Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

  •   Maghreb Emergent
  • samedi 5 août 2017 12:11

Tunisie- Une entreprise britannique veut investir 1,6 milliards d'euros dans une centrale solaire à Kébili

Ce projet ne date pas d’aujourd’hui. Il  a été soumis aux différents gouvernements depuis 2011. Sans succès.

 

L'entreprise britannique Nur Energie compte investir dans un projet d’implantation d’une centrale solaire photovoltaïque dans le gouvernorat de Kébili. C’est ce qu’a déclaré le Président Directeur Général de l'entreprise, Kevin Sara, à radio Mosaique FM.

 Il a annoncé qu'une demande d'autorisation pour l'installation d'une grande centrale photovoltaïque à Rejim Matouk dans le gouvernorat de Kébili, au sud du pays, avait été soumise lundi dernier au ministère de l'Energie, des Mines et des Energies Renouvelables.

Selon ce responsable, le projet nécessitera un investissement de 1,6 milliards d’euros pour la production, dans une première phase de 250 MW, destinée à l’exportation.  « La Tunisie ne dispose pas de beaucoup de pétrole ou de gaz mais dispose de beaucoup de soleil qu’on peut exporter », a-t-il dit, ajoutant que ce projet va créer des milliers d’emplois lors de la phase de construction et aura des retombées économiques locales et nationales.

Le PDG de Nur Energie explique le choix de Rejim Matouk par son ensoleillement et la disponibilité des terres pour l’implantation d’un tel projet.

Kevin Sara a souligné que ce projet ne date pas d’aujourd’hui. Il  a été soumis aux différents gouvernements qu’a connus la Tunisie post-révolution, sans succès, espérant que le gouvernement Chahed accède à sa demande. Le PDG de Nur Energie n’a pas manqué de souligner l’importance de la stabilité politique de la Tunisie pour mener à bien mener ce projet « à long terme ».

La Tunisie s’est lancée dans un programme de production de l’électricité à partir des énergies renouvelables de 1000 MW durant la période 2017-2020.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Bonjour,
    je pense qu'il y a une erreur dans votre article. Le prix d'une centrale de 250 mégawatts est de l'ordre de 200 millions d'euros et non de 1,6 milliards d'euros...

    Rapporter André Joffre dimanche 6 août 2017 09:04
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Un accord d'exploitation du champ de Rhoude el Krouf signé entre Sonatrach, Alnaft et Cepsa

  Le gisement de Rhoude El Khrouf ( RKF) a été découvert au sein du périmètre contractuel du champ de Rhoude Yacoub, en septembre1992, suite au forage du puits RKF1 et a été mis en production le 31 mai 1996.

Algérie : Ouyahia répond aux critiques de Chakib Khelil

L’ex-ministre de l’Energie a critiqué, entre autres, le recours au financement non conventionnel, qu’il considère comme générateur d’inflation. 

Algérie: La commission chargée d'élaborer la liste des métiers pénibles a été installée

Selon le ministre, le nombre de retraités comparé aux cotisants est d’un retraité pour 2,5 cotisants alors que cette moyenne devrait être d’un retraité pour 5 cotisants.