur trois fronts dans la province orientale de Deir ez-Zor encore occupée par des terroristes de l'Etat islamique (EI), a-t-il ajouté.
La Russie participe aux opérations contre l'EI et d'autres groupes terroristes en Syrie depuis septembre 2015 à la demande du président syrien Bachar el-Assad.

Xinhua

 

Pour la deuxième semaine consécutive les instituteurs suppléants dans plusieurs régions dont les gouvernorats de Mahdia, Kasserine et Gafsa, poursuivent leur sit-in devant les sièges des commissariats régionaux de l’éducation.
Les protestataires appellent le ministère de l’éducation à activer l’accord signé le 5 décembre 2015 entre le ministère de l’éducation et les syndicats concernés relatif au recrutement, par groupes, de tous les instituteurs suppléants.
A Mahdia, le coordinateur régional des instituteurs suppléants Nabil Hmida a affirmé que depuis la conclusion de cet accord, un seul groupe a été intégré alors que selon le texte de la convention, le ministère devrait procéder à l’intégration de tous les instituteurs sur quatre groupes.
A Gafsa, le représentant de la coordination régionale des instituteurs suppléants Hamed Bou Baker a réclamé d’actualiser la liste des enseignants suppléants jusqu’à juin 2017 et d’inclure les instituteurs ajoutés parmi le dernier groupe concernés par la convention et dont le recrutement est prévu avant 2019.
La même source a appelé les autorités de tutelle à verser une allocation de 400 dinars aux instituteurs suppléants qui ne seront pas intégrés durant la prochaine année scolaire 2017-2018 et de leur faire bénéficier de la couverture sociale, précisant que le nombre des enseignants suppléants du primaire est estimé à 200 personnes à Gafsa.
A Kasserine, les protestataires revendiquent la publication de la liste du deuxième groupe des instituteurs suppléants qui seront recrutés durant la prochaine année scolaire et qui devrait inclure pas moins de 3 mille enseignants répartis sur tous les gouvernorats.
Ils ont précisé que 420 instituteurs suppléants à Kasserine sont concernés par la régularisation de leur situation dans le cadre de la convention du 5 décembre 2015.

TAP

Les quatre membres présumés de la cellule djihadiste à l'origine des attentats en Catalogne qui sont aux mains de la police comparaissent ce mardi devant un juge de l'Audience nationale à Madrid, compétente pour les dossiers de terrorisme.
Les huit autres membres du groupe ont trouvé la mort ou été abattus lors de la préparation ou de l'exécution des attaques de jeudi dernier à Barcelone puis dans la station balnéaire de Cambrils, revendiquées par le groupe Etat islamique (EI).
Le dernier suspect encore en cavale, Younès Abouyaaqoub, qui était recherché par toutes les polices d'Europe, été tué lundi en fin d'après-midi à Subirats, une commune située à une cinquantaine de kilomètres à l'ouest de Barcelone.
Les enquêteurs ont établi que ce jeune Marocain de 22 ans était l'auteur de l'attaque à la camionnette bélier qui a fait 13 morts et une centaine de blessés sur les Ramblas de Barcelone. Il a tué une 14e personne dans sa fuite.
Parmi les quatre gardés à vue, l'un d'eux, Driss Oukabir, s'est volontairement livré à la police. Son passeport a été retrouvé à l'intérieur de l'Audi utilisée pour foncer sur la foule dans la nuit de jeudi à vendredi à Cambrils. Une femme a été tuée dans l'attaque; les cinq occupants de la voiture, dont le frère d'Oukabir, Moussa, ont été abattus par les forces de l'ordre. Driss Oukabir se dit innocent et affirme que son frère lui a volé son passeport.
Mohammed Aalla, qui comparaîtra également devant le juge Andreu, est le propriétaire de l'Audi. Un de ses frères, Saïd, a été tué à Cambrils, un autre, Youssef, aurait péri dans l'explosion qui a détruit la nuit précédant les attaques une maison située à Alcanar, au sud de Barcelone.
Les enquêteurs pensent que cette résidence, où ont été découvertes des bonbonnes de gaz et du TATP, une substance explosive, servait d'atelier clandestin à la cellule djihadiste. L'explosion accidentelle a précipité le passage à l'acte et contraint les assaillants à changer de mode opératoire, optant pour des attaques moins sophistiquées.
Les éventuelles déclarations de Mohamed Houli Chemlal, blessé dans cette explosion et arrêté par la police, pourraient permettre d'en savoir davantage.
Le quatrième gardé à vue, Salah el Karib, tenait un café internet à Ripoll, une petite communauté de 11.000 habitants dans le nord de la Catalogne d'où venaient plusieurs membres de la cellule. Son établissement, écrit le quotidien La Vanguardia, a servi à envoyer de l'argent au Maroc.
Les quatre hommes, qui comparaîtront à huis clos, devraient être formellement inculpés de terrorisme, meurtre et détention d'armes et placés en détention provisoire.

Reuters

Le Directeur général de l'Office national du Hadj et de la Omra (ONHO), Youssef Azouza, a affirmé, lundi, que les hadjis algériens sont satisfaits des prestations de la mission algérienne à la Mecque.
Dans une déclaration à la presse à l'issue d'une réunion de coordination tenue au centre de la Mecque, en présence du directeur de cette structure Zoheir Boudraa, et du consul général d'Algérie à Djeddah Abedelkader Kacimi El Hassani, M. Azouza a souligné que des rapports satisfaisants ont été présentés par les différentes sections de la mission concernant les prestations fournies aux futurs hadjis.
"Les services et les prestations assurés ont été fort appréciés par les hadjis pris en charge depuis les aéroports de départ à leur arrivée aux Lieux saints, notamment au niveau des sites d'hébergement", a indiqué M. Azouza, ajoutant qu'en prévision de la prochaine étape, celle de l'accomplissement des rites qui reste une étape difficile, des instructions et des orientations ont été données au comité des rites afin d'assurer le bon déroulement de l'opération.
Le consul général d'Algérie à Djeddah s'est dit optimiste quant au succès de la saison du hadj 2017, soulignant que le consulat suit avec intérêt l'opération du hadj depuis janvier dernier. Il a annoncé le décès d'un hadji algérien, précisant qu'il s'agit d'un homme âgé (82 ans) et malade.

APS

L'armée libanaise a annoncé lundi avoir découvert des missiles antiaériens dans une cache d'armes dans une zone abandonnée par des djihadistes de l'Etat islamique (EI).
Parmi les armes se trouvaient aussi des mortiers, des mitrailleuses lourdes, des fusils d'assaut, des grenades, des armes antichars, des mines antipersonnel ou encore des munitions.
Samedi, l'armée libanaise a lancé une opération visant à chasser l'EI d'une petite enclave située dans les montagnes à cheval sur la frontière avec la Syrie.
Vendredi, l'armée libanaise avait dit avoir découvert des missiles sol-air dans une cache d'armes abandonnée par les hommes du Front al Nosra dans un secteur conquis par le Hezbollah chiite et dont a pris ensuite le contrôle l'armée libanaise.

Reuters

Le conseil de l’Instance Vérité et Dignité (IVD) n’a pas encore tranché sur la date de la tenue de la séance d‘audition publique qui devra être consacrée aux événements de Siliana, a indiqué, lundi, l’Instance dans un communiqué.
Les événements de Siliana remontent à 2012, où les forces de l’ordre faisaient usage de la chevrotine pour disperser des manifestants qui réclamaient leur droit à l’emploi et le départ du gouverneur.
Dans le même communiqué, l’IVD précise que les événements de Siliana font partie de 18 dossiers déjà retenus par l’Instance à la suite des plaintes déposées par les victimes.
L’IVD a rappelé que les réunions de son conseil demeurent secrètes et soumises aux principes du secret professionnel conformément aux dispositions de l’article 31 de la loi organique relative à l’instauration de la justice transitionnelle et de l’article 69 du règlement intérieur de l’instance.
L’IVD a également appelé à faire prévaloir l’intérêt supérieur du processus de la justice transitionnelle loin de toute instrumentalisation.
Par ailleurs, l’instance a fait part de son ouverture sur les différents médias réaffirmant son engagement à fournir les explications nécessaires dans le cadre du respect du secret professionnel.
Quatre membres de l’Instance Dignité et Vérité (IVD) avaient rejeté, le 15 août dernier, la décision de fin de détachement adressée par la présidente de l’instance Sihem Ben Sedrine à la présidente de l’unité d’intervention urgente et membre du conseil de discipline sans consulter le conseil de l’instance.
Le lendemain, l’Instance Vérité et Dignité avait expliqué, que la décision de fin de détachement d’un fonctionnaire est une mesure purement administrative et est soumise aux dispositions en vigueur et au règlement intérieur de l’instance.

TAP

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vous êtes d’accord avec ces dépenses à cause d’un pic de consommation de quelques jours par an car l’électricité est un droit constant ? - 26.7%
Vous pensez que cela est trop couteux pour le pays et qu’il vaut mieux se discipliner et arrêter la course financière derrière le PMA ? - 35.6%
Vous pensez que la croissance du PMA va se ralentir si les couts des investissements sont plus supportés par les usagers dans l’avenir ? - 28.7%

Total votes: 565

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole - L’OPEP examinera en novembre l'accord sur la production

  L’OPEP fera le point en novembre sur l'accord de réduction de la production en vigueur depuis le début de l'année afin de décider s'il y a lieu de le prolonger ou d'y mettre un terme, a déclaré lundi Essam el Marzouk, le ministre du Pétrole koweïtien, à Kuwait TV.

Algérie - De retour aux affaires, Ahmed Ouyahia va être confronté à la question de l’endettement extérieur

   Le recours à l’endettement extérieur a été réprouvé dans le passé par Ahmed Ouyahia au nom du respect du choix présidentiel. Depuis les choses ont évolué à l’image de son «ami » Ali Haddad qui défend ouvertement cette option. Le Premier ministre va-t-il se mettre à jour?

Attentats de Barcelone: La police confirme avoir tué le dernier suspect

La police autonome de Catalogne a confirmé lundi avoir tué Younès Abouyaaqoub, dernier membre encore en fuite de la cellule djihadiste responsable des attentats de la semaine dernière en Catalogne.