Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 22 Août 2017

  •   Maghreb Emergent
  • samedi 5 août 2017 12:11

Tunisie- Une entreprise britannique veut investir 1,6 milliards d'euros dans une centrale solaire à Kébili

Ce projet ne date pas d’aujourd’hui. Il  a été soumis aux différents gouvernements depuis 2011. Sans succès.

 

L'entreprise britannique Nur Energie compte investir dans un projet d’implantation d’une centrale solaire photovoltaïque dans le gouvernorat de Kébili. C’est ce qu’a déclaré le Président Directeur Général de l'entreprise, Kevin Sara, à radio Mosaique FM.

 Il a annoncé qu'une demande d'autorisation pour l'installation d'une grande centrale photovoltaïque à Rejim Matouk dans le gouvernorat de Kébili, au sud du pays, avait été soumise lundi dernier au ministère de l'Energie, des Mines et des Energies Renouvelables.

Selon ce responsable, le projet nécessitera un investissement de 1,6 milliards d’euros pour la production, dans une première phase de 250 MW, destinée à l’exportation.  « La Tunisie ne dispose pas de beaucoup de pétrole ou de gaz mais dispose de beaucoup de soleil qu’on peut exporter », a-t-il dit, ajoutant que ce projet va créer des milliers d’emplois lors de la phase de construction et aura des retombées économiques locales et nationales.

Le PDG de Nur Energie explique le choix de Rejim Matouk par son ensoleillement et la disponibilité des terres pour l’implantation d’un tel projet.

Kevin Sara a souligné que ce projet ne date pas d’aujourd’hui. Il  a été soumis aux différents gouvernements qu’a connus la Tunisie post-révolution, sans succès, espérant que le gouvernement Chahed accède à sa demande. Le PDG de Nur Energie n’a pas manqué de souligner l’importance de la stabilité politique de la Tunisie pour mener à bien mener ce projet « à long terme ».

La Tunisie s’est lancée dans un programme de production de l’électricité à partir des énergies renouvelables de 1000 MW durant la période 2017-2020.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Bonjour,
    je pense qu'il y a une erreur dans votre article. Le prix d'une centrale de 250 mégawatts est de l'ordre de 200 millions d'euros et non de 1,6 milliards d'euros...

    Rapporter André Joffre dimanche 6 août 2017 09:04
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vous êtes d’accord avec ces dépenses à cause d’un pic de consommation de quelques jours par an car l’électricité est un droit constant ? - 26.7%
Vous pensez que cela est trop couteux pour le pays et qu’il vaut mieux se discipliner et arrêter la course financière derrière le PMA ? - 35.6%
Vous pensez que la croissance du PMA va se ralentir si les couts des investissements sont plus supportés par les usagers dans l’avenir ? - 28.7%

Total votes: 565

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole - L’OPEP examinera en novembre l'accord sur la production

  L’OPEP fera le point en novembre sur l'accord de réduction de la production en vigueur depuis le début de l'année afin de décider s'il y a lieu de le prolonger ou d'y mettre un terme, a déclaré lundi Essam el Marzouk, le ministre du Pétrole koweïtien, à Kuwait TV.

Algérie - De retour aux affaires, Ahmed Ouyahia va être confronté à la question de l’endettement extérieur

   Le recours à l’endettement extérieur a été réprouvé dans le passé par Ahmed Ouyahia au nom du respect du choix présidentiel. Depuis les choses ont évolué à l’image de son «ami » Ali Haddad qui défend ouvertement cette option. Le Premier ministre va-t-il se mettre à jour?

Attentats de Barcelone: La police confirme avoir tué le dernier suspect

La police autonome de Catalogne a confirmé lundi avoir tué Younès Abouyaaqoub, dernier membre encore en fuite de la cellule djihadiste responsable des attentats de la semaine dernière en Catalogne.