Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

  •   Ahmed Gasmia
  • jeudi 18 janvier 2018 14:39

Energies renouvelables: Selon Boutarfa, les projets de grande taille permettent de réduire les coûts

D’après Boutarfa, l’Algérie devrait faire appel à des partenaires étrangers afin de réussir sa transition énergétique.

 

L’ancien ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa a assuré, aujourd’hui lors de la première conférence-exposition consacrée à la transition énergétique organisée à Alger, que le meilleur moyen de réduire les coûts de production des énergies renouvelables était de mettre en place des projets de grande taille.

Le ministre répondait ainsi à ceux qui l’avaient copieusement critiqué pour avoir voulu lancer le fameux projet de production de 4 Gigawatts d’électricité en énergies renouvelables. Un projet de grande taille divisé en trois blocs et qui prévoyait, en plus de la production énergétique, la mise en place d’unités industrielles destinées à la fabrication de composants nécessaires à la production d’énergie solaire. Un mélange de genres qui a été également critiqué par un certain nombre d’experts.

L’appel d’offres relatif à ce projet devait être lancé, rappelons-le, à la fin du mois de janvier 2017. L’appel d’offres n’a pas été lancé à ce jour et aucune sans qu’aucune explication officielle ne soit donnée.

Sur un autre plan, Noureddine Boutarfa a indiqué que l’Algérie ne pouvait réussir sa transition énergétique sans faire appel à des partenaires, de grandes firmes dont l’expérience pourrait être bénéfique pour l’Algérie.


Évaluer cet élément
(5 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Beaucoup de voeux pieux Les Européens ont baissé ĺes bras face au solaire chinois Il faut être réaliste nous n'avons ni la compte ce suffisantztni les moyens d'être compétitifs Par contre y parte ariat global avec la Chine nous permettra de nous intégrer en contribuant pour une partie de l'industrie solaire Il faut être réaliste et ne pas bercer d'illusion
    Prof.Chitour

    Rapporter Prof.Chitour samedi 20 janvier 2018 22:42
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".

Condor annonce sa participation pour la troisième année consécutive au MWC 2018

Condor fera découvrir aux visiteurs du Mobile World Congress de Barcelone son nouveau Smartphone Allure M2.  

Bouteflika prêche une "conduite patriotique économique offensive, loin du protectionnisme stérilisant"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi à une "conduite patriotique économique offensive" en vue de moderniser l'industrie locale et conforter les entreprises publiques et privées.